22 avril 2018
Que reste-t-il de Daech en Syrie ?

L’État islamique constitue encore une menace.

22 avril 2018
Après Daech, manips, bluff, gesticulations, bras de fer, bombardements : le début de l’après-Assad

Des manipulations et provocations de toutes sortes masquent la deuxième partie en cours, bien plus vitale, la seule qui vaille au niveau de l’histoire de l’humanité.

20 avril 2018
« Les Syriens nous demandent de cesser ces frappes et d’aider à la reconstruction ! »

« Ces frappes n’ont rien changé sur le terrain, sauf dans l’ordre symbolique : cela leur montre qu’une partie du monde occidental ne veut pas les entendre dans leur rejet des groupes islamistes ou para-islamistes. SOS Chrétiens d’Orient, présent depuis longtemps en Syrie, n’a pas été convié à la réunion organisée par Emmanuel Macron sur la reconstruction. […]

18 avril 2018
Bombarder la Syrie, c’est facile ; mater les antifas, c’est plus compliqué !

Notre gouvernement serait-il donc incapable de maîtriser la chienlit où qu’elle se passe ?

17 avril 2018
Frappes françaises en Syrie : optimum de la furtivité !

Les frappes ordonnées par le Président et exécutées avec succès par les armées françaises ont été marquées du label de la furtivité.

17 avril 2018
Nicolas Dhuicq : « Cette hystérie anti-Bachar el-Assad est totalement folle »

« Le camp du droit n’est pas nécessairement le camp du faible », c’est ce qu’a déclaré Emmanuel Macron, ce mardi matin, au Parlement européen. Nicolas Dhuicq réagit, au micro de Boulevard Voltaire, aux propos du chef de l’État. Il dénonce la stratégie du gouvernement qui, en Syrie, mène une mission de guerre en dehors de tout […]

16 avril 2018
Il n’y a pas de quoi être fier de la participation de la France au bombardement de la Syrie

Les Français veulent des chefs, c’est vrai, mais des chefs libres.

16 avril 2018
Moyen-Orient : il faut contenir la toute-puissance militaire irano-syrienne

La Syrie n’est pas notre allié et ne le sera jamais, et la Russie n’a pas les mêmes intérêts ni les mêmes amis que nous dans la région.

16 avril 2018
Un État de droit à géométrie variable

Censé nous garantir de l’arbitraire du pouvoir et protéger nos libertés, l’État de droit est devenu le faux nez d’un régime autoritaire qui n’hésite pas à s’en exonérer.

16 avril 2018
Le « remplacisme » concerne aussi notre politique internationale : les bombardements du 14 avril 2018

La politique internationale de la France est la continuité d’une chaîne historique. Or, cette chaîne s’est brisée.

16 avril 2018
Syrie : ces vérités oubliées

Tout le monde se dit être dans le camp du bien …

15 avril 2018
Les trois « raisons » de l’intervention de la France en Syrie

Ceux qui nous gouvernent ont ainsi dévoilé qui était leur véritable ennemi : Assad, et non les islamistes.

14 avril 2018
Les frappes en Syrie, ou beaucoup de bruit pour rien

Donc une centaine de missiles, le double de l’année dernière : une grosse dizaine pour les petits soldats français et anglais, le reste pour le boss.

14 avril 2018
Intervention en Syrie : à quoi sert l’ONU ?

Et dans tout cela, à quoi sert l’ONU ? Nous avons eu la réponse ce 14 avril 2018.

14 avril 2018
Des missiles en guise d’argument diplomatique

Mais soyons sereins, si conflagration finale il y a, ce sera, à n’en pas douter, pour avoir servi les droits de l’homme et la démocratie mondiale.

14 avril 2018
Syrie : la punition alliée

C’est donc avant le résultat de l’enquête que devait produire l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques qu’ont été déclenchées les frappes des trois alliés !

14 avril 2018
Baroud occidental en Syrie ?

Sauf en 2003, pour l’Irak de Saddam Hussein, la France a constamment soutenu la politique de Washington.

14 avril 2018
Macron s’en va-t-en guerre derrière Trump

Il l’a fait. Il a appuyé sur le bouton des frappes contre la Syrie.

11 avril 2018
Macron va-t-il suivre Trump et ajouter la guerre à la guerre ?

Aujourd’hui, le plan occidental est de torpiller la réussite de la paix en Syrie pour ne pas la laisser tout entière dans l’influence russe. Il faut donc empêcher une réconciliation nationale.

11 avril 2018
L’agression contre la Syrie ne doit pas avoir lieu : la responsabilité d’Emmanuel Macron est historique

Emmanuel Macron est en train de danser clope au bec sur une poudrière. Espérons que nos adversaires désignés sauront conserver la raison que nous avons perdue depuis bien longtemps.