Cette semaine, 40 enfants et 15 femmes, de nationalité française quoique probablement plus titulaires de leur passeport, vont revenir en France. Ils arrivent de Syrie, d'une de ces prisons pour terroristes ou d'un de ces camps surpeuplés, gardés dans les deux cas par les combattants kurdes. Olivier Véran annonce qu'il y aura encore plusieurs rapatriements. Ca va bien se passer, comme dirait l'autre.

Il est vrai que, depuis la chute de l'État islamique, ces ressortissants français, veuves ou orphelins de terroristes, étaient emprisonnés au mépris du droit, dans des conditions souvent déplorables. Il n'y avait objectivement aucune raison d'imposer à la Syrie cette gênante délégation de pouvoir. On aurait dit un de ces arrangements peu ragoûtants autour de l'environnement, vous savez, quand un pays riche achète, dans un pays pauvre, le droit d'entreposer des produits radioactifs. On fait croire que le problème est réglé, on le déplace simplement, en espérant que les gens oublieront.

Évidemment, ce sont des gens, pas des produits. Mais radioactifs, ils le sont peut-être. Si les enfants sont nécessairement présumés naïfs et attachants, quoique plusieurs reportages sur Daech fassent froid dans le dos à ce sujet, les veuves n'ont aucune raison d'avoir adouci leur discours ou changé leur manière de penser. Ce sont, potentiellement, des bombes à retardement. Maître Marie Dosé, avocat de plusieurs familles de terroristes, s'est réjouie, sur France 24, de la fin de la politique du cas par cas. C'est vrai, il n'y a pas de raison qu'on refuse à ces femmes ce que l'on accorde à 200.000 étrangers par an : l'accueil inconditionnel et sans vérification. C'est vrai mais ce n'est quand même pas excessivement rassurant.

La Syrie a donc émis ce qu'on pourrait appeler une OQTR (obligation de quitter le territoire du Rojava), et la France n'a pas eu à délivrer de laisser-passer consulaire, mais simplement à affréter un avion. Ça a l'air facile, en fait.

Et, dites-moi, ce que la France accepte de la Syrie, ne pourrait-elle pas l'obtenir des pays du Maghreb, par exemple ? Figurez-vous que pour la première fois, France Info a « fact-checké », le 20 octobre, un député de droite pour lui dire... qu'il était en deçà de la réalité. En fait, 93 % des OQTF restent lettre morte.

Non seulement nous reprenons nos propres criminels (ce qui ne fait pas plaisir mais est normal), mais en plus, nous devons garder ceux des autres. Comme c'est généreux, la France !

7045 vues

20 octobre 2022

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

14 commentaires

  1. Un clou de plus enfoncé dans la France par la Macronitude.
    Ces femmes sont des ennemies de la République de France voire pour certaines des criminelles. Leurs enfants nés dans la haine des occidentaux mécréants comme ils nous appellent sont des bombes à retardement.
    De plus chers contribuables vous allez les loger et les nourrir. La France plus bête que ça tu meurs.

  2. Hé ! au fait, ces enfants nés en Syrie, ne devraient ils pas bénéficier du droit du sol, là-bas ?

  3. Les bonnes âmes islamogauchistes nous expliquent que les bébés terroristes que Macron vient de faire revenir, seront des français modèles dans l’avenir.Leurs avocats en rajoutent, ils ne sont que de pauvres innocents. Pourtant dans la vraie vie les psy de tous poils expliquent que la plus petite violence subie par un enfant lui laisse des traces indélébiles quand elle ne justifie pasqu’il sombre dans une délinquance excusable. En résumé vivre dans l’ambiance du terrorisme le plus abject ne marque pas ces jeunes ,au contraire d’ une claque parentale. Est ce que ce monde est sérieux?

  4. Une autre règle s’applique en France, et seulement en France : le droit pour les enfants mineurs de retrouver leur mère. Les nombreux mineurs isolés n’ont pas cette chance : nous devons les garder !

  5. Tout ce que vous rappelez, c’est bien. Ça doit être fait.
    Mais on a beau dire, faire des pétitions, etc, rien ne bouge. Au contraire.
    Ça en devient désespérant.
    Comme disait Marion Maréchal, combien faudra-t-il de litres de sang, pour que ce pays réagisse enfin?

  6. Je regarde la photo, et je vois tous les jours ces images cauchemardesques dans nos rue en France , et bientôt dans nos campagnes.

  7. Le problème ne devrait pas exister si on avait appliqué la déchéance de nationalité dés le départ de ces personnes à l’étranger pour s’enrôler dans une organisation étrangère et combattre la France. Article 23-8 du Code civil.
    Pourquoi ce refus de la déchéance de nationalité ? Pourquoi cette complaisance envers nos ennemis qui tuent sur notre sol ?
    Les enfants sont des bombes à retardement et les femmes des héroines pour leur communauté en France, on les enlève à l’influence des islamistes à l’étranger pour les livrer à l’influence des islamistes en France.
    Plus de 250 morts et de 800 blessés dans des attentats terroristes en France depuis janvier 2015 et on refuse de voir cette réalité et d’en tirer les conséquences politiques.

  8. Obligation de reprendre des bombes à retardement qui nous a été imposé par la cour européenne des droits de l’homme de gauche CEDHG.

  9. La France de Macron rapatrie des terroristes en herbe, quant aux femmes , nombre d’entre elles en dehors d’être des utérus, ont commis des exactions barbares, et c’est ça que Macron rapatrie, au prochain attentat, on entendra encore : plus jamais ça, en versant des larmes de crocodiles. Rappeler au passage que la plupart de ces femmes ont déchiré leur passeport français.

  10. Combien de Lolas vont se faire assassiner par cette nouvelle cargaison de femmes dont le cerveau a été totalement lavé par des gens qui haissent notre civilisation. En supposant qu’il ya besoin de laver quelque chose, car, à mon avis, pour beaucoup d’entre elles, la haine etait déja là avant … Ce pays s’embourbe plus avant, au lieu d’essayer de résoudre des problèmes dont les solutions paraissent évidentes à n’importe quel individu doué de raison.

  11. En fait, les OQTF sont devenues des IQTF, des invitations auxquelles les bénéficiaires répondent selon leur bon plaisir. 6% d’exécution ne présentent aucune forme d’obligation.
    Et tous les recours juridiques allant jusqu’au refus de test PCR à l’embarquement démontrent l’hypocrisie des gouvernements successifs qui rajoutent couche après couche pour les rendre totalement caduques tout en gardant l’appellation.

  12. Comme c’est beau la France , ce pays ou les racailles sont accueillies à bras ouverts , nourris logés , soignés aux frais des contribuables qu’elles assassinent avec la bénédiction des élus et de la justice .

  13. Incapable de mettre un ennemi de la France dehors, la France est championne du monde pour aller les chercher !

Les commentaires sont fermés.