Il y a quelques semaines, les médias avaient abondamment relayé l’annonce de la création de la première gay. Dans le contexte actuel, pas particulièrement islamophile, cette information avait de quoi surprendre. Mais plus surprenant était la réaction de la classe politico-médiatique qui, étrangement, n’avait pas usé de son habituel rengaine… Même à de la droite, ayant pourtant là une double raison de réagir, rien, silence complet. Alors, que comprendre ?

C’est ici qu’il faut dévoiler la nature subtile des forces en présence, comprendre la logique des lobbys. Si personne n’a osé utiliser le coutumier réquisitoire antimusulman pour dénoncer cette mosquée-là, c’est que tous ont compris qu’en réalité, elle était plus gay qu’islamique. Or, s’il est très aisé aujourd’hui de dénoncer l’, il est impossible d’utiliser le même vocable pour s’en prendre à la « » car l’ n’est pas condamnable alors que l’homophobie l’est (allez comprendre la logique !). Ainsi, personne n’a eu le cran de remettre en cause cette pseudo-mosquée car ce serait heurter les intérêts d’une communauté sacralisée par le système.

De plus, il est aussi facile de saisir que, pour la putride idéologie conformiste, la création de cette mosquée — et le message qu’elle véhicule — est extrêmement utile, puisque tout ce qui peut nuire aux valeurs défendues par l’ est une bonne chose en soi. Créer une église gay en France avec son catholicisme moribond et mis au pas, ne serait même pas symboliquement aussi fort qu’avec cet Islam encore rebelle.

Cette mosquée gay est une totale aberration : aucune en France n’interdit son entrée aux homosexuels, pas plus que n’existe une carte de conformité aux bonnes mœurs musulmanes, même pour les plus radicales d’entre elles. Il s’agit donc là d’une provocation délibérée et largement réfléchie par des cercles très bien identifiés. Ces « muslim gay » (minorité dans la minorité) invoquent à qui veut l’entendre le droit d’être comme tout . Mais par la logique victimaire et lobbyiste de la communauté à laquelle ils appartiennent, ils cherchent à imposer (avec succès et sympathie cette fois !) cette différence, au sein même de la communauté musulmane qui a moult problèmes plus urgents à résoudre…

C’est ainsi que les souteneurs de la mosquée gay — vicieusement islamophobes — savent aussi tirer profit du silence complice de ceux qui militent contre le mariage pour tous et l’homoparentalité…

16 janvier 2013

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.