Indre : nouvelle mobilisation à Bélâbre contre le centre d’accueil pour migrants

Brève breve

Le samedi 11 mai, une centaine d’opposants au projet d’un CADA (centre d’accueil pour demandeurs d’asile) sur la commune de Belâbre, dans l’Indre, ont manifesté devant l’église du village. Ces manifestants dénoncent un projet inadapté à la taille de la commune rurale (moins de 1.000 habitants), mais également une crainte pour leur sécurité. Ils ont notamment fait référence à la mort par arme blanche du jeune Matisse, il y a 15 jours, dans la ville voisine de Châteauroux, par un mineur de nationalité afghane.

Lors de cette manifestation, l'avocat Pierre Gentillet a pris la parole, déplorant « des gens qui viennent » et dont « on ne peut pas contrôler le profil ».


À proximité de ce rassemblement, quelques dizaines de militants avaient organisé une contre-manifestation avec pour mot d’ordre « contre le racisme et le fascisme, notre arme est la solidarité ». Le maire de la commune, de son côté, dénonce une récupération et se dit « horrifié » de voir des banderoles avec pour slogan « Justice pour Matisse ». Pour l'édile, « de toute façon, le CADA, ce n'est plus le sujet. Le bâtiment est vendu, les travaux vont commencer, on est fermes et déterminés ».

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois