C’est avec une infinie sidération que j’ai constaté, ce samedi soir, lors de la diffusion de l’émission de divertissement intitulée “On n’est pas couché”, le retour en force de la piété sur le service public.

En effet, l’idéologie soixante-huitarde et les accointances de , à forte tendance mondialiste et anti-cléricale, de l’équipe de chroniqueurs dudit programme n’est plus à démontrer. Quel n’a donc pas été mon émoi de les voir ainsi discuter avec le plus profond respect, un extrême sérieux et la plus grande ferveur du livre de Joshua, de Dieu, d’Agar et Ismaël, et d’autres personnages bibliques ou concepts.

Suffirait-il du passage du philosophe Bernard-Henri Lévy, de son incomparable brushing et de son judaïsme militant pour donner la foi à tous ces personnages ? Eux qui sont habituellement réfractaires à la spiritualité et adeptes de l’humanisme égocentrique ? Ces individus que feu Philippe Muray définissait comme appartenant à la nouvelle espèce d’?

Lui qui, à défaut d’avoir sauvé le moindre Libyen, bien au contraire semblerait-il, aurait fini par enfin sauver une âme ?

Non, bien entendu. Cela n’a probablement rien à voir avec la présence du théoricien hébraïque. Gageons qu’ils auraient, tous autant qu’ils sont, fait preuve de la même absence totale de dédain et d’une considération égale face à un si pieux représentant issu d’une autre communauté religieuse.

La suite, en revanche, fut moins bien glorieuse, je le crains. J’ai fini par capituler devant le délire de persécution indigeste offert par un en bout de course, allant jusqu’à qualifier d’antisémite quiconque aurait l’outrecuidance de faire la moindre allusion à l’affaire du sang contaminé lorsqu’on évoque la carrière de monsieur Fabius ou le triste passage du Sofitel en ce qui concerne le parcours de monsieur Strauss-Kahn.

Comme disait Talleyrand, tout ce qui est exagéré est insignifiant. Face à tant d’insignifiance, il faut savoir passer son chemin.

18 février 2016

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

Lisez la “Stratégie de l’action islamique culturelle à l’extérieur du monde islamique”

Je demeure coi devant la collusion de nos élites, le collaborationnisme de la bureaucratie…