Novembre 2012, les primaires pour la présidence de l’UMP tournent au vaudeville. Ridiculisés, Jean-François Copé et François Fillon ont mis six mois pour conclure un accord de paix : le 14 mai dernier, les deux rivaux se sont accordés pour réformer les statuts du parti, qui seront soumis au vote des militants en juin lors d'un congrès. Errare humanum est. On imaginait qu’ils avaient tiré des leçons de cet échec, de cette tragi-comédie, de cette farce dont ils étaient les dindons… Ben non !

Les primaires pour les municipales à Paris ne devaient être qu’un galop d’essai avant l'élection, prévue en 2016, du candidat UMP à la présidentielle. Malheureusement, elles virent à la catastrophe. Perseverare diabolicum.

Après Les Sous-doués, après Les Bronzés, voilà les UMP ! Vous avez aimé « 2012 : les UMP élisent leur président », vous vous régalez avec « 2013 : les UMP désignent un candidat aux municipales de Paris », ne ratez pas « 2016 : les UMP choisissent leur candidat à la présidentielle ». En marge de ces superproductions, vous trouverez également des produits dérivés : l’UMP et les tableaux de maître, l’UMP et le mariage gay, l’UMP et la justice, etc. Il y en aura pour tout l'égout...

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, appelle tous les candidats à « faire preuve de modération et de sang-froid ». Tel Robert Dalban dans Les Tontons flingueurs : « Allons vite messieurs, quelqu'un pourrait venir, on pourrait se méprendre, et on jaserait. Nous venons déjà de frôler l'incident. » Trop tard, ce parti qui souhaite gouverner la France a prouvé qu’il n’était même pas capable d’élire honnêtement un candidat pour les municipales.

À l’avenir, j’invite l’UMP à se rapprocher de certaines sociétés qui gèrent sur Internet des paris en ligne et des gains de plusieurs centaines de milliers d’euros. L’une d’elles est d’ailleurs leur anagramme : le PMU a l’expérience des courses de chevaux, il pourrait arbitrer une course d’ânes !

50 vues

3 juin 2013

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.