Ivan Rioufol juge que avait l'occasion, avec cette ouverte, de se libérer de l'UDI et d'une partie des juppéistes pour prendre son élan. Il ne la saisit pas, invitant l'UDI qui l'avait lâché à revenir.

Il a montré qu'il pouvait tenir tête à son parti, en prenant à témoin les Français qui l'avaient élu à la primaire. En choisissant la voie des compromissions, il tend à s'éloigner de ces Français-là.

De même, selon lui, François Fillon a fait une erreur, dimanche soir, en sacrifiant à la figure imposée du centrisme qu'est la diabolisation du FN et en accusant Marine Le Pen d'être son principal adversaire. Il a oublié qu'une partie de ses électeurs cousine avec une partie des électeurs du FN, en tout cas sur les grandes questions sociétales, l' radical, l'immigration de peuplement et tous ces thèmes que, précisément, les centristes ne veulent pas aborder. Cette génuflexion devant le politiquement correct est incohérente.

9 mars 2017

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.