Si votre médecin vous affirme que vos malaises n'ont rien à voir avec votre cœur tout en vous prescrivant la pose d'un pacemaker ou s'il vous dit que vos douleurs n'ont rien à voir avec un membre qu'il propose de vous plâtrer... vous penserez qu'il est fou, idiot ou, plus simplement, qu'il se moque de vous !

Sachant que ceux qui nous dirigent ne sont ni totalement stupides, ni complètements dérangés, nous avons la certitude qu'ils nous prennent pour des imbéciles car leur discours et celui des médias qui les relaient sont presque aussi extravagants que ceux que j'ai pris en exemple.

Ainsi, nous avons eu droit récemment au diagnostic et aux prescriptions suivantes :

Les dernières attaques terroristes subies par la France n'ont rien à voir avec une religion... et il nous faut donc recruter des aumôniers musulmans et développer le "centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam".

Les événements récents n'ont rien à voir avec l'immigration... et il est donc urgent de mieux répartir les nouvelles populations sur le territoire en instaurant une nouvelle politique de peuplement.

Mais rien n'est bien nouveau dans ce domaine des incohérences car cela fait maintenant plusieurs années que l'on entend :

L'islamisation de la France est un fantasme... et il nous faut accepter le fait que l'islam est dorénavant la deuxième religion du pays.

Il n'y a pas de races humaines... et certaines sont scandaleusement sous-représentées dans les médias.

Les hommes et les femmes sont identiques... et la nomination d'une femme à un poste, quel qu'il soit, apporte toujours quelque chose de plus.

La France a toujours été terre d'immigration... et doit dorénavant s'ouvrir au monde pour ne plus rester repliée sur elle-même comme elle l'était... dans un passé qui n'est que fantasmé.

Mais comment puis-je m'étonner (et m'agacer) d'entendre autant d'incohérences dans un monde où l'on peut, paraît-il, se radicaliser tout seul... en lisant un livre de paix et d'amour ?

42 vues

21 février 2015

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.