Il ne s’agit pas d’une ex-colonie française, fort heureusement, car alors François Hollande s’empresserait d’intervenir afin de « rétablir l’ordre » puisque son rôle de gendarme de l’Afrique est l’un des seuls qui siéent parfaitement à sa maigre popularité. Enfin, à lui avoir sis, car depuis notre intervention en Centrafrique, elle diminue fortement.

Qui donc doit intervenir au Nigeria ? Il s’agit là d’une ex-colonie anglaise jusqu’en 1960, mais gageons que les Britanniques se garderont bien d’y mettre un doigt : ils ne sont pas aussi « fadas » que nous.

Depuis le début de l’année 201, plus de 1.500 morts. Depuis une semaine, plus de 200 morts. Vendredi 11 avril, 19 morts dont 6 professeurs. Dimanche 13 avril, plus de 60 morts. Lundi 14 avril, une explosion dans la gare routière de Nyanya, à 5 kilomètres de la capitale fédérale Abuja, a fait plus de 71 morts et 124 blessés. Et aujourd'hui, mardi 15 avril, Boko Haram a enlevé une centaine de lycéennes dans le nord-est du pays, près de Chibok. On se doute de ce que sera l'affreux destin de ces lycéennes et dans quel but elles ont été enlevées, si tous les moyens ne sont pas employés pour les récupérer de toute urgence. Plus de 50.000 Nigérians se sont déjà chez le Niger voisin.

Les responsables de tous ces massacres sont connus : il s’agit du groupe islamiste « Boko Haram ». Son but ? La création d’un dans le pays le plus peuplé d’Afrique, qui compte une large majorité de population musulmane dans le Nord.

Alors on fait la sourde oreille. Les morts nigérians valent-ils moins que les morts maliens ou centrafricains ?

Est-ce à l’ d’intervenir pour combattre ce islamique ? Certes pas. L’Afrique, malgré ses milliards, est dans l’incapacité de former une armée susceptible d’intervenir dans tous ces conflits régionaux. Pourtant, il paraissait que le Nigeria possédait une armée professionnelle. Elle est intervenue en mai 2013, et depuis... Il est cependant impératif de placer l’Afrique devant ses responsabilités car, après tout, ceux qui sont massacrés chaque jour, ce sont des Africains ! Les trois pays voisins qui subissent également ce terrorisme islamiste, c’est-à-dire le Niger, le Tchad et le Cameroun, doivent s’impliquer dans cette lutte au côté du Nigeria.

Il est désormais plus qu’urgent d’éradiquer ces terroristes de « Boko Haram » avant que la fin, un jour, de la guerre en Syrie ne permette à des milliers de « djihadistes » de le rejoindre… en attendant de s’engager dans un nouveau conflit.

57 vues

17 avril 2014

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.