"La va proposer de répartir 120.000 réfugiés sur les deux prochaines années, ce qui représentera pour la 4.000 personnes. Nous le ferons", a déclaré M. Hollande ce lundi 7 septembre 2015. Cela donnera du baume au cœur à nos 10,3 % de chômeurs français (selon l’INSEE, métropole et DOM-TOM compris), ainsi qu’à nos 3,5 millions de SDF et mal-logés (chiffres de février 2015) ! Si vous vivez déjà sur le sol français, vous pouvez toujours souffrir dans votre petit coin, sans logement, sans nourriture, sans sociale. Si vous faites une demande d’asile dans les formes, comme les chrétiens d’Orient par exemple, on étudiera à la loupe votre dossier et l’on vous réservera, peut-être, un accueil.

En revanche, si vous êtes un clandestin qui cherchez à violer les sans aucune intention de vous intégrer dans notre pays, alors vous êtes les bienvenus ! Bien sûr, dans les premiers cas, il s’agit de faire régner l’ordre, parce qu’après tout la France est un pays de droit, laïc, tandis que dans le dernier cas, il s’agit d’une question humanitaire… Loin de moi l’idée de rester de marbre devant des morts, mais comment puis-je accepter que, dans le même temps où mon gouvernement me demande d’accueillir des étrangers, dont certains ne seront peut-être pas là pour fuir une guerre mais pour la porter sur notre terre, ce même gouvernement autorise qu’à La Courneuve, une population rom qui cherche à s’intégrer et a réussi à monter un projet d’intégration soit soudainement expulsée, détruisant par la même les possibilités de cette intégration ?

Pourquoi laisserais-je faire à mes portes ce que je ne supporte pas de voir faire aux portes qui me sont étrangères ? Une nausée de plus à créditer au compte de M. Hollande…

107 vues

12 septembre 2015

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.