Accueil Editoriaux Marisol Touraine : plutôt le joint que la Gauloise…
Editoriaux - Le débat - Santé - Table - 22 juillet 2013

Marisol Touraine : plutôt le joint que la Gauloise…

La seule chasse ouverte toute l’année semble désormais être celle des fumeurs. Une nouvelle hausse (+ 10 %) du paquet de cibiches, pour commencer. Avec pour résultat de pousser les buralistes au dépôt de bilan et les contrebandiers à un surplus de contrebande. Du coup, on refourgue, au mieux et sous le manteau, des cartouches de cigarettes tombées du camion ; au pire, des trucs de contrefaçon fabriqués en Chine, avec tellement de saloperies à l’intérieur, qu’à côté, le traditionnel goudron fera bientôt figure de Jouvence de l’abbé Soury.

Comme si cela ne suffisait pas d’augmenter les impôts sous couvert de propagande hygiéniste – même si, dans le même temps, les maladies nosocomiales sont l’une des premières causes de mortalité en France –, , ministre de la Santé, entend désormais bouter ces satanés fumeurs en dehors de l’espace public. Ainsi, dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, madame le ministre entend multiplier les espaces non-fumeurs en plein air, tels les jardins d’enfants et les parcs publics. Dans la foulée, devraient être encore concernés cités universitaires, trottoirs jouxtant les écoles, sans oublier les plages. En cas de contredanse, il est peu plausible que le fumeur pris sur le fait allume le feu autant qu’à Trappes…

Le triste monde de demain se profile à l’horizon : aux USA, il est désormais légal, pour un employeur ayant embauché un quidam s’étant déclaré « non fumeur » lors de la signature de son contrat de travail, d’aller perquisitionner à son domicile, afin d’y vérifier s’il n’y aurait pas de cendrier sur la table basse du salon. En cas de traces de cendres à l’intérieur de la pièce à conviction, le FBI, l’inspecteur Columbo – gros fumeur pourtant – et la NSA ne seront pas loin. Et nous non plus, si ça continue, sachant que les dingueries américaines arrivent généralement chez nous une quinzaine d’années après.

Toute la logique d’un système — machine sanitaire consistant à produire des obèses et des diabétiques — veut même que, dans certains États du Sud, la fellation, quoique pratiquée dans le cadre légal du lit conjugal, soit passible de lourdes sanctions. Paris Plage oblige, on n’en est pas encore là chez nous. Autrement, il faudrait encabaner une Gay Pride entière, Mariage pour tous ou pas. Bref, des dizaines de milliers de suspects dans les paniers à salade de la maréchaussée ; imaginez le convoi !

Et dire que ce sont les mêmes qui assurent que mieux vaut se rouler un joint que de fumer une Gauloise. Ou une Gitane, eu égard au respect dû aux « gens du voyage » qui, pour une fois, ne sont pour rien dans le débat qui nous oclope ou nous occupe…

À lire aussi

Les « beaufs » plébisciteraient Raoult : mépris de classe de la bourgeoisie à l’égard du peuple ?

À croire que moins il y aurait d’études et plus il y aurait de sens commun. C’est une hypo…