Plainte contre Leggeri… pour complicité de crimes contre l’humanité et complicité de torture !

Brève breve

Fabrice Leggeri, numéro 3 sur la liste conduite par Jordan Bardella pour les élections européennes, est visé par une plainte pour complicité de crimes contre l'humanité et complicité de torture par deux ONG, Utopia 56 et la Ligue des droits de l’homme.

Dans cette plainte, il est reproché à celui qui fut directeur de l’agence européenne Frontex de 2015 à 2022 d'avoir activement facilité des refoulements illégaux en mer de bateaux de migrants dans le cadre de ses fonctions. Selon les deux associations, Fabrice Leggeri aurait permis l'interception de bateaux de migrants par les garde-côtes libyens, entravant ainsi l’action des ONG présentes en mer. Les ONG s’appuient sur la convention de Genève de 1951, sur le statut des réfugiés et à leur droit d'asile, qui précise qu'en mer, lorsque des personnes sont en danger, le principe doit toujours être celui de l'assistance et de l'aide.

La LDH et Utopia 56 accusent également Fabrice Leggeri d'avoir fait refouler des bateaux de clandestins de la Grèce vers la Turquie « en refusant de relayer leurs signaux de détresse ».

De son côté, Fabrice Leggeri y voit une arnaque politique, à quelques semaines des élections européennes, dans le but de « [le] discréditer et discréditer la liste du RN ». Il prévient que « des plaintes pour diffamation sont déjà en préparation contre plusieurs membres de LFI qui ont publiquement proféré ce genre d'accusations totalement infondées ».

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois