En souhaitant supprimer le RSA aux jeunes qui partent faire le djihad, a choqué la direction de l’État islamique.

La décision les a stupéfaits. Interrompu par ses lieutenants en pleine séance d’arrachage de globes oculaires, Abou Bakr al-Baghdadi a réuni en urgence les instances de Daech. Le calife, visiblement démoralisé, a déclaré que – grâce au prophète en soit rendue – les soldats de l’islam sauront répliquer à la menace.

La menace, en effet, est littéralement effroyable : le député UMP Éric Ciotti envisage de supprimer les droits au RSA pour les jeunes Français partis faire le djihad. Martial, vêtu de son légendaire treillis de campagne, le président du conseil général des Alpes-Maritimes a posté sur Twitter sa déclaration de guerre :

En tant que Président du @CG06, j’ai décidé de radier un allocataire du RSA parti à l’étranger faire le #djihad.

Faire un exemple, tel est le leitmotiv du Poutine sudiste à la voix de communiante. « Je ne saurais concevoir que de l’argent public aille dans les poches de quelqu’un qui nourrit des desseins terroristes contre notre nation, contre ses intérêts vitaux et contre la démocratie, et que cet argent serve à financer le djihad. »

Ouf, le peuple de France est soulagé : enfin nous avons un vrai chef, viril à souhait !

Déjà, dans tout le pays, les ailes des apprentis guerriers sont coupées. On nous signale des cas de suicide chez quelques primo-djihadistes, la perspective de voir la fin du RSA étant plus forte que l’amour du Coran. Ciotti a visé juste, décidément ! Pour tous ces jeunes, l’idéal islamique n’étant qu’un feu de paille, le risque de perdre la précieuse allocation a remis les choses en place dans les esprits perturbés. D’aucuns se seraient d’ailleurs illico convertis au christianisme, histoire d’assurer le coup.

La géniale fulgurance du député de droite suscite déjà des ambitions folles : on nous informe que l’état-major de l’UMP travaillerait en ce moment sur une taxe d’un euro chaque fois que les manifestants islamiques des banlieues crieront « Mort aux youpins ! » Il serait aussi question d’une suppression automatique de l’abonnement à Canal+ en cas de participation à un complot terroriste. Tremblez, moudjahidin ! La droite dure est bientôt de retour !

À lire aussi

Le gay de l’année victime de discrimination !

Matthieu Chartraire est le symbole de cette bataille culturelle perdue pour la gauche. …