L’Iran quitte le dollar pour ses échanges internationaux

Journaliste
 

Toujours monnaie mondiale indispensable pour acheter du pétrole, le dollar perd de plus en plus pied dans les échanges internationaux. Sa valeur dégringolant, après la Russie, la Chine et l’Inde, c’est au tour de l’Iran de se séparer, au moins en partie, du billet vert.

« Dans ses échanges commerciaux avec l’étranger, l’Iran se sert désormais d’autres monnaies, notamment du yuan chinois, de l’euro, de la livre turque, du rouble russe et du won sud-coréen », a déclaré Gholamali Kamyab, vice-gouverneur de la banque centrale du pays.

« Téhéran envisageait de conclure des accords monétaires bilatéraux avec plusieurs pays pour faciliter le commerce et les transactions économiques. Des négociations sur la signature de tels accords débuteront sous peu », a précisé le vice-gouverneur de la banque centrale iranienne.

En tête de pont des pays « ennemis » selon les États-Unis, l’Iran – qui est sur la liste des néoconservateurs en tant que pays à « attaquer et détruire les gouvernements » après les attentats du 11 septembre – rejoint donc une coalition non officielle de nations se renforçant en essayant de garder leur autonomie financière par d’autres devises indexées, elles, sur l’or, et qui ont, en plus, des réserves d’or.

Ainsi, les pays opposés diplomatiquement, voire militairement (de façon indirecte pour le moment) au clan occidental sont également ceux qui se débarrassent du dollar, véritable monnaie de singe (et qui n’est plus indexé sur l’or depuis le 15 août 1971) :

Depuis les années 70, les États-Unis et le reste du monde ont laissé leurs monnaies flotter librement, sans aucun lien officiel à l’or. Ils ont aussi taxé, dépensé et imprimé une nouvelle monnaie à des taux contenus uniquement par les vents dominants politiques. Et même si l’inflation a semblé contenue ces dernières années, les dommages cumulés sur la valeur du dollar ont été immenses. […] Depuis la fin de l’étalon-or en 1971, le dollar a perdu 90 % de sa valeur par rapport à l’or et 70 % par rapport au coût de la vie 1.

Le dollar ne tient encore que sur la puissance militaire américaine et les réseaux pétroliers d’Arabie saoudite et le Qatar au Moyen-Orient, le bâton et deux pays sous contrôle, anciens protectorats britanniques, c’est-à-dire des indépendances factices.

Petit rappel : l’euro, non plus, n’est pas indexé sur l’or. Alliés, le monde occidental, euro-dollar, fait la guerre au monde entier.

« Dans l’histoire mondiale, on dénombre quatre tentatives d’abolition du statut de l’or en tant que pierre angulaire du système monétaire, afin d’“inventer” un système monétaire plus intelligent. Les trois tentatives précédentes ont échoué, la quatrième échouera pareillement », écrit le Chinois Hongbing Song dans La guerre des monnaies – La Chine et le nouvel ordre mondial. Ainsi, certains pays prennent déjà leurs distances pour sauver leurs économies. Et ils sont ennemis déclarés des systèmes aux monnaies de singe.

Cet article vous a plu ?
Cliquez sur J'aime !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.