Mardi, la Cour européenne des droits de l’homme a autorisé l’Italie à retirer un enfant né d’une mère porteuse à l’étranger à ses parents non biologiques. Une source d’espoir pour tous ceux qui luttent contre la GPA car c’est la grande chambre, la formation la plus solennelle de la CEDH, qui s’est prononcée. Un revirement de jurisprudence…

Partager

À lire aussi

Aude Mirkovic : « Les pouvoirs publics ont un double langage sur la gestation pour autrui ! »

À l’heure où les députés débattent du projet de légalisation de la PMA pour les femm…