Cliquez pour acheter

On commence à bien connaître Laurent Ruquier et son émission-phare : « On est pas couché », sorte de grand’ télévisuelle où se côtoient politiques, journalistes, et artistes venus vendre des livres (qui sont de moins en moins des livres, dirait Renaud Camus) ou des disques de variété. Ce show médiatique assez fade, où résonnent sans cesse les mêmes cantiques teintés de moraline continue à occuper les ondes depuis bientôt dix ans. Citons parmi les affidés, Edwy Plenel, invité à chacun de ses livres, occasion pour lui de fédérer une assemblée déjà conquise d'avance par ses grands discours en faveur de la tolérance, sauf envers ceux qui ne partagent pas ses idées, évidemment.

Samedi dernier, fut l'occasion pour Ruquier de faire son coming-out (il adore les jeux de mots, alors pourquoi m’en priverais-je ?). Ainsi, faire sévir Éric Zemmour au sein de son émission pendant cinq ans fut selon lui une erreur, pour laquelle il s'auto-flagelle désormais, à l'aube d'une nouvelle victoire du Front National, qu'il refuse du reste d'inviter, et pour lequel il ne cache pas sa détestation. Car selon l'analyste Ruquier, la présence d'Éric Zemmour dans les serait responsable de la montée en flèche du-dit parti d'extrême-droite. Quid des politiques d'austérité, du chômage, de l'insécurité, et bien sûr, de l'immigration ? Non, pour Ruquier, le mal c'est Zemmour, c'est les réacs, c'est les fachos, coupables d'avoir « manipulé l'opinion ». Sans blague. Serait-ce l'extrême-droite qui occupe les kiosques des journaux, grâce aux multiples subventions de l'État et aides des banques du système ? L'extrême-droite aurait-elle des agents infiltrés sur les plateaux télés pour réciter son discours ? Pire, une coalition aurait été montée, elle unirait Christophe Guilly, Jean-Claude-Michéa, Dieudonné et Alain Finkielkraut, à l'assaut des sacro-saintes « valeurs républicaines » et du « vivre-ensemble » ! Décidément, certains ont droit au complotisme, mais pas tout le monde...

Les adversaires du Front National n'ayant plus aucun argument valable, les voilà désormais réduits à énumérer les « dérapages » stupides d'une dizaine de candidats aux départementales avant de dégainer l'éternel catéchisme républicain, avec ses évangiles selon Saint-Plenel et Saint-Caron. Et Mgr Ruquier continue à distribuer inlassablement les hosties aux bons élèves, entre deux prêches mettant en garde contre la Bête Immonde... a bien du souci à se faire, car l'athéisme qu'il professe est encore loin d'avoir triomphé !

VIDEO > Ruquier "Je regrette d'avoir donné la parole à Zemmour pendant 5 ans !"

15 mars 2015

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.