"Tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront jamais français. Ils attendront, plus ou moins patiemment, le jour du « medhi » et ils soumettront la France."

Qui a prononcé cet avertissement prémonitoire ? Le père Charles de Foucauld (dans une lettre adressée à René Bazin), assassiné il y a juste cent ans, le 1er décembre 1916, par des musulmans. Il ajoutait : « Si nous n’avons pas su faire de ces peuples [les Arabes] des Français, alors ils nous chasseront. »

Le musulman considère l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans sont destinés à être, tôt ou tard, subjugués par lui ou ses descendants. Sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti.

devrait méditer ces paroles pleines de bon sens et se rendre compte que c’est l’islam qui menace notre civilisation, non pas avec « ses » terroristes mais avec « ses » croyants, et cela depuis des siècles et des siècles, car c’est la volonté d’Allah, dictée par son prophète Mahomet.

N’a-t-il pas sur la conscience une part de responsabilité dans l’assassinat des sept moines trappistes de Tibhirine, en 1996 ? Lui qui est intervenu, selon le témoignage de Charles Pasqua, alors qu’il était Premier ministre, pour que cessent les négociations entre le préfet du Var et officier du SDECE, Jean-Charles Marchiani, et les terroristes islamistes algériens du GIA, alors qu’elles avaient une chance d’aboutir, et cela uniquement par orgueil, parce qu’il n’avait pas été « prévenu » ?

N’est-il pas un fervent partisan de l’entrée de la Turquie du dictateur Erdoğan au sein de l’Union européenne ?

Ministre des Affaires étrangères, en 2011, ne s’est-il pas rendu en Égypte afin de soutenir les Frères musulmans après la chute d’Hosni Moubarak, et ne compose-t-il pas, à présent, avec les islamistes de l’Association des musulmans de Gironde.

Se souvient-il de son discours, à Alger, le 1er février 2016 ? : « La France est riche de sa diversité. Les binationaux sont une passerelle entre nos deux pays. La déchéance de nationalité = efficacité zéro. Le regroupement familial est un droit et l’ aura sans doute besoin d’un apport de main-d’œuvre étrangère... »

Il devrait également prendre connaissance, s’il ne l’a déjà fait, des « Vingt principes pour comprendre l’islam » par Hassan al-Banna, fondateur des Frères musulmans :

C’est une organisation complète qui englobe tous les aspects de la vie, c’est tout à la fois un État et une nation, ou encore un et une communauté. C’est également une morale et une force ou encore le pardon de la justice, etc., mais c’est surtout une lutte dans la voie de Dieu et un appel, ou encore une armée et une pensée.
Les lois du Coran sont immuables et universelles, elles ne peuvent être ni critiquées, ni modifiées, puisqu’elles parviennent de Dieu par Mahomet.

prétend-il toujours que l’islam est compatible avec la République française ? Il n’est malheureusement pas le seul à fermer les yeux…

9178 vues

25 novembre 2016

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.