Eure : un fourgon pénitentiaire attaqué au péage d’Incarville, deux agents tués, Mohamed A. évadé

Brève breve

L’attaque d’un fourgon pénitentiaire transportant un détenu s’est produite au péage d’Incarville, dans l’Eure, peu après 11 heures, le mardi 14 mai.

Deux agents de l’administration pénitentiaire ont été tués et trois autres blessés lors de l’attaque de leur fourgon par un commando de plusieurs assaillants circulant à bord de deux véhicules. Le détenu qui était transféré s’est évadé.

 

 

Selon Le Parisien, il s’agirait de Mohamed A., surnommé « La Mouche » et âgé de 30 ans. Il a été condamné pour « vol avec effraction », il est « connu de la Justice, notamment pour trafic de stupéfiants ». Il aurait également été impliqué dans « une affaire de tentative d’homicide ». Selon une source policière, les malfaiteurs ont pris la fuite et l’un d’eux a été blessé.

 

Gérald Darmanin a annoncé avoir déclenché le plan « Épervier » : « Tous les moyens sont mis en œuvre pour retrouver ces criminels. Sur mon instruction, plusieurs centaines de policiers et de gendarmes sont mobilisés », a-t-il publié sur X.

 

Marion Maréchal et Jordan Bardella ont également réagi immédiatement sur X :

 

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 15/05/2024 à 15:48.

Vos commentaires

43 commentaires

  1. Dont’acte. Et un fait divers de plus dans l’actualité où presque chaque jour « un putain de sale blanc » se fait ôter la vie par une de ces « chances pour la France ». Qu’on le veuille ou non, il faut bien admettre que le Pays s’enlise dans une criminalité qui est devenue banale, jamais punie à la mesure par la bande à Aquitator ; la police la gendarmerie font leur part du boulot, la plupart du temps pour rien car le Pouvoir indépendant qu’est la Justice avec ses accoutrements vestimentaires de théâtre ridicules ne juge pas à la mesure des crimes commis. Elle juge des années plus tard, prononce des peines souvent minimalistes par rapport aux maxi prévus par la loi, n’incarcère pas faute de places ou se contente de sursis ou de bracelets électroniques ! Rappelons au passage que l’huluberlu Macron se faisait fort de construire des milliers de places de prison en 2018…
    Bref la Justice est en complet décalage avec notre époque où les sans foi ni loi sévissent. Il faudrait dans doute aussi que cette Justice fasse sa transition vers la dématérialisation de ses procédures de comparution, cela éviterait le drame humain d’hier.
    Bref, ce système judiciaire est obsolète ; que le Garde des Sceaux
    mette donc à profit ses trois années restantes pour réformer en profondeur cette institution en panne.

  2. Compte tenu du profil de petit malfrat, on peut se poser des questions. Il n’a rien d’un grand chef de bande capable de mobiliser les moyens mis en œuvre pour le sortir de prison. Son avocat affirme qu’il s’agirait plutot d’un enlèvement. A-t-il tenté de doubler un caïd, a-t-il détourné un convoi de drogue, mis la main sur un « magot qu’il a caché, été témoin de quelque chose ? Ça doit être grave pour que ces gens n’ai pas hésité à abattre de sang froid des hommes à terre. Vous avez dit abolition de la peine de mort ?

  3. Il serait mois onéreux de transporter la guillotine. En plus, avec les ingénieurs d’IKEA, un kit électromagnétique pourrait se transporter dans le coffre d’une voiture. Que d’économies on pourrait faire des la première utilisation. Sans oublier l’effet dissuasif.

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois