De plus en plus, j'ai l'impression que Boulevard Voltaire est devenu, peut-être malgré lui, porteur de la parole FN. Comme si, parce que le système politique est en déliquescence, seul le parti qui n'a jamais été pouvoir pouvait régénérer ce même système !

Depuis des années, je vois des familles catholiques conservatrices se tourner vers le Front national. Des gens qui prônent l'abstinence avant l'union et la fidélité aux vœux du portent aux nues un homme deux fois marié, une femme vivant en concubinage et une jeune femme qui est tombée enceinte avant d'être passée devant le curé ! Je ne comprends pas la logique.

Il semblerait que le FN soit hors du sytème parce qu'il n'a pas eu les manettes des ministères. Mais le FN vit du système depuis toujours ! Jean-Marie et Marine, qui pourfendent l'Europe, vivent de leurs indemnités de députés européens ! Comment oublier aussi que c'est Mitterrand, cherchant un épouvantail pour faire perdre la droite, qui a monté en épingle le Front national en lui offrant 35 sièges grâce à la proportionnelle en 1986 !

L'histoire de France est semée de partis et de mouvements qui ont, à un moment donné, joué sur les peurs millénaristes et la décadence du pouvoir politique pour soulever la foule. Les jacqueries, le général Boulanger, Pierre Poujade et Jean-Marie Le Pen sont les accès de fièvre d'une société malade, mais n'en ont jamais été le médicament.

Le FN est un parti comme les autres, désormais. Il vit de l'argent public et du financement des partis politiques grâce à ses élus. Il fait sa communication sur les plateaux de télé comme le PS, attaque l'Europe comme Mélenchon, critique l'immigration comme... lui seul. Sur ce point, c'est vrai, il a trouvé son créneau. Sa petite touche originale qui donne à ses électeurs l'impression qu'il dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas.

Mais ce n'est pas parce qu'il pose une bonne question qu'il y apporte de bonnes réponses. Ce n'est pas parce qu'il se contente de critiquer depuis cinquante ans la cuisine du chef qu'il ferait mieux s'il était aux fourneaux.

Alors oui, on peut espérer que le FN arrive au pouvoir, mais pas pour qu'il change un système dont il se nourrit depuis tant d'années. Si le Front national est élu, on peut juste souhaiter qu'il sera le dernier coup de masse dans ces murs pourris, et l'occasion de tout reconstruire.

97 vues

31 octobre 2014

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.