Attentats : le syndrome de Stockholm

Nos terroristes français ont exécuté froidement 15 personnes à cause de caricatures sur leur prophète miséricordieux Mahomet. Une telle vengeance pour un tel prétexte est à désespérer de l’humanité, comme l’acte encore plus odieux de courir derrière une fillette juive pour lui loger une balle dans la tête, dans son école à Toulouse ! Inimaginable, même dans un film d’horreur !

Encore heureux que ces fous d’Allah aient retrouvé leurs vierges au paradis, sans quoi nos impôts serviraient à les garder, les loger, les nourrir, les soigner, les défendre, en attendant que Christiane Taubira, comme Rachida Dati, ne les libère en vertu de leurs lois d’impunité des 2 ans , 5 ans, et peut-être demain 10.

En recherchant les responsabilités, nos politicards apparaissent en minables commanditaires.

Depuis des années, relayés par des médias complaisants car complaisamment subventionnés, ils ont minimisé l’idéologie funeste islamo-nazie de ces tueurs barbus, camouflé leurs noms africains quand ils ne les affublaient pas de prénoms chrétiens, occulté systématiquement les faits divers similaires d’autres régions.

Bref, ils se sont vautrés pour maintenir le couvercle sur la cocotte-minute de l’islam en vapeurs. Et quand le couvercle n’est pas mis à temps, ils attribuent ces actes à des déséquilibrés, des drogués ou des marginaux victimes de notre société. Quant au cri de joie “Allah Akbar” hurlé en saignant des innocents, ils le qualifient de complètement étranger à l’islam.

Pardi, ils auraient pu tout aussi bien crier “Jésus est grand ” !
Car enfin, Monsieur Juppé, si l’émigration est une chance et qu’elle rapporte, importez donc 100 millions d’Africains et la France aura épuré sa dette !

Messieurs Chirac et Jospin, vous auriez dû réagir en chef d’État au lieu de quitter, la queue entre les jambes, le Stade de France lorsque des tribunes de vos intouchables vous ont balancé des bouteilles d’eau !

Messieurs Hollande et Sarkozy, au lieu de faire les pitres en Libye, au Mali et ailleurs, vous feriez mieux d’envoyer la Légion dans nos banlieues étrangères !

Messieurs Valls et Fillon, vous feriez mieux de refouler toute racaille et les appeler clandestins plutôt que sans-papiers, ou chenapans, comme le disait Jean-Pierre Chevènement.

Messieurs Fabius et Bernard-Henri Lévy, au lieu de dénoncer l’extrême droite, inactive depuis des décennies, demandez-vous pourquoi vos coreligionnaires juifs quittent la France ?

Mme Taubira, M. Hollande, si deux de ces tueurs – connus des service de police – étaient restés écroués, il y aurait eu moins de morts et de familles traumatisées à vie !

Enfin, Monsieur Badinter, auriez-vous aboli la peine de mort pour les meurtriers pour qu’ils la donnent sans jugement à des innocents ?

Nos bouffons politiques, qui n’ont rien voulu voir venir, vont défiler pour prier leurs victimes et se refaire une santé électorale.
Après l’assaut, toutes les télévisions du soir bavaient sur la vie des héroïques bouchers, et aucune compassion sur la trentaine de morts et de blessés.

Le syndrome de Stockholm s’installerait-il ?

À lire aussi

Magouille et tripatouille, les deux mamelles de leur démocratie…

Tous les abonnés aux micros, aux caméras et aux subventions se délectent que la démocratie…