Voitures électriques : par naïveté, bêtise et prétention, l’Europe s’est vendue à la Chine

Image générée par IA
Image générée par IA

Lundi et mardi prochains (les 6 et 7 mai), le président Xi Jinping sera en visite officielle en France. Parce que Macron le vaut bien. « Quel autre dirigeant mondial a eu autant d'égards ? » a confié, au Point, le conseiller Chine de l’Élysée, l’illustre Raffarin. « Macron est le dirigeant du monde occidental que Xi Jinping connaît le mieux », assure-t-il, encore ému d’avoir vu les deux hommes prendre le thé à Canton, l’an passé.

C’est donc le match retour, et Xi Jinping aurait aimé être reçu sous les ors de Versailles. Hélas, dit-on à l’Élysée, « l'image aurait trop rappelé celle de Vladimir Poutine déambulant dans la galerie des Batailles, en mai 2017 ». Le Chinois se contentera de la réception aux Invalides et du dîner d’État à l’Élysée.

Pour la partie intime, Emmanuel Macron a prévu de l’emmener randonner dans les Hautes-Pyrénées, à La Mongie. Il veut lui raconter son enfance chez Manette, sa mamie Germaine adorée. Pour l’occasion, on a refait en bleu-blanc-rouge la banquette du télésiège du Tourmalet. La République ne recule devant aucun sacrifice.

Plutôt Orbán que Macron

Et de quoi vont-ils parler, nos deux présidents ? Stéphane Séjourné, notre ministricule des Affaires étrangères, a fait un aller-retour express à Pékin, histoire de baliser le terrain. Toutefois, au grand dam d’Emmanuel Macron, Xi Jinping poursuivra sa visite européenne chez ses amis Viktor Orbán et Aleksandar Vučić, les dirigeants hongrois et serbe.

On dit que le président chinois est fâché « car Pékin voit la main de Paris derrière la multiplication des investigations visant les voitures électriques, les panneaux solaires ou encore les matériels de soins médicaux chinois », écrit Le Point. Hélas, les Chinois n’ont pas grand-chose à craindre…

Dans la matinale de Sud Radio, ce vendredi matin, Jean-Jacques Bourdin demandait à François-Xavier Bellamy : « Est-ce que l’Europe doit se protéger, quitter cette naïveté, imposer des barrières douanières, des droits de douane par exemple, sur les voitures chinoises ? » Évidemment oui, car « il y a aujourd’hui une stratégie chinoise très claire de surproduction industrielle », répondait la tête de liste LR. « La Chine produit beaucoup trop, […] et, donc, elle vend à prix cassé. On voit comment elle a détruit, par exemple, la filière française des panneaux solaires. Et tout ça pourquoi ? Parce que nous sommes trop naïfs. »

La logique serait en effet d’imposer des droits de douane aux voitures chinoises entrant en Europe. Ces droits sont actuellement de 10 %, quand les États-Unis appliquent un taux de 27,5 %. Surtout, poursuit François-Xavier Bellamy, « au Parlement européen, on aura vécu au cours de ce mandat une décision dramatique portée par la gauche, par les macronistes, par les Verts, qui a fait le jeu de la Chine. Cette décision, c’est d’imposer aux Français, à partir de 2035, 100 % de véhicules électriques. »

Une double aberration. D’abord pour les raisons que nous évoquions ici en mars dernier, la décision ayant été prise sans aucune concertation ni étude d’impact en amont. D’autre part parce qu’en choisissant le tout électrique, « on a choisi la technologie sur laquelle la Chine est en avance sur nous depuis dix ans. Et ça, c’est d’une certaine manière un cadeau fait à Pékin, au régime chinois », dit Bellamy. Résultat : « La Chine est en train d’entrer massivement sur le marché automobile. »

Nous avons une industrie automobile à protéger

Il est donc urgent que les partis de droite, demain réunis à Bruxelles, s’entendent pour abroger ce texte inepte et dangereux aussi bien pour l’économie que pour l’environnement. « Nous avons une industrie automobile à protéger, à sauver, qui a le droit de chercher d’autres solutions, d’autres options pour décarboner les transports », des solutions qui d’ores et déjà existent, comme les véhicules au gaz naturel, ceux qui roulent au biométhane ou encore à l’hydrogène.

Marie Delarue
Marie Delarue
Journaliste à BV, artiste

Vos commentaires

39 commentaires

  1. Aux infos on nous vante Macron comme une lessive : il aurait obtenu de la Chine qu’elle ne fournisse pas d’armes à la Russie et qu’il restreigne l’exportation de composants à double usage (civil et militaire). En échange de quoi Macron aurait-il obtenu ça ? Aucune info. Aurait-il accepté en échange que la Chine nous inonde de voitures électriques ? Si la réponse est oui, il aurait sacrifié notre industrie automobile juste pour éviter un effondrement trop rapide de l’Ukraine… et éviter aussi l’obligation pour la France de respecter l’accord d’entraide léonin que Macron a signé récemment avec Zelenski…

  2. J’ai acheté une voiture électrique mais je l’ai vite revendue pour plusieurs raisons autonomie perte de temps pour le rechargement lors de mes déplacements aussi bien sur autoroutes que sur les RN, impossible de démarrer le matin en montagne par -15°. Bref je me suis fait avoir par la propagande de Macron et par les
    écolos du dimanche.

  3. « La mutation sans compromission possible vers les véhicules électriques est aussi stupide que d’affirmer qu’elle aurait un quelconque effet discernable sur le climat de la Terre ». Professeur Jörg Wellnitz de l’Université technique d’Ingolstadt. Et qui sait ce dont il parle, lui.

  4. Odieux chantage chinois, la Chine produit trop et c’est à l’Europe et la France d’absorber, d’ici 2035 ! Cela va tuer notre industrie automobile et ses produits dérivés !

  5. Parce que on a fait le mauvais le choix stratégique qui ne peux pas marché ! Parce que l’électricité n’est pas une source d’energie stockable ! Donc première vouloir créer un marché de l’électricité est une abération et absurdité totale ! Vous ferriez mieux d’écouter l’ancien Patron d’Elf Aquitaine Loïc Lefloc Prigent, un grand ingénieur et un grand capitaine d’industrie, comme Carlos Ghosn ! L’electricité ne se stock, donc pour les véhicules autonomes la seule voie valable ce sont les système hybrides et certainement avec des batteries de 400 Kgs, qui font perdres aux véhicules 400 Kgs de charges utiles ! Comment voulez qu’une voitures qui pèses 1 tonnes où 1000 Kgs soient performantes avec 400 kgs de batteries ! 1000 Kgs – 400 Kgs = 600 Kgs ! C’est vraiment très limite quand un voiture est censé pouvoir transportés 5 personnes à 80 Kgs en moyennes ! Cela fait 80 Kgs X 5 Personnes = 400 Kgs il reste : 600 Kgs – 400 Kgs = 200 Kgs de marges c’est vraiment très justes ! Hervé de Néoules !

  6. La seule solution : bouder les voitures électriques surtout celles hors UE ( Chine, Inde, USA, etc… ) Notre industrie doit se concentrer sur des véhicules à hydrogène et continuer la fabrication de véhicules thermiques. L’électrique c’est tout simplement de la pollution et une grande farce économique pour le peuple.

  7. Et si ce n’était que pour les voitures électriques que l’Europe s’est vendue à la Chine, cette Chine qui déjà mise sur la voiture à hydrogène et inondera le marché mondial alors que nous en seront encore aux stades de la recherche. Nous sommes vraiment gouvernés par des bourrins

  8. Baisser le prix des voitures Françaises et arrêtons d’acheter surtout chinois et électrique vous allez payer la facture de la batterie pollueur car +demander ou va la batterie quand elle est morte pas de recyclage donc pollueurs

  9. Devinez qui participe aux discutions entre Macron-Si Jinping?… Notre chère…Ursula…L’Europe toute entière serait-elle en train de se vendre à la Chine?

  10. La visite de Xi Jinping n’est-elle pas en relation avec l’entente entre la Chine et la Russie? Attention, Chinois… si vous continuez à soutenir la Russie…adieu l’achat de vos voitures et nos échanges commerciaux. Le vrai danger n’est pas la Russie mais la Chine.

    • Le danger n´est pas la Chine…elle…elle s’occupe de ses intérêts et de son peuple comme les Russes ou les Indiens, non le danger immediat c´est Macron qui a déjà tout donne aux US, il ne reste plus grand chose pour les Chinois.

      • Lorsque j’étais enfant, il y a bien longtemps, on parlait du « Péril Jaune »…

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois