[ENTRETIEN] Laurence Trochu : « J’appelle les fillonistes orphelins à nous rejoindre »

photo-output

Laurence Trochu est présidente du Mouvement conservateur et cinquième sur la liste de Reconquête aux européennes. Pour BV, elle est revenue sur les grands thèmes qu'elle défendra si elle est élue, ainsi que sur son parcours politique.

 

Louis de Torcy. Quels seront les grands combats que vous comptez mener au Parlement européen ?

Laurence Trochu. Nous sommes tous engagés pour la sauvegarde de la civilisation européenne avec nos alliés du groupe des Conservateurs et Réformistes européens. La défense de ce que nous sommes nous unit. Les peuples de notre continent ne forment pas qu’un simple système politique, mais une civilisation avec une histoire, des traditions, des mœurs communes. Notre principal objectif est donc de faire vivre notre héritage commun pour bâtir l’avenir du Vieux Continent.

L’Europe fait face à une multitude de menaces tout aussi dangereuses les unes que les autres : l’immigration et l’islamisation, le déversement des propagandes woke et LGBT, l’insécurité qui accompagne la déconstruction de nos repères, la décroissance qui détruit notre industrie et notre agriculture au nom de l’écologie. Sachant que plus de 80 % des lois votées en France sont issues de textes européens, notre objectif est de renverser la vapeur et de mettre fin aux folies de la Commission européenne orchestrées par Ursula von der Leyen à la tête du PPE, et qui inspirent les lois françaises. Ce combat se mène à Bruxelles et à Strasbourg.

 

L. de T. Pourquoi soutenir la liste Reconquête ?

L. T. Soutenir la liste de Marion Maréchal est une évidence pour les Conservateurs, tant nos priorités pour la France et l’Europe sont proches. En tant que cinquième de liste, je porte la voix des Conservateurs pour une Europe enracinée dans son identité, notamment chrétienne ; si nous ne défendons pas ce que nous sommes, ne nous étonnons pas que d’autres viennent nous imposer leur vision du monde et leurs lois pourtant incompatibles avec les nôtres. Convaincue que nos enfants sont l’avenir de notre continent, je me battrai pour favoriser la natalité en donnant une place centrale aux politiques familiales vues comme des investissements dans les règles financières et économiques européennes. Cela nécessite, aussi, de refuser l’emprise des idéologies woke et LGBT en supprimant leurs innombrables financements. Face au progressisme, je choisis le progrès. Il est temps d’assurer l’excellence de l’Europe pour ne pas laisser les technologies nous échapper, mais tout en permettant à la personne, avec sa dignité et sa vulnérabilité, de rester au centre de la réflexion. Sur la liste de Reconquête, chacun a une identité politique bien marquée, mais nous nous battons tous pour que la France reste la France et l’Europe reste l’Europe. Voici le credo de notre liste.

 

L. de T. La légalisation du mariage homosexuel a onze ans. Sens commun, devenu le Mouvement conservateur, est né en opposition à cette loi. Qu’en reste-t-il, aujourd’hui ?

L. T. Personne ne pourra dire que Sens commun n’avait pas alerté sur ce que contenait cette loi et ce qui y était en germe : la PMA sans père et les mères porteuses pour lesquelles il y a une grande hypocrisie. La loi Taubira intégrait déjà la GPA, avec la retranscription à l’état civil français des enfants nés de GPA à l’étranger. Prenez un avion retour de Colombie : il est rempli d’hommes qui sont allés faire leur marché pour acheter un bébé ! Comme le progressisme ne connaît pas de limites, la propagande LGBT se poursuit avec l’activisme transgenre d’ailleurs encouragé, protégé et financé par la Commission européenne.

 

L. de T. François-Xavier Bellamy fut, lui-même, proche de Sens commun et partage bon nombre de vos valeurs. Pourquoi ne pas avoir choisi Les Républicains, dont vient le Mouvement conservateur ?

L. T. Le Mouvement conservateur est un parti politique qui noue des alliances pour faire gagner les convictions qu’il porte. L’intuition initiale de Sens commun, devenu Mouvement conservateur, était de peser, en 2016, lors des primaires de l’UMP pour qu’émerge un candidat le plus proche possible de nos valeurs. C’est le rôle que nous avons joué et qui a conduit au choix de François Fillon, dont j’ai été la porte-parole. Mais depuis 2020, il est flagrant que la stratégie d’infusion des idées au sein des Républicains ne peut plus fonctionner. J’étais membre des instances de ce parti et j’ai vu comment les barons locaux ont vendu à la découpe leurs territoires à Macron, avec le silence complice ou même les encouragements des cadres dirigeants. Il y a encore, chez LR, des élus et des militants patriotes et conservateurs, mais ils n’ont plus aucune influence sur la ligne ni sur les votes. Ils servent de caution à un parti qui n’a plus ni chef ni ligne politique. Je sais bien que François-Xavier Bellamy se réjouit d’être fidèle à sa famille politique. Pour ma part, j’ai fait le choix de la fidélité à mes convictions et de viser l’efficacité.

La liste LR sera-t-elle en mesure de défendre ce pour quoi elle veut être élue au Parlement européen ? La réponse est non. LR siège avec le PPE d’Ursula von der Leyen, qui a voté 92 % des textes avec les socialistes et les macronistes ! Et le vote isolé de François-Xavier Bellamy n’y change rien. C’est bien au sein du groupe des Conservateurs et Réformistes européens que nous aurons la puissance de feu pour contrer le projet progressiste et destructeur de Macron et von der Leyen. J’appelle donc les fillonistes orphelins à nous rejoindre. J’ai été le porte-parole de vos convictions en 2017, je le suis toujours : si vous voulez les défendre, ne gâchez pas votre voix, soyez efficaces !

Louis de Torcy
Louis de Torcy
Etudiant en école de journalisme

Vos commentaires

22 commentaires

  1. Voter Reconquête,c’est voter pour toute la liste de Marion,dans laquelle Mme Trochu figure en 5ème place,donc en situation potentielle d’être élue,si on en juge aux sondages qui placent ce mouvement entre 5 et 7 % d’intentions de vote.Je me flatte d’en être membre .

  2. Merci Laurence pour ces propos clairs mais, ayant écouté François-Xavier Bellamy jeudi soir 23 mai dans « L’Événement » sur France 2, j’ai noté qu’il y présente le PPE comme une vraie force de droite, qui pourra peser demain dans les débats ! Ceci n’est pas a priori incompatible avec le fait de voter des textes avec les socialistes et les macronistes si ces textes sont « bons » ou a minima « neutres » par rapport à nos valeurs, nos convictions. Or tu sous-entends dans ton analyse que ce n’est pas le cas. Il faudrait a minima que tu donnes qqs exemples significatifs pour que les ignorants (comme moi) des lois européennes puissent se faire une idée plus précise. Cordialement

  3. Reconquête, on y a cru.. jusqu’à ses positions sur l’Ukraine, et encore moins après ses positions sur Israel. Quand on fait partie de la communauté, c’est à jamais et toute incartade du récit biblique est punie. Alors, on s’accommode.

    • Les positions de Reconquête concernaient la France et seulement elle .Elles étaient parfaitement muries et expliquées aux Français .Pourquoi aurait-il fallu qu’ils en improvisent au pied levé pour des causes et des pays dont ils ne connaissaient rien .?

  4. Bravo, Fillon m’avait convaincu de re voter pour LR après des années à voter RN. Malheureusement il a été trahi. Le RN a trahi aussi et j’ai rejoint Reconquête. Content de retrouver les mêmes idées et bienvenue à Laurence Trochut.

  5. Il est trop tard pour la France : on a perdu la donne mondiale sous V.G.E (1976), la Mondialisation était un facteur économique INELUCTABLE : nous sommes condamnés depuis cette époque là : disparition des PME, de l’agriculture , émigration des futurs Cadres supérieurs vers U.S.A. Inde, Canada, Japon, Russie, Chine…) désagrégation du tissu économique, dilution dans la C.E.E. au profit des Allemands nous sommes devenus un simple petit marché d’acheteurs potentiels depuis 1995….Votons pour entretenir l’illusion de pouvoir inverser ce phénomène…

  6. « Nous sommes tous engagés pour la sauvegarde de la civilisation européenne avec nos alliés du groupe des Conservateurs et Réformistes européens ». — Ah oui! En tapant sur les chrétiens (« je suis contre le Christ car c’est la mort », oui je me répète, mais j’ai été véritablement blessée) et en s’alliant aux Réformistes européens? Pour réformer quoi? Notre culture pour la transformer en culture anglo-saxone? Pour La sauvegarde de la culture européenne au détriment de la culture française?
    Et elle croit que je vais voter pour « ça »?

  7. Madame Trochu, laissez Fillon là où il est, ce sera très bien ainsi.
    J’ai toujours au travers de la gorge les frais engagés pour sa venue à Londres à l’occasion de la campagne de 2012, et qui n’ont jamais été réglés…
    Sauf par les militants.

  8. Comment regretter un homme politique qui a lui-même avoué ne pas avoir agi en toute honnêteté avec l’argent public.
    Il me semble que l’exemplarité doit être la première qualité de nos dirigeants politiques.

    • « Il me semble que l’exemplarité doit être la première qualité de nos dirigeants politiques. » C’est vrai, mais le réel est malheureusement autre : ils sont davantage attirés par les familles mafieuses et les profits à court terme.

    • En effet ! Les électeurs le comprendront-ils ? Le RN se renie sur la Nouvelle Calédonie, ne se reniera-t-il pas sur l’Europe ? On peut nourrir de sérieux doutes

  9. Charles-Henri Gallois de Génération Frexit « reprenons le contrôle » a la solution : proposer un traité aux pays européens pour une Europe des nations et si les européens n’en veulent pas alors faire le Frexit. Ceux qui disent qu’ils vont changer l’UE de l’intérieur se mentent à eux-mêmes et ils en sont conscients. Ils ne proposent pas le Frexit car ils pensent que cela va leur faire perdre des voix. En d’autres termes ils veulent rester dans l’UE juste pour réussir à être élus. Islande, Norvège, Suisse sont des pays européens qui ne sont pas dans l’UE , ce sont aussi les pays les plus riches d’Europe. Si on veut être libres et faire les efforts que cela implique alors c’est possible. Si on a peur et qu’on préfère se reposer sur les autres alors on reste dans l’UE (en votant LR, reconquête, RN , Renaissance, toute la gauche) et le déclassement continuera. On a le choix.

    • Comment en sortir , nous sommes prisonniers de l’Euro ! Et si nous sortons de l’Euro, ce sera la misère totale pour nous tous comme ce fut le cas en Grèce, pourtant dans l’UE
      C’est pour cela, je pense, qu’il faut virer les gauchistes en votant aux élections européennes

      • Le passage au franc sera peut-être un peu difficile mais nous serons lire de nous redresser si nous sommes capables de faire les efforts nécessaires. Dans l’UE, vous aurez de toutes façons la misère et en plus vous n’aurez plus de liberté, sans dire que la France se sera plus qu’un nom sans pouvoir noyé dans une UE fédérale.

    • Position inutile et sans espoir aucun de rien ! Aucun parti ne propose la sortie de l’Europe. L’Islande, la Norvège ou la Suisse sont des « micro-pays ». Il ne faut pas tout mélanger et additionner des choux et des carottes ! De plus en plus de pays virent à droite et veulent une refonte de l’Europe pour revenir à celle des intérêts communs et non des interêts de certains. Il y a donc une possibilité d’agir et ce n’est pas en pleurant comme vous le faite que l’on avancera vers une solution. Du reste vous n’en proposez aucune !

      • Exprimez votre désaccord si vous voulez mais ne me traitez pas de pleureuse. Je ne propose pas de solution ? relisez et vous verrez que j’en propose 2. C’est ça la droite, des salves de mépris? Je ne vois pas la différence avec la gauche.

    • « Charles-Henri Gallois de Génération Frexit “reprenons le contrôle” a la solution : proposer un traité aux pays européens ». Malheureusement on a affaire à des professionnels de l’entourloupe : seule la Commission a le droit de présenter des projets de lois, les députés étant seulement autorisés à donner leur accord – ou non. Et le tour est joué, bien ficelé.

    • Cela devrait sembler évident au vu de l’actualité. Mais il y en a qui croient encore aux fables.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois