Atteintes à la laïcité : le problème, c’est donc… Jésus !

Capture d'écran Youtube Ministère de la Justice
Capture d'écran Youtube Ministère de la Justice

Dieu bénisse Gaspard Proust ! Depuis son arrivée à l’antenne d’Europe 1, à la rentrée 2022, le sympathique quadra régale ses auditeurs. Non seulement il relève le niveau général des humoristes radio mais, en plus, il lève des lièvres. Sa chronique de jeudi 6 juin a ainsi porté à notre attention une vidéo effarante qui était malencontreusement passée inaperçue. Mis en ligne début janvier sur YouTube par le ministère de la Justice, ce clip de 115 secondes s’intitule « Prosélytisme et neutralité des professionnels ». Des figurants y mettent en scène les fameuses « atteintes à la laïcité » qui se multiplient dans nos écoles. On voit donc un élève entrer dans le bureau d’une personne présentée comme le directeur d’un établissement scolaire. Ce dernier porte un énorme chapelet autour du cou et dispose d’une figure du Christ à côté de son ordinateur. « C’est quoi, ça, sur votre bureau ? », interroge le jeune. « Ah, ça, ben, c’est Jésus ! répond le dirlo. Tu sais, Jésus il me porte bonheur, il nous guide. Il te porte bonheur à toi aussi, tu sais, mais tu ne le sais pas encore. Et même, si tu veux, je peux t’amener à l’église dimanche pour rencontrer le prêtre. Cela pourrait te faire beaucoup de bien. » Fin du sketch.

On aimerait croire à un fake, mais il s’agit bien d’une vidéo officielle du ministère dirigé par Éric Dupond-Moretti, réalisée par la Direction interrégionale Sud-Est de la protection judiciaire de la jeunesse. On aimerait aussi pouvoir en rire.... Est-ce donc ainsi que les têtes pensantes de la Place Vendôme se représentent les catholiques ? Des gens adeptes des colifichets et pour lesquels Jésus est un « porte-bonheur » ? C’est aussi insultant que les caricatures présentant les Juifs comme des barbus à schtreimel, torah à la main et papillotes le long des oreilles. On en a condamné pour appel à la haine pour moins que ça.

Les chrétiens ont bon dos

La vidéo se poursuit sur un mode plus didactique avec l’arrivée, face caméra, d’une spécialiste du sujet : une Référente Laïcité Citoyenneté (« RLC », pour les intimes). Elle nous rappelle que le directeur est soumis à un devoir de neutralité. « À ce titre, il lui est interdit de manifester ses convictions religieuses dans l’exercice de ses fonctions, de quelque manière que ce soit », morigène l’experte à l’adresse du catholique fictif. « Oui, chers auditeurs, vous avez bien entendu, le bordel autour de la laïcité dans l’Éducation nationale, l’éléphant dans la pièce, c’est Jésus-Christ ! Mais c’est bien sûr ! », ironisait, jeudi, Gaspard Proust.

De fait, ce ne sont pas vraiment les catholiques à chapelet, qui posent problème, dans l’administration. La croix, les cornettes ou les figurines de Jésus ne constituent pas l’essentiel des signes religieux qui tentent de s’y imposer. C’est plutôt le voile... islamique.

L'islam politique, dûment identifié

De même, sur la question plus globale des « atteintes à la laïcité », comme on dit pudiquement, là encore, la foi chrétienne n’est pas en cause. C’est l’islam politique. Même des médias de gauche sont obligés de le reconnaître. En avril dernier, France Info y avait ainsi consacré un article, notant un phénomène « en très forte augmentation ». Les illustrations données de ce phénomène concernaient, bien évidemment, la religion dite « de paix et d’amour » : le port de l’abaya et les perturbations des hommages aux deux professeurs Dominique Bernard et Samuel Paty, tous deux tués par des islamistes.

Le gouvernement lui-même est bien conscient de cette réalité. En mars 2024, il publiait les chiffres des « atteintes à la laïcité » et confirmait que la question des directeurs catholiques était bel et bien hors sujet. Il en ressortait que ces atteintes sont commises à 80 % par des élèves, à 11 % par des parents et seulement à 4 % par des personnels de l’administration. Elles concernent des refus d’activité scolaire (20 %), le port de signes et tenues religieuses (17 %), des contestations d’enseignement (14 %), des revendications communautaires (11 %), le refus des valeurs républicaines (9 %), des provocations verbales (6 %)… Bref, rien à voir avec les chrétiens ni les Juifs.

Il serait bon que le ministère de la Justice cesse de se cacher derrière son petit doigt et mette enfin les mots sur les maux. On ne peut prétendre combattre une maladie quand on n’ose même pas prononcer son nom.

Jean Kast
Jean Kast
Journaliste indépendant, culture et société

Vos commentaires

47 commentaires

  1. La plus grosse bêtise de cette video est la reflexion nullarde du directeur: « Jésus me porte bonheur! » quel catholique pense si bêtement? aucun…surtout cette figurine montée sur ressort! cette video est une insulte au Christ qui n’en a rien à faire d’être ainsi caricaturé: il est tellement au-dessus de ça! ce sont les chrétiens qui sont caricaturés et leur foi! Jésus n’est pas un grigri porte-bonheur! avant de proférer tant d’âneries ceux qui écrivent de tels dialogues devraient s’informer et cela leur éviterait de rester au ras des pâquerettes! Pauvres types!

  2. Cela montre que les minisytères n’osent pas dire la vérité telle qu’elle est! les catholiques ne fonctionnent pas au prosélytisme. Les juifs on plus. Ce sont les musulmans qui font du prosélytisme: il suffit de dire alaouakbar 3 fois pour être musulman sans savoir ni pourquoi ni comment et risquer ainsi d’être égorgé si par la même inconscience on décide d’abandonner l’islam! Pour devenir catholique, c’est plus complexe et plus long: il faut réfléchir et se former. Le catholicisme demande à être compris et accepté avant de recevoir le baptême. cela ne se fait pas sur un coup de tête parce qu’un directeur vous a amené à l’église. Tout le monde le sait!

  3. Mon Dieu ! Un tel article ne serait-il pas d’une teneur plus ou moins réactionnaire ? C’est à dire provoquant la réaction des « bien-pensants » d’aujourd’hui, qui refusent de constater une invasion par des valeurs étrangères (c’est le moins que l’on puisse dire) à celles de notre société d’aujourd’hui ?

  4. Comme d’habitude : caractéristique n°1 de ce gouvernement et de la macronie en général : le déni.

  5. Le problème n’est pas JESUS, le problème c’est l’islam et ses millions d’adeptes qui envahissent notre pays sous de faux prétextes pour prendre notre place. Comme nous le savons tous, chaque problème à sa solution, il suffit que les Gaulois de souche et de coeur aillent voter le 9 juin pour le parti qui a toutes les compétences pour reconquérir la France.

  6. Les services de Éric Dupond-Moretti ont une nouvelle fois gaffé monstrueusement , le véritable danger c’est l’islam par les chrétiens , bande de clowns

  7. Cette vidéo caricaturale est grotesque, à la limite du pitoyable. On oubliera son aspect blasphématoire et humiliant envers les « cathos », honteusement stigmatisés par une représentation bigote qui n’existe nulle part. Mais le pire n’est pas là, on peut surtout mettre en doute sa crédibilité : qui va croire en ces fadaises ? Tous ceux qui visionnent cette vidéo entendent en fond raisonner le cri Allah Akbar de l’égorgeur barbu, qui lui, ne porte pas de chapelet autour du cou.

  8. En 1906, mon grand-père maternel a eu la surprise de découvrir sur son livret militaire l’appréciation suivante: « Va à la messe ! », Catholique pratiquant, il y allait … en civil !! Polytechnicien et sorti major de l’Ecole d’Application de l’Artillerie de Fontainebleau, il avait commencé une brillante carrière militaire. Dégouté, il a démissionné de l’Armée pour aller faire carrière dans l’industrie automobile. Mais ..en 1914, on a été bien content de récupèrer ce meneur d’hommes, pointeur exceptionnel et « Virtuose du 75 ». Pour aller visiter des lieux touristiques comme la Marne, l’Yser, le Hartmannswillerkopf,ser Verdun, la Somme, …jusqu’au Monte-Tomba en Italie pour arrêter les Austro-Allemands après Caporreto. Parti lieutenant il est revenu colonel,bardé de décorations Françaises, Belges, Britanniques, Italiennes et.. Serbes. Il n’a jamais pardonné aux politicards Francs-Maçons de 1906.

  9. Et pendant ce temps là l’UDMF mène campagne… Par ailleurs je vais vous l’annoncer, ils feront pas loin de 3% le soir des européennes. Tout comme le parti animaliste va frôler les 5% vous verrez. De même que dans mon intuition générale, les petites listes classées à gauche vont faire des meilleurs scores que prévu. Mais les petites listes classées à droite elles elles feront moins que les sondages leur donne. Alors au détriment de qui se fera toutes ces voix supplémentaires pour les petites listes de gauche, j’ai ma petite idée mais attendons de voir.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois