Ces cheikhs et imams séduits par le Front populaire

Capture d’écran Youtube
Capture d’écran Youtube

Vous ne connaissez pas la chaine YouTube Islam Sounnah ? Vous ratez quelque chose. Plusieurs fois par semaine, cette chaîne salafiste régale ses 90.000 abonnés de contenus aussi passionnants qu’instructifs. Entre des vidéos sur la beauté de la polygamie ou la « sagesse du Jihad en Palestine », divers savants islamiques répondent aux questions brûlantes de certains de nos concitoyens : « La Terre est-elle ronde ou plate ? », « Que faire en cas de possession par un Jinn ? », « Est-il permis à un homme de caresser sa femme par l’arrière sans pénétration ? », « Peut-on étudier dans des écoles en France où la prière n’est pas autorisée ? »… Il y a quelques jours, un abonné s’est tourné vers sa chaîne YouTube préférée afin de savoir s’il avait le droit, en tant que mahométan, de prendre part aux prochaines élections législatives françaises. Une interrogation d’autant plus essentielle que, selon l’internaute, « l’extrême droite », si elle arrivait au pouvoir, envisagerait d’expulser du territoire les musulmans « extrémistes ». L’horreur, quasiment le nazisme ! Heureusement, Badr Utaybi, un influent cheikh saoudien, lui a répondu sans détour. « Lorsqu’il y a des élections législatives et qu’un candidat est contre l’islam et qu’il combat l’islam, et qu’un autre est moins dangereux, alors il convient aux musulmans de participer à ces élections en votant et en soutenant le candidat qui est le plus bénéfique pour les musulmans », a tranché le pieux salafiste.

Généreux dans ses enseignements, le savant a précisé qu’un tel vote n’avait rien d’un « serment d’allégeance » envers un quelconque homme politique français. Il ne s’agit que d’un froid calcul à visée communautaire. « Il convient aux musulmans de voter et soutenir le candidat le moins dangereux, non pas par amour pour lui ou pour le servir, mais pour leur propre intérêt et celui de l’islam, a-t-il expliqué doctement. Je connais des pays où ils ont soutenu le candidat le plus bénéfique pour les musulmans et, en retour, il les a traités avec bienveillance, leur rendant de grands services, facilitant la construction de mosquées, leur fournissant des véhicules de sécurité et assurant la garde pendant les prières, etc. »

Un vote acquis à l’extrême gauche

Le cheikh faisait-il là référence à certaines villes et communes de banlieues françaises où la gauche sait en effet redoubler de « bienveillance » envers les communautés qui acceptent de se mobiliser en sa faveur ? L’histoire ne le dit pas. L’identité du candidat « le plus bénéfique pour les musulmans » aux prochaines élections législatives ne fait, en revanche, aucun doute. Entre une droite attachée au respect de la laïcité et une extrême gauche pro-Hamas, c’est vite vu. Tout ce que ce pays compte d’islamistes, de salafistes et de radicalisés votera bien évidemment « Front populaire » comme un seul homme.

Un vote communautaire appelé à croître

On peut même se demander si l’intervention du souriant Saoudien était bien nécessaire. Les islamistes vivant en France ne l’ont pas attendu pour plébisciter La France insoumise. Après le soutien aux émeutes de 2023 et le recrutement de Rima Hassan en 2024, le phénomène devrait d’ailleurs encore s’accentuer.

En parallèle, le recteur de la grande mosquée de Paris incite lui aussi ses ouailles, depuis plusieurs mois, à prendre part aux élections et à contrer « la montée inquiétante de l’extrême droite ». Chems-eddine Hafiz a demandé aux responsables de mosquées « de sensibiliser les fidèles sur les dangers imminents qui guettent notre nation et d'encourager ceux qui se sont réfugiés dans l'abstention » à aller voter…

Mais de quelle « nation » parle-t-il ? De la nation française ou de la nation islamique ? La nuance est d’importance. Tandis que les défenseurs de la France voteront assurément à droite, ceux de l'« oumma » et de l’islam politique ont en effet tout intérêt à faire un autre choix.

Jean Kast
Jean Kast
Journaliste indépendant, culture et société

Vos commentaires

40 commentaires

  1. Cette France me donne envie de vomir. Quand je pense que Macron a osé répété la Phrase du Général de Gaulle,  » je vous ai compris » il a sans doute oublié de dire que ces paroles étaient adressées au F.L.N. et non pas aux Arabes, aux Harkis et aux Pieds Noirs qui désiraient rester Français. Donc Macron s’est adressé à ceux qui foutent le bordel dans notre FRANCE.

  2. C’est en 1999 que le cardinal Bernardini entendit un imam lui dire : « Grâce à vos lois démocratiques, nous vous envahirons ; grâce à nos lois religieuses nous vous dominerons »… « grâce à vos lois nous vous envahirons » signifie-t-il devenir une force électorale pour accéder au pouvoir par des moyens formellement légaux ?

  3. On a laissé se développer une 5e colonne dans ce pays , 30 ans d’invasion et personne n’a rien vu . Vos petits enfants paieront l’addition…et les filles connaitront l’enfer…

  4. Si j’étais à la place des islamistes je voterais aussi pour le nouveau front populaire, sachant qu’à la première occasion, ces idiots utiles serait les victimes de la charia.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois