Prenant l’exemple de deux films récents, Ma France à moi et Avant que les flammes ne s’éteignent, Marion Maréchal s’en prend à la « fausse droite » qui, à la tête des régions, finance des films « d’extrême gauche pro-immigration et anti-police avec votre argent ». Ces deux films sont en effet des modèles du genre ! Le premier perpétue le mythe du bon migrant, avatar moderne du bon sauvage, et le second entretient le mythe de la police tueuse dudit bon migrant (de deuxième, troisième génération).

Ma France à moi a été financée par la région Île-de-France à hauteur de 240.000 euros. Avant que les flammes ne s’éteignent, par la région Grand Est, à hauteur de 250.000 euros. Deux régions dirigées par des LR, Valérie Pécresse et Franck Leroy.

La réponse comptable de Pécresse

Le groupe Île-de-France Rassemblée, qui représente la majorité de Valérie Pécresse, ironise : « Reconquête qui reprend les critiques du RN, on ne s'en serait pas douté. » En effet, Marie-Caroline Le Pen, élue RN Île-de-France, avait dénoncé elle aussi ce financement. L’argument du groupe LR, résumant la réponse de Valérie Pécresse, le voici : « Ignorez-vous les retombées économiques de la création d'un film ou bien êtes-vous juste contre la création d'emplois. Vous citez un film, citez donc les dizaines d'autres qui ont été des grands succès. »

C’est répondre à côté. Marion Maréchal et Marie-Caroline Le Pen ne reprochent pas à la région d’avoir financé des films non viables (c’est un autre aspect de la question), elles lui reprochent le contenu de ces films. Pécresse se place sur le plan économique – en somme, peu importe le contenu d’un film puisqu’il fait vivre un décorateur, une maquilleuse et un éclairagiste… – alors que Marion Maréchal se situe sur le plan politique et culturel. Le combat culturel, on le sait, est au centre de sa vision politique.

Le blanc-seing de Franck Leroy à la « culture »

Du côté de la région Grand Est, Laurent Jacobelli (RN) est monté au créneau en proposant que les récipiendaires de subventions (et il cite comme mauvais exemple le film sur Adama Traoré) signent une charte de la laïcité. Pour le coup, Franck Leroy, le président LR, n’a pas fait de réponse comptable, mais une profession de foi :

« À l'extrême droite qui exige la "vérification des subventions régionales", un contrôle préalable des artistes je leur demande : Qui êtes-vous pour juger le travail d'un directeur de théâtre ? […] Je ne céderai ni aux oukases, ni aux populismes. Nous continuerons de subventionner des festivals et des théâtres qui sont libres de choisir leur programmation artistique. »

Un véritable blanc-seing en matière de subventions ! Franck Leroy, à sa façon, a lui aussi compris l’importance du culturel…  mais c’est pour acheter la paix à gauche. Lui et Pécresse donnent raison à Marion Maréchal : « Finissons-en avec cette fausse droite et ces élus qui montrent les muscles en campagne mais qui gouvernent comme la gauche une fois au pouvoir ! » En effet, ce décalage entre le programme et la politique réalisée est un tropisme typique des LR. L’adhésion de leurs électeurs, un autre tropisme, mais de plus en plus faiblard.

Laurent Wauquiez aussi...

Vous me direz que Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a commencé à couper dans les subventions. Mais pourquoi sa région a-t-elle accordé, l’an passé, 150.000 euros au film À la frontière  (qui sortira en 2024 sous le titre La Tête froide) ? Une histoire, encore, entre une Française et un migrant soudanais qui la « persuade de faire passer la frontière à des migrants… » Lui-même étant – sortez les mouchoirs – « déterminé à rejoindre sa petite sœur ». Le réalisateur de ce film, Stéphane Marchetti, a sorti en 2017 Les Enfants de la jungle, un documentaire sur les migrants mineurs de Calais, qu’ont adoré les médias bon teint. La boucle est bouclée : encore un président LR finançant l’apologie du « bon migrant ». Décidément, le combat culturel promet d'être long.

8013 vues

21 novembre 2023 à 16:37

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

44 commentaires

  1. Je pense que maintenant il est grand temps de faire un nettoyage dans ce monde politique véreux , la droite notamment L.R , sont responsables de la déliquescence de la FRANCE , et je ne parle même pas de cette « gôche » qui est morte depuis le quinquennat catastrophique de Hollande . Nous savons un devoir envers nos enfants et nos petits enfants de voter pour un changement radical de politique afin que la FRANCE REdevienne la FRANCE . Et ce changement ou plutôt cette providence ne peut venir que du R.N ou Reconquête .

  2. A ma connaissance, en dehors de Reconquête, je ne connais pas en France de partis de droite. Je dis bien de droite, pas de droite molle, de centre-droit, de droite de la gauche, ou autre droite Canada-Dry !

  3. La question n’est pas ici de savoir si un film est politique ou pas, s’il est bon ou mauvais, c’est le spectateur qui en décidera. Non la question c’est tout simplement que les impôts des Français qui bossent n’ont pas à servir à donner un emploi à des maquilleurs, monteurs, régisseurs etc. comme ose le soutenir Pécresse. Cette façon de concevoir l’économie porte un nom ! Cela s’appelle le communisme ! Le cinéma est un luxe ! Un loisir ! Mais en France on préfère dire que c’est de la Culture ! Or si on considère le cinéma comme un luxe et/ou un loisir, ce n’est pas au contribuable qui n’ira pas voir le film de payer, mais à celui qui ira le voir ! Ce raisonnement vaut également bien sur pour les médias de Sévices Publics.
    Mis bout à bout, toutes ces dépenses superfétatoires aux différents échelons administratifs, Etats, communes, régions, etc. conduisent après 40 ans à avoir 110 % du PIB de dettes et un commerce extérieur en déficit structurel catastrophique.
    Bien qu’apparemment éloignés le thème du déficit commercial et le thème du ciné « navetoïde » subventionné se rejoignent. à force de dépenses délirantes pour des motifs idéologiques qui le sont tout autant nous plombons la compétitivité de la France en asphyxiant les entreprises du pays sous les impôts et sous les charges ! Impôts et charges qui sont d’autant plus scandaleux qu’ils sont faits pour des projets totalement inutiles, voir nuisibles !
    Pendant ce temps-là les entreprises sont ruinées et de plus en plus de gens sont obligés d’aller aux Restos du Coeur ! Mais il est impossible de financer ces derniers, puisqu’on a dépensé le budget pour produire des navets…

  4.  » La théorie du nivellement est fondée sur la notion de surface de niveau.  » Il y a longtemps que la Droite séculaire se trouve du côté de ce que certains appellent l’extrême droite. Il suffit de regarder les soubresauts des LR ils sont morts mais ne le savent pas.

  5. Tout est « vérolé », il suffit d’observer les programmes de la télévision qui ne cessent d’enfoncer les esprits dans l’idéologie. Les cerveaux ne sont plus capables d’analyser, et se laissent silencieusement engluer dans la propagande. Ce n’est pas pour rien que la censure déploie ses armes dans les moindres recoins. La publicité, les arts, la presse, l’information, l’alimentation etc… tout est utilisé pour diffuser sournoisement l’idéologie mondialiste d’asservissement des peuples afin qu’ils adhèrent et renient l’existence de ce qui constitue les bases millénaires de l’être humain et de l’humanité.

  6. cette droite des LR ne sait plus d’où elle vient, alors elle ne sait plus où elle est et encore moins où elle veut aller; en fait elle hésite en permanence ! Elle va à droite et puis fait demi-tour mais , elle ne se rend pas compte qu’en faisant demi-tour la droite devient la gauche et puis elle fait à nouveau demi-tour à droite jusqu’au prochain carrefour où elle refait demi tour et c’est reparti pour un tour, parfois une petite variante elle fait une pause et s’arrête au centre C’est comme cela depuis 50 ans; je me demande toujours comment les électeurs de droite arrivent à suivre ces élus qui tournent en rond !

    1. « cette droite des LR ne sait plus d’où elle vient, alors elle ne sait plus où elle est et encore moins où elle veut aller; en fait elle hésite en permanence » Car elle cherche la prochaine victime de sa nouvelle trahison. Quand on a touché une fois à la trahison, on devient accro.

  7. Je crois que la France celtique romanisée christianisée va devoir souscrire au Grand Remplacement en changeant son personnel gouvernant (enfin s’il gouverne, ce n’est pas prouvé).

    1. C’est la commission européenne et ce qu’on appelle l’état profond qui gouvernent.
      Quand Emmanuel Macron a été élu puis quand il a été réélu, il y avait l’hymne de l’union européenne.
      Ca voulait tout dire.

  8. Dans les départements et les régions, il y a encore des électeurs qui par vieux réflexes ou vieilles habitudes sans doute, votent encore pour ces gens là… Qui ont tout échoué, tout trahis, tout renié. En fait, ce sont ces électeurs inconscients de la perversité de leur choix, qui contribuent, involontairement, à la déchéance du pays…

  9. A juste titre Marion Maréchal dénonce « la fausse droite » et je l’en approuve, mais elle se fourvoie aux côtés de Zemmour qui ne fait que de la politicaille bas de gamme. Marion Maréchal aurait dû briguer un second mandat à l’Assemblée nationale quitte a créer son parti, en ne le faisant pas elle a perdue la partie. Au fait, de part son mariage avec l’italien Vincent Sofo, Marion Maréchal détient-elle la double nationalité franco-italienne tout comme Hidalgo et Valls sont hispano-français et Belkacem maroco-française ?

    1. Elle ne se fourvoie pas du tout cher Monsieur, quand a Mr Zemmour il n’y a pas beaucoup de politiques a l’heure actuelle qui lui arrivent a la cheville, que ce soit en intelligence, éducation, connaissance et instruction, la plupart de ces gens sont des parachutés par copinage et sont ministres comme moi je serait martien.Quand a sa nationalité ,elle est bien française ,vit en France et son mariage avec un italien n’a rien a voir.

  10. Je ne sais même pas pourquoi on appelle LR : « droite ». Leur ligne est essentiellement économique. Quelques personnes s’en distinguent cependant _ mais ce n’est pas bien clair.

  11. Madame Pecresse a fait aux présidentielles le score qui lui était dû ;c’est à dire celui à une mollassonne sans convictions.

  12. mais tout le monde sait maintenant que la « droite » et la « gauche » ont strictement le mème logiciel idéologique . le résultat de pécresse aux élections en est la démonstration….

  13. L’invocation obsessionnelle de l’union de La droite va de pair avec la dénonciation récurrente des « fausses droites ». Depuis toujours, c’est à dire depuis 1789, la droite a été plurielle et de ce fait, il n’y a pas d’essence de la droite. La notion de « droite » est parfaitement creuse. Il existe des courants de pensée qui sont dits de droite mais qui partagent peu de chose voire rien du tout. La notion de « vraie droite » n’a aucune sens, mais la notion de « fausse droite » n’en a pas plus. En se cantonnant à ces expressions indigentes on s’enferme dans une pensée inconsistante. Les droites sont multiples, différentes voire opposées et leur union a rarement été possible, et pour cause ! Quand elle l’a été, ce fut toujours pour de brèves périodes. Le Parti Social Français, qui fut le plus important de tous les partis politiques français (1200000 adhérents en 1939 dans une France comptant alors 40 millions de citoyens) et qui était désigné comme étant de droite, a toujours refusé les alliances avec les autres partis dits de droite. La droite d’aujourd’hui est partagée entre un parti largement dominant qui ne se définit pas comme étant de droite (ce qui lui réussit bien), un parti qui se dit de droite mais qui serait en fait un « faux parti de droite » et un autre parti qui clame son appartenance à la droite à longueur de journées, et qui serait bien sûr la seule et vraie droite , ce qui ne lui réussit guère.

    1. « La notion de « vraie droite » n’a aucune sens, mais la notion de « fausse droite » n’en a pas plus. » Oh que si! La fausse droite, celle qui squatte le pouvoir depuis des dizaines d’années, est bâtie sur un socle : la trahison de ses électeurs pour se soumettre à la gauche. Vous pourrez tenter de travestir l’épouvantail, les faits (historiques) sont là.

    2. « Vraie droite, fausse droite » a autant de valeur que vraie gauche, fausse gauche. Tous les arrangements entre partis et sensibilités ne sont que des arrangements opportunistes et de circonstances.
      Pour moi, un parti de droite c’est un parti qui rejette en bloc le wokisme et qui affirme que l’islam n’est pas soluble dans notre République. Tout le reste est secondaire car extérieur à l’idée de Nation.

Les commentaires sont fermés.