Quoi de commun entre le député communiste Fabien Roussel et la mélenchoniste Mathilde Panot, patronne du groupe LFI au Parlement ? Certes, ils ont appelé à voter au second tour de la dernière élection présidentielle et ils sont tous deux de gauche ; oui, mais de quelle gauche ?

Il y a la gauche à l’ancienne de Fabien Roussel qui, ce mardi 28 juin, serre chaleureusement la louche de tous ses collègues, y compris ceux du Rassemblement national, lors de l’inauguration de la nouvelle Assemblée nationale. Une gauche polie, donc. Moins courtoise est cette extrême gauche incarnée par Mathilde Panot et Danièle Obono qui, ostensiblement, refuse la main tendue du lepéniste Julien Odoul, alors qu’ils occupent des sièges voisins.

Entre ces deux gauches, les rivalités ne sont pas nouvelles. D’un côté, les enfants d’ouvriers ; de l’autre, les gosses de riches. Chez les premiers, on trinque volontiers au comptoir avec l’adversaire politique, quitte à ce que le ton monte dans les aigus. Chez les seconds, on ne pactise pas avec l’ennemi, et surtout pas autour d’un verre. La preuve en est cet entretien accordé le même jour par le député communiste André Chasseigne, président du groupe de la Gauche démocrate et républicaine au palais Bourbon, à notre confrère Marc Eynaud, à propos de l’arrivée en masse de ses collègues lepénistes : « Ça ne changera en rien la pratique, considérant que le débat démocratique doit l’emporter sur l’anathème. »

Car, paradoxalement, les communistes sont des gens d’ordre ; ça s’est vu en mai 68, quand le PCF a sifflé la fin de la récréation gauchiste. Le parti est alors contre la contraception, l’avortement, les films et la musique américaine, pendant que leurs rivaux gauchistes, quoique manifestant contre les USA honnis, le font en écoutant Jimi Hendrix et en arborant des parkas de l’armée américaine. Ils se droguent et portent les cheveux longs, ils veulent jouir sans entraves, au mépris de la plus élémentaire conscience de classe.

Du temps de Georges Marchais, les communistes sont contre l’immigration, légale comme clandestine, alors que les gauchistes font assaut d’antiracisme et de féminisme. Au début de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon tente la synthèse de ces deux gauches, entre ouvriériste et indigénisme immigrationniste. De ces deux tendances, on sait laquelle l'a emporté.

Aujourd’hui, la fracture est toujours là. Ce qui explique la promotion de la viande rouge et du bon vin de chez nous par un Fabien Roussel qui, de plus, n’hésite pas à manifester aux côtés des forces de l’ordre, tandis que Jean-Luc Mélenchon se targue de ne plus manger que du quinoa et ses partisans estiment que « la tue ». Au PCF, on est pour le nucléaire. À LFI, on prône l’éolien. Certes, ces deux formations ont fait cause commune aux dernières élections législatives. Mais il y a loin de l’union électorale à l’unité politique.

Ceux qui ne s’y trompent pas sont évidemment les journalistes de Mediapart, site fondé par Edwy Plenel, ancien de la Ligue communiste révolutionnaire, incarnant à lui seul ce gauchisme, « maladie infantile du communisme », tel que diagnostiquée par le défunt Lénine. Ainsi pouvait-on lire, ce 28 juin : « En interne, comme dans le cadre unitaire de la gauche et des écologistes, force est de constater que Fabien Roussel est devenu l’objet d’un malaise grandissant. Outre qu’il a tenu une ligne de concurrence virulente face à Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne présidentielle – en déclarant, par exemple, que “ça fait longtemps que le PS ne parle plus qu’aux bobos des villes et Mélenchon à la fraction radicalisée des quartiers périphériques” –, son pari politique n’a pas porté ses fruits. »

Si ce dernier consistait à incarner une sorte de lepénisme de gauche, le constat tient la route. Pour autant, que Fabien Roussel ne désespère pas plus que de raison : il y a toujours eu de la place pour un Peppone dans le camp national, celui des amoureux de la France, assez bonne mère pour chérir ses enfants de droite comme de gauche.

4067 vues

29 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

24 commentaires

  1. Cher Mr Gauthier, je vous encourage à éviter d’utiliser des termes tels que, je vous site, « anathème » qui pourrait paraitre abscons pour ces pauvres créatures LFI descolarisé-e-s dès l’age de 3 ans.
    Je fais moi même amende honorable en attirant l’attention de ces mêmes pauvres créatures que le vocable « abscons » n’est pas un gros mot !

  2. Merci de remettre les pendules à l’heure, Monsieur Nicolas GAUTHIER !
    Étant autrefois syndicaliste, j’ai effectivement rencontré des membres du parti communiste d’alors, ils étaient respectueux et réfléchissaient un peu plus et bien mieux que ceux de LFI d’aujourd’hui….

  3. Cela le rendrait presque sympathique…
    Mais la Passé du PC reste immémorial !
    A son niveau, il veut simplement élargir son audience.

  4. Le Parti Communiste en France ! Y en a t’il beaucoup de pays dans le Monde qui acceptent que le Communisme soit encore présent, autorisé ? surtout depuis que l’U.R.S.S. s’est effondrée, et après que le Communisme ait fait des dizaines de millions de morts, déportés, etc….Encore pour moi un scandale d’un Etat qui se dit Jupitérien !!
    C’est comme avoir dit « le colonialisme, crime contre l’Humanité », et la France seule bien accusée. Pas étonnant que des jeunes musulmans haïssent la France.

  5. Même bien polis, même bien habillés, rien ne nous fera oublier la duplicité des communiste et les massacres commis (et ceux à commettre) par cette idéologie mortifère.

  6. il ne faut rien attendre de la part de guignols qui sont dans l’invective et la vulgarité « pro », regardons seulement la tenue, le reste suit. que de coups de pieds au cul se perdent dans l’hémicycle

    1. Je suis pour prendre les bonnes idées de tout le monde quels que soient les partis et… RESPECTUEUX des autres. Pour une Assemblée Nationale apaisée et qui vote des lois pour le BIEN des Français et non pour des profits personnels. On peut toujours rêver! Ça fait du bien.

  7. Danièle Obono qui refuse la main de Julien Odoul ! Ah, quel mépris de classe !
    Pourtant, Julien m’a l’air d’un garçon bien éduqué, bien poli, propre sur lui, bien habillé, le gendre idéal quoi !

  8. Je reste persuadé que si les communistes avait gardé leur « autonomie » vis à vis des LFI ils auraient eu un groupe et aurait pu tailler des croupières chez les LFI.
    Des différences idéologiques nous séparent, mais eux au moins ils aiment la FRANCE.

  9. Fabien Roussel saucisson vin rouge et RN bleu-blanc-rouge même combat contre les bourgeois parvenus-bobos-caviar-mal élevés du FLI !

  10. Oui, on a aimé Georges Marchais et Liliane, et sa valise…..et son bulldozer préférable à la charrue de Bayrou….pour la défense des travailleurs mise à mal par ces potes de Ceyssac qui se trouvèrent l’un et l’autre aux manettes, l’un à Matignon, l’autre au CNPF…Giscard regnante à l’accordéon…..
    Il fallait pallier la disparition des immenses marchés de la grosse tâche rose de la planisphère.. hélas!

  11. Très bon article !! Celui qui m’aurait dit qu’un jour je trouverais des communistes « sympathiques » m’aurait bien fait rire !!! Mais avec les autres nous sommes vraiment tombés bien bas !!!

    1. loin d’avoir des idées de gauche il faut avouer que seul ROUSSEL fidèle a ses conviction semble respecter ses opposant contrairement a ses homologues révolutionaires de l’extrème qui ne prônent que des insanités et sont prêts a toute les lachetés et magouilles afin d’obtenir un semblant de pouvoir

  12. Je ne suis surtout pas de gauche, mais ce Fabien Roussel n’ai pas déplaisant. Il défend la France, avant tout, et très rare sont ceux de gauche, qui propagent cette idée.

    1. Rappelez vous Georges Marchais ne voulait pas que la France accueil toute la misère du monde pour prendre le travail des Français .
      Moi aussi je ne suis pas de gauche .

  13. Ce mariage de « la carpe et du lapin » semble a priori non productif . Pourtant de nombreux exemples montrent le contraire, quitte à tordre les convictions . Ceci rappelle l’union , en Espagne , sous le titre Républicains, des Anarchistes et des Communistes . Ce mélange a conduit à la défaite républicaine , eau et huile ne se mélangeant guère que par secousses répétées et stérles .

  14. Il est vrai que le comportement vulgaire, irrespectueux de la démocratie, des mélanchonistes rendrait sympathique Fabien Roussel, Peppone du 21e siècle.

  15. LFI a l image de leur patron vulgaire impoli ,irrespectueux ce parti est un ramassis de ce que peu produire de pire la politique comme mac pour la destruction de la france

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter