Djihad Magazine

Ancien chef d'entreprise
 

Les élus politiques européens, et français en particulier, connaissent-ils le magazine Inspire ? Si tel n’est pas le cas, cet article devrait les éclairer.

Lancé en 2010, Inspire est un trimestriel publié en anglais, diffusé sur des forums spécialisés, et aisément trouvable en ligne, dans la mouvance d’Al-Qaïda et entièrement financé par ses sympathisants. Il est publié au Yémen par un Américain converti à l’islam. La revue s’adresse aux djihadistes résidant en Occident et cherche à inspirer les « loups solitaires ». C’est d’ailleurs grâce à une rubrique « Fabrique une bombe dans la cuisine de ta mère », dans un numéro paru en 2010, que les frères Tsarnaev ont commis la même année l’attentat au marathon de Boston.

Son récent numéro 13 cite Mohammed Merah et Bilal – l’assaillant des trois policiers de Joué-lès-Tours – comme des modèles à suivre. D’ailleurs, le magazine « salue les dernières atrocités commises dans le monde » et déclare sans fioritures que « l’Occident devra se préparer à subir de plus en plus d’attaques émanant de personnes isolées ». D’ailleurs, avec ou sans explosif, avec ou sans arme, l’État islamique, en novembre dernier – donc bien avant les événements de Joué-lès-Tours, de Dijon et de Nantes –, l’avait clamé : « Isolez le Français infidèle […]. Écrasez-lui la tête à coup de pierre, tuez-le avec un couteau, renversez-le avec votre voiture, jetez-le dans le vide, étouffez-le ou empoisonnez-le. »

Pas de quoi « céder à la panique », nous recommande le président de la République, ni perdre notre « sang-froid », ajoute Manuel Valls, pour qui nous devons « continuer de vivre tranquillement avec, bien sûr, la vigilance ». Faire attention tout en ne faisant pas attention, c’est tout simple, en effet. On espère seulement que les autorités aériennes ne vérifieront rien tranquillement quand on apprend qu’Inspire, dans son numéro 13, cible certaines compagnies, donnant une fois encore des explications sur la fabrication de bombes et la façon de les dissimuler. Air France et easyJet sont d’ailleurs en ligne de mire.

Mais en dépit de ces menaces dont certaines ont été récemment mises à exécution, c’est… le Front national qui fait peur au Premier ministre ! « Nous n’offrirons pas la victoire de la peur à ceux qui veulent fragiliser notre démocratie ». Parce que ce sont les attaques djihadistes qui la renforcent, peut-être ?

Président et Premier ministre, fort occupés ces temps-ci – l’un à serrer les mimines aux Miquelonais, le second à se déplacer sur les lieux de drames – seraient bien inspirés d’écouter avec la nécessaire vigilance l’avis de Jürgen Todenhöfer. Allemand, homme politique – un courageux –, il vient de passer dix jours dans les territoires de l’État islamique, au milieu des djihadistes, et livrait ses premières impressions à la chaîne CNN : « L’État islamique est bien plus puissant et bien plus dangereux que ce que l’Occident pense. » Plus dangereux que le FN ? Oh ?

Cet article vous a plu ?
Cliquez sur J'aime !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.