Editoriaux - Entretiens - Politique - Table - 14 août 2015

Sans altérité sexuelle, il n y a pas de famille

L’enseigne Géant Casino de Niort (Deux-Sèvres) avait réservé, au début du mois d’août, des places de stationnement pour familles nombreuses. Mais le logo de ces places, avec un couple hétérosexuel et deux enfants, sur fond rose, ressemblait, paraît-il, beaucoup trop à celui de La Manif Pour Tous. La direction de cette grande surface a décidé d’occulter ce logo et la signalisation avant, sans doute, d’en changer la couleur. Ludovine de la Rochère réagit à cette polémique.

Quelle a été votre réaction quand vous avez eu connaissance de la polémique du Géant Casino de Niort ?

A vrai dire, les silhouettes de ce logo ne ressemblent pas à celles de la Manif pour Tous. Mais en effet, il s’agit d’une famille composée d’un homme, d’une femme et de deux enfants. En fait, le vrai sujet est celui-ci : qu’est-ce que la famille ? qu’est-ce qui fonde la famille ?

Nous voyons bien, dans cette affaire, que certains nient le fait que toute famille est fondée sur l’altérité sexuelle : ils confondent famille (fondée sur et par le couple homme/femme) et foyer, ou communauté, réunissant deux hommes ou deux femmes vivant avec un ou des enfants. Ils considèrent que ces différents contextes reviennent au même, ce qui est inexact puisqu’une famille ne peut exister sans un père ET une mère ! Ils croient et/ou veulent faire croire que deux hommes ou deux femmes peuvent fonder une famille, ce qui est faux. Qu’on le regrette ou pas, c’est la réalité ! J’ajoute que masquer la réalité mène en général droit dans le mur…

Je déplore évidemment que la direction du groupe ait cédé à la pression LGBT. Géant casino s’est laissé impressionner, alors que ce lobby est extrémiste (pro-GPA !) et ultra-minoritaire : il ne représente pas l’ensemble des personnes homosexuelles, loin s’en faut, L’Inter-LGBT n’ayant jamais dépassé les 4.000 adhérents.

Un petit clin d’œil cependant : les photos des fameuses places de parking, avec le fond rose et, en plein milieu, le rectangle noir qui recouvre le logo de la famille, montre que nier ce qu’est la famille nous emmène tout droit vers le néant !

Les réseaux sociaux ont mis en évidence le fait que cette place et ce logo soient « anti-diversité » d’autres disent L’homophobie se niche partout désormais ». Vous êtes vous sentie visée ?

La Manif Pour Tous a toujours condamné explicitement toute forme d’homophobie. Et jamais un message homophobe n’a pu être reproché à LMPT. Tout simplement parce que le mouvement n’est pas homophobe. Des personnes homosexuelles, dont un des porte-parole, font partie du mouvement : elles voient bien que nous sommes tous nés d’un homme et d’une femme et que tout enfant a besoin de son père et sa mère. Comprendre cela ne dépend pas de notre orientation sexuelle. Je dirai même que prétendre que toute personne homosexuelle est nécessairement pro-mariage gay revient à nier la liberté de penser des homos, ce qui est homophobe !

Là encore, interrogeons-nous sur le vrai sujet : qu’est-ce que l’homophobie ? L’homophobie, c’est le fait de manquer de respect à l’égard d’une personne au motif de son orientation sexuelle.

Or, depuis des mois, le lobby LGBT fait passer l’opposition au mariage gay pour de l’homophobie, ce qui est faux. La question posée par l’ouverture du mariage à des couples de personnes de même sexe est celle du sens du mariage. C’est parce que le mariage est un engagement pris pour fonder une famille qu’il ne peut concerner que le couple homme/femme. Ce que nous défendons, c’est le mariage, ce n’est pas telle ou telle position sur l’homosexualité. Celle-ci n’est pas notre sujet.

En 2011 déjà, des places réservées aux femmes enceintes au centre commercial Carrefour Purpan avaient fait polémique. Selon vous, veut-on en finir avec un certain modèle de la famille française ?

Le mariage gay revient à dire qu’un père et une mère c’est pareil que deux mères ou deux pères. Il y a confusion entre paternité et maternité. En outre, la maternité est tout particulièrement méprisée dans le contexte de la GPA : le terme de « gestation », au lieu du terme habituel de « grossesse » pour les êtres humains, est d’ailleurs révélateur. Ce mépris de la maternité (et donc de la mère) correspond à ce refus idéologue de réserver des places aux femmes enceintes. Plus généralement, la réalité de notre filiation est niée : les pro-mariage gay font tout reposer sur l’affectif, qu’ils appellent « social », d’où les termes de « parentalité » et de « filiation sociale »… On sait pourtant la fragilité des sentiments et l’importance des liens de chair, autrement dit de l’incarnation ! En bref, nous assistons au déni de la nature même de la famille, non pas française, mais universelle.

N’êtes-vous pas excédée que l’on vous prête systématiquement des sentiments homophobes ?

Ces accusations répétées d’homophobie me consternent parce que c’est épouvantable, évidemment, que des personnes pensent que nous les détestons pour ce qu’elles sont. Il est grand temps de faire largement remarquer que ces messages de haine, ce n’est pas nous qui en sommes les auteurs : c’est la LGBT elle-même qui fait croire aux homos que nous les détestons. La LGBT les fait souffrir à des fins politiques, c’est monstrueux… et homophobes ! C’est bien-sûr aussi une manipulation : l’accusation d’homophobie est, dans le cas de Géant casino comme dans celui-ci de La Manif Pour Tous, un chantage destiné à nous faire taire. Mais La Manif Pour Tous ne lâche rien et ne se taira pas !

Entretien réalisé par Henri Saint-Amand

À lire aussi

Ludovine de La Rochère : « LMPT a organisé de très grosses manifestations par le passé et peut en organiser d’autres très vite si nécessaire »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleLe projet d’extension de la PMA aux coup…