À SUIVRE

Ce que les vrais écologistes découvrent


Mathématicien, chercheur en énergies renouvelables

 

Les écolos curieux et critiques constatent que la Commission européenne ment totalement à la population. Ils constatent que toutes les initiatives de l’Europe de promotion d’énergies « propres » renouvelables correspondent à une violente accélération de la production de CO2 ! Elles correspondent, aussi, à une destruction systématique des pays tropicaux pour satisfaire à ses exigences… La pollution cachée par la Commission et Greenpeace ne compte pas.

Soyons précis : les écologistes qui s’informent apprennent que la biomasse fournit l’essentiel de l’énergie « renouvelable ». Pour produire cette énergie « verte et renouvelable », les fermiers allemands ont été privés d’énormément de terres cultivables : on y cultive du maïs alimentant des digesteurs ! Incroyable mais vrai : à l’origine, ces digesteurs devaient être alimentés avec des déchets agricoles, et certainement pas avec des aliments… Mais ces aliments transformés en « énergie verte » rapportent des subsides – les industries de la digestion sont subventionnées à 90 % – et ces industries vont jusqu’à importer leur maïs du Brésil, où l’on détruit pour eux les forêts, où l’on ruine les populations… Et pour mettre une couronne sur ce désastre, nous apprenons que les cuves de biogaz fuient et crachent leur méthane. Aucun contrôle officiel !

Il n’y a pas que le biogaz. Il y a les biocarburants, dont le biodiesel à base d’huile de palme. On prive des populations de leur milieu naturel, de leurs cultures vivrières, pour multiplier la monoculture du palmier à huile. Ceci se passe, par exemple, à Bornéo où l’on « convainc » les habitants armes à la main…

Les centrales thermiques aux pellets semblaient finalement les plus rentables sans aides massives. Malheureusement, une forêt rasée exhale – au même titre que les tourbières détruites – tout le CO2 qu’elle avait stocké pendant des siècles et il faudra 500 ans pour que ce CO2 soit récupéré par de nouvelles plantations d’arbres…

Et comme tout cela ne couvre qu’une fraction des besoins en électricité, il faut multiplier les centrales à la lignite locale et au charbon de plus en plus souvent importé : la plus grande mine de charbon, pour l’Allemagne, est située en Colombie, Colombie où il a déjà fallu assassiner 3.000 personnes qui protestaient… contre la pollution de l’air causée par cette exploitation ! Exploitation qui cause 10.000 morts violentes de mineurs par an dans le monde…

Le discours « écologique » officiel de la Commission européenne est que le charbon de demain est un modèle d’écologie, car le CO2 sera stocké sous terre. Ce qui est hasardeux et hors de prix.

Un film Altemeier & Hornung de 2013 – Filmproduktion pour NDR (avec Arte), La fausse promesse d’une énergie propre, par Steffen Weber et Reinhard Hornung, présente ces faits.

La conclusion est malheureusement que la biomasse, aux mains de géants agro-industriels, amplifie massivement la production de polluants et détruit les pays tropicaux avec la bénédiction de la Commission européenne soumise à la pression des lobbies. Les actes de ces lobbies nous seraient connus si nous vivions en démocratie directe comme en Suisse…

Mathématicien, chercheur en énergies renouvelables

POUR ALLER PLUS LOIN