Avec les tentatives d’assassinat commises à Annecy par un réfugié syrien à l’encontre de six personnes, dont quatre très jeunes enfants, c’est un nouveau pas inacceptable qui a été franchi. La sécurité des Français, chaque jour davantage menacée par des criminels sans foi ni loi qui, pour nombre d’entre eux, sont en séjour irrégulier sur notre territoire, doit devenir une grande cause nationale.

Pour cela, il faut en finir avec le laxisme sécuritaire et judiciaire que nous connaissons depuis trop longtemps. Il faut en finir avec cette culture de l’excuse qui, in fine, fait admettre l’inexcusable. Il faut en finir avec une immigration hors de contrôle qui permet à des ennemis de la France de venir en toute impunité semer la terreur et la dévastation.

Depuis trop longtemps également, nous entendons nos dirigeants de droite et de gauche nous dire que nous ne pouvons rien faire. Que les mesures d’éloignement prononcées par nos tribunaux sont inapplicables. Que les peines de prison ne servent à rien et que ces meurtres horribles sont, finalement, le prix à payer pour que la France reste le pays des droits de l’homme.

De tout cela, les Français en ont assez. Ils demandent des mesures fortes pour que les femmes puissent emprunter les transports en commun sans avoir à redouter une agression causée par une tenue qui aurait l’heur de déplaire à quelques fanatiques religieux. Pour qu’ils puissent sortir le soir sans courir le risque de se retrouver au cœur d’un règlement de comptes et prennent une balle perdue. Pour qu’avec leurs enfants, ils puissent fréquenter les espaces publics sans craindre de se faire poignarder par le premier migrant venu en mal de vengeance envers les habitants d’un pays qui leur donne tout.

Mais pour cela, il faut que nos politiques cessent de dire que rien n’est possible. Il faut passer des grandes déclarations et de la compassion aussitôt oubliées à l’action. Tout d’abord, en stoppant immédiatement, et pour une durée déterminée, toute forme d’immigration, sauf celle liée au droit d’asile. Encore conviendra-t-il pour cette dernière de revenir à son esprit premier. Dossier instruit dans le pays d’origine et instauration d’une obligation de réserve stricte. Afin d’éviter les pièges juridiques, la France doit se mettre en congé, pour la durée nécessaire à son redressement, des juridictions, organisations et associations internationales qui, par leurs attitudes ou leurs décisions nous conduisent à notre perte. À cet égard, rappelons-nous la décision prise par le général de Gaulle, entre le 30 juin 1965 et le 1er janvier 1966, de ne plus siéger au Conseil des ministres de la CEE afin de protester contre les modalités de financement de la PAC. Cette action diplomatique dite de « la chaise vide » avait porté ses fruits. Enfin, de manière très opérationnelle, sous certaines conditions, il faut autoriser les anciens membres des forces de l’ordre au port d’une arme en extérieur.

Il est facile de deviner que de telles propositions feront hurler. Qu’une fois de plus, on nous dira que c’est impossible. Que c’est contraire aux droits de l’homme. Mais quand un système ne fonctionne plus et qu’il devient un danger permanent pour les populations, le temps n’est plus aux interrogations. Pour la sécurité des Français, aux grands maux les grands remèdes !

4694 vues

10 juin 2023 à 10:45

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

31 commentaires

  1. Pour en finir avec ce laxisme sécuritaire et judiciaire, il faut :
    1. Refermer les frontières, que ça plaise ou non à l’UE,
    2. Condamner et interdire ces ONG spécialisées dans la traite d’esclaves moderne, imoortatrices de criminels,
    La sécurité des français et particulièrement celle des enfants ou dew personnes vulnérables passant avant tout !

  2. de toutes façons c’est trop facile , ces migrants qu’ils restent chez eux et tout rentre dans l’ordre , mais voilà quelqu’un doit y gagner à les faire venir…. les 6 millions de chomeurs français ,au travail et tout ira bien , mais voilà , mélanchon est là !!!!

  3. « La France doit se mettre en congé des juridictions, organisations et associations internationales qu, par leurs décisions, nous conduisent à notre perte. » Voilà qui est fort bien Olivier Damien. Vous devriez en parler à Mme le Pen qui déclarait en mai 2021 au Figaro : « Je ne juge plus utile de sortir de la CEDH ».

  4. Il y a 50ans que le bla bla ci-dessus nous le clamons. Qu’a t-on fait depuis 50 ans rien dans le bon sens mais au contraire toutes vannes ouvertes pour nous détruire. Alors stop au bla bla, des actions radicales et coordonnées pour sauver les générations à venir et mon cher pays.

  5. « des criminels sans foi ni loi », je ne suis pas certain que ce personnage n’a pas de foi et de loi. Il force un peu trop le trait sur sa chrétienté et sa maladie mentale. Beaucoup savent que les malades mentaux ne sont pas responsables de leurs actes et qu’après quelques années, voir quelques mois d’hospitalisation, la liberté est éventuellement des papiers français sont au bout du chemin.

  6. Comme le droit d’asile a été bafoué par le laxisme des gouvernants, les « droits de l’homme » sont devenus « les droits des loubards et des assassins » au détriment des victimes. Droits des assassins qui fait le jeu des associations immigrationistes et de certains avocats véreux.

  7. Il va falloir dénoncer les inégalités, Boulevard Voltaire, parce que si la justice est laxiste c’est en partie parce qu’elle manque de moyens.

    1. des moyens ??? on balance des milliards partout , mais pour la france il n’y pas un petit sous !!! bizarre , non ?

  8. C’est impossible parce que nous n’avons plus notre souveraineté.
    Il faut aussi dénoncer la droite qui fait venir l’immigration pour baisser les salaires et les conditions de travail.

  9. Si la police reste inopérante, si la justice défend les assassins et ne les condamne pas à des peines sévères, si le roi ricane d’emmerder les Français avec une immigration effrénée et folle, il faudra bien que les citoyens s’arment un jour, pour protéger la vie de leur famille, de leurs bébés, de leurs enfants.

  10. Vous pensez réellement que celui dont le rêve est de devenir le Président de l’Europe, enfin l’égal de Biden , Poutine et Xi Jin Pin, va mettre en œuvre « cette action diplomatique dite de « la chaise vide » qui avait porté ses fruits.
    « Mon Royaume pour un cheval disait l’un, » mon Pays pour une Présidence » disait l’autre.
    « Car Je le vaux bien » du moins mon égaux en est intimement persuadé

  11. Mais les mesures les plus énergiques ont déjà été prises, voyez-donc: les fleurs et les nounours jonchent la pelouse du parc de l’attentat, E Borne s’est dite « bouleversée », Macron a dit que c’était « barbare ». Et Aurore Bergé s’est dépêchée de récupérer pour couper l’herbe sous le pied de « l’extrême-Droite ». Nous sommes sauvés, c’est fini; affaire suivante.

    1. Il suffit de constater pour l’affaire Lola, elle a été tristement oubliée ! Depuis plus de quarante ans, qu’ont-ils fait ? RIEN !
      Les nounours, les bougies, les jérémiades ont de beaux jours devant eux tant que ces gens-là seront au pouvoir !
      Reconquête est le seul parti qui appliquera son programme concernant l’immigration ! Quant au RN, j’en doute !

  12. Aux armes citoyens, ils viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes!

  13. Je suis totalement en accord avec M. Damien. Par ailleurs, s’agissant du refus de certains pays de « reprendre » leurs migrants nationaux, une solution – pour les motiver – serait de conditionner les « aides au développement » particulièrement généreuses à la reprise de ces migrants, même (et surtout) s’ils commis des délits et crimes en France. Dans ce cas, il n’y aurait pas de peine de prison en France : cela coûterait moins cher au contribuable français et il n’y aurait pas de double peine (à la grande satisfaction de la gôche)…

  14. Un nouveau pas ? Non, souvenons-nous du massacre de trois enfants Juifs en 2012 par le franco-algérien mohamed merah, et plus proche de nous, l’assassinat le petite Lola par une ressortissante algérienne sous le coup d’une OQTF non respectée. Eh oui, en France exécute mieux les enfants que les OQTF. Les peines de prison ne sont pas exécutées, tout simplement parce que nos prisons sont pleines. Remplies par qui déjà ? Est-ce que cela va changer ? Non. Cela n’a changé ni après les assassinats cités plus haut, ni après le massacre de Charlie Hebdo et du Bataclan, ni après l’égorgement du père Hamel et de deux femmes devant la gare Saint-Charles à Marseille … liste non exhaustive. Cela ne changera pas car c’est la réalisation d’un projet de société dont les Français sont exclus.

    1. 2012 ? 1982 : attentat de la rue Copernic. 1995 : attentat du RER StMichel… Plus de 40 ans de terrorisme sur le sol français. On fait mieux – pire- que l’Algérie sous le règne du FIS

Les commentaires sont fermés.