Vendredi, la Cour suprême des États-Unis d'Amérique a annulé le fameux arrêt Roe v. Wade, datant de 1973, qui jugeait le droit à l’ conforme à la Constitution américaine. Avec cette décision de la Cour suprême, chaque État est désormais libre d’interdire ou d'autoriser cette pratique. Un véritable séisme aux États-Unis dont l'onde de choc se fait sentir jusqu'en France. La preuve en est : Aurore Bergé, la toute nouvelle présidente du groupe de la majorité à l'Assemblée nationale, s'est empressée, samedi 25 juin, d'annoncer qu'une proposition de loi allait être déposée pour que le droit à l' soit inscrit dans la Constitution afin d'« empêcher toute entrave à ce droit fondamental qu’est l’avortement ». Alors...

Ce sondage a été clôturé. Voici les résultats.

1195 lecteurs ont participé au sondage.

 318   27 %   OUI

 854   71 %   NON

   23     2 %    Ne se prononcent pas

5037 vues

25 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter