La américaine est revenue, ce vendredi, sur l’arrêt Roe v. Wade qui avait ouvert le droit à l’ en 1973. Chaque État est désormais libre de l’interdire, rapporte Le Figaro (24/6/2022).

L’arrêt en vigueur depuis près de 50 ans garantissait aux femmes d’avorter librement. Mais il a, depuis, causé le conflit, puisque la conservatrice n’a jamais voulu l’accepter. Il a ainsi été révoqué par la Cour suprême, très conservatrice, qui avait été remaniée par durant son mandat.

Avec treize États conservateurs, (Mississippi, Tennessee, Oklahoma…), la décision va avoir une certaine incidence aux États-Unis. Ces treize États avaient en effet adopté des trigger laws : des « lois automatiques » leur permettant de rendre l’avortement illégal dès la décision prise par la Cour suprême.

Une douzaine d'autres États devraient suivre, selon 20 Minutes, avec une simple interdiction ou bien un délai légal réduit pour avorter de 6 à 8 semaines.

Au total, la devrait permettre à 25 États, soit la moitié des États-Unis, d’interdire partiellement ou totalement cette pratique.

1973 vues

24 juin 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter