On commence à en avoir l’habitude. Mais faut-il pour autant l’ignorer ? Au cours de la fête de la Musique, les agressions ou dégâts sur l’espace public ont encore été nombreux.

Les bars étaient autorisés à rester ouverts toute la nuit ; les musiques emplissaient tous les quartiers des villes ; les Français se détendaient… Mais lorsqu’ils partent se coucher, c’est un poisseux qui est laissé en plan. Sur Twitter, certaines vidéos circulent, tournées à Montmartre, à Châtelet… Ludovic, éboueur parisien très présent sur les réseaux sociaux, filme cette nuit du 21 juin les amas de déchets laissés par les fêtards. Il n’hésite pas à parler de soirée « incroyablement incivilisée ».


Dans de nombreuses rues de Paris, la a laissé place au festival des ordures pour les services publics qui doivent s’empresser de laver les espaces pour permettre aux travailleurs de circuler quelques heures après.

Pendant que les éboueurs redonnent son visage à la ville, les autorités doivent faire face à un nouveau phénomène : celui des « piqûres sauvages ». Contacté par , le ministère de l’Intérieur précise que, parmi les 55 interpellations perpétrées par la durant cette fête de la Musique, huit concernaient des personnes accusées d’avoir pratiqué ces piqûres sauvages. Le nombre de plaintes pour ces agressions n’a, quant à lui, pas encore été relevé au moment où nous écrivons. L’espace public devient un lieu à haut risque. Et pas seulement le 21 juin...

Ce phénomène des « piqûres sauvages » fait en effet parler de lui depuis quelques mois, maintenant. Toujours d'après le ministère de l'Intérieur, 1.004 plaintes ont été déposées depuis le 1er janvier concernant ces mystérieuses piqûres pratiquées sur des personnes à leur insu. Le compte Instagram #BalanceTonBar recense, en effet, de nombreux témoignages de personnes affirmant avoir été piquées au milieu d'une foule. Ces injections provoqueraient des moments de faiblesse : les victimes deviennent ainsi vulnérables et font parfois l'objet de vols, voire de violences sexuelles. Dans un communiqué du 8 juin dernier, le Rassemblement national avait d'ailleurs prévenu le que « des mesures d’urgence [devaient] s’imposer avant que notre pays assiste à de nouveaux drames, et [que] les individus à l’origine de ces agressions [devaient] être mis hors d’état de nuire ».

3906 vues

25 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

25 commentaires

  1. La « Poubellisation » est à l’image de notre Société. Dans tous les domaines !
    Entreprises, Couples, Consumérisme
    « J’te prends, j’te jette »…
    Les Eboueurs ont de quoi élargir leur domaine d’action !

  2. La ville de l’écologie ! Des jeunes qui ramènent des packs de boissons des superettes alentour , c’est pas très écolo tout çà! Je pense que le phénomène vient du fait qu’il y a de moins en moins de bistrots et qu’ils sont de plus en plus chers ! Il faut mener une bataille sur ce plan là . Il faut réinstaller partout des terrasses , bars et restos là où ils font défaut ! Parce qu’il y a une tendance lourde à supprimer ces endroits qui sont des marqueurs de notre identité .

  3. C’est malheureusement à l’image de ce qu’est devenu le pays , une vaste poubelle alimentée par des climato sensibles peu soucieux de l’environnement .

  4. Souvenez-vous, il y avait un homme politique pro-vaccin. Est-ce que ce ne serait pas lui qui envoie ses sbires piquer les gens ?

  5. la fête de la musique c’est la fête surtout de guignols en manque de lumière et de faiseur de bruit. merci « jack » pour cette invention géniale qui va si bien a ton look.
    pour les « piqures » effectivement il y a un gros problème et il faudrait penser a prendre cela au sérieux mais comme d’habitude le gouvernement veille

    1. Ce n’est pas la fête de la musique mais celle de la cacophonie . Par contre j’admet que pour les jeunes , c’est une occasion de se rencontrer qu’ils ne rateraient pour rien au monde ! C’était un peu le but originel de Jack Lang qui voulait absolument plaire aux « djeunes » !

  6. Bonjour ,Parmi les personnes interpellés, qu’elles sont la proportion d’individus d’origine « Gauloise » Citoyen ? Cordialement .

    1. aucune origine n’est spécialisée dans cette activité, seule la perversité guide ces individus qui une fois repérés devraient subir un juste châtiment mais ça c’était avant.

  7. étant parisien , je peux vous dire , que ça doit être la fête de la musique tous les jours .vu l’état des trottoirs (avant le passage des agents de la propreté ) Bravo et courage à eux et merci .

  8. Merci Mr Lang ! vous n’aviez peut-être pas prévu ces débordements mais la réalité vous rattrape, celle que vous continuez de nier.

  9. Quand on sait que ce sont les mêmes qui nous bassinent avec leur discours sur la protection de la planète il y a de quoi être en colère.

  10. C’est bien de la part du RN de dire qu’il faut mettre les « piqueurs » hors d’état de nuire.
    S’ils laissent leur carte de visite, parfait, mais sinon ?

    1. On met bien du temps à retrouver les individus à l’origine de ces agressions et quand cela est, à donner leurs noms…
      « Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. »

  11. Depuis que la moyennageuse Saint-Jean-d’été est fêtée sur notre sol , avec ses musiques ,ses rires et ses feux traditionnels, il y a du avoir quelques lendemains vaseux, des prairies à nettoyer et quelques incendies de broussailles . Néamoins il fallait remettre en ordre de suite et travailler encore, entre foins et grains, pour que les moissons soient belles et les vendanges fructueuses . L’avenir des villageois comme des bourgeois en dépendait.

    1. Mais ça c’était à une époque où les parents éduquaient leurs enfants et ou ils n’étaient pas des rois mais des enfants qui apprenaient la vie.

  12. Paris capitale de la France, Paris ville mondialement connue pour ses monuments qui reflètent son histoire et sa culture. Depuis la municipalité actuelle Paris connue pour son insécurité et l’insalubrité. Cette image après fête de la musique est le reflet de France qui devient une république bananiere. Une honte.
    Nous donnons l’exemple mondial de la régression, du désordre, à l’image des dirigeants actuels.

  13. Avant de compter sur les éboueurs, et de les considérer comme des larbins, prenons nous chacun en main en les respectant, en ayant un comportement civilisé, en ne jetant pas nos déchets n´importe où, n’importe comment. Leur rôle est de ramasser les poubelles, pas de faire le ménage dans les rues. Nous nous devons de leur faciliter le travail, pas de les exploiter.

    1. C’est prêcher dans le désert, être éduqué, propre et civilisé est à présent une tare.

  14. La décadence avance au même grand galop que l’islam. Dormez bien Français, on s’occupe de tout, et surtout de votre misère à venir.

  15. Ce n’est pas cela la vraie musique …oh que non …car elle s’entoure de beauté ,de recueillement ou encore de danse en rythme point n’est besoin d’ordures !!!
    Quant aux piqures sauvages ….l’affaire est vraiment à suivre .

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter