Joli coup de pub pour Samuel Étienne, qui vient de recevoir dans l’intimité « normale » de sa chaîne Twitch et se prépare à enchaîner avec . Un nombre de viewers incroyable, un ancien Président très heureux de se prêter au jeu de l’interview atypique ; un franc succès (apparemment, vers 23 h, la plus grosse audience mondiale du réseau en « vitesse instantanée », si on peut dire).

Interrogé par l’émission « Les Grandes Gueules », sur RMC, le journaliste de Info avait déclaré, mercredi, qu’il ne recevrait pas, en revanche, . Fallait pas pousser, c’était quand même chez lui. Vous imaginez le coût de l’exorcisme républicain après le passage de la bête immonde ? « C’est pour chasser le diable, Mâme Langlois », disait Bébel dans Flic ou Voyou (1979) avant d’asperger d’essence les murs d’un bistrot niçois. On en était presque là.

Pourtant, les réseaux sociaux et ont fait leur travail. On lui a dit que ce n’était peut-être pas très démocratique de refuser de recevoir la dirigeante du premier parti de France. Il l’a reconnu. Samuel Étienne est, désormais, d’accord pour converser sur Twitch avec la présidente du Rassemblement national. Pas chez lui, hein : on imagine que les hordes de nervis fascistes qui patrouillent dans nos rues chaque jour, en toute impunité, pourraient repérer où il habite et se présenter à son adresse pour lui faire du mal. Huile de ricin, bastonnade : ces gens-là ne reculent devant rien.

Et puis il y a l’hygiène. Recevoir à domicile, vous voyez ça d’ici. L’odeur de choucroute, de bière et de graisse à rangers est tenace. Il y a les chants autrichiens jusqu’à pas d’heure, les voyous à matraque qui zonent dans l’escalier, tandis que la Mercedes attend dehors. Paraît que quand ils trouvent le temps long, ils attrapent un chaton et ils l’épluchent comme une mandarine. Juste pour le plaisir. Ah, bah ça, c’est tout eux. Sans compter qu’un appartement qui a hébergé la haine, c’est 20 % dans la gueule sur le marché . Surtout à .

Alors, on fera ça ailleurs. Comme les marabouts de Château-Rouge, docteur Samuel Étienne préfère recevoir dans son cabinet, mais il peut se déplacer à domicile pour les cas les plus graves. En terrain neutre, du coup. Comme un échange en plein no man’s land. Deux journalistes impartiaux d’un côté, deux SS en tenue de parade de l’autre. Marine et Samuel avanceront au ralenti sous un projecteur blafard, au rythme du mégaphone : Keep walking.

Non, décidément, ce qu’il y a de bien, avec les réseaux sociaux, c’est que ça permet de déconstruire les clichés.

12 mars 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.