Lors de son premier déplacement de campagne dans les Hauts-de-France, ce samedi 8 mai, le candidat récemment déclaré, Éric Dupond-Moretti, a de nouveau fustigé le Rassemblement national, insistant sur son souhait de « virer » ce parti « de ces terres ».

« J’aimerais virer le RN de ces terres car le RN est contraire à la démocratie », a affirmé le ministre de la Justice, en visite sur un marché à Loos-en-Gohelle, dans le Pas-de-Calais. « Je ne veux pas chasser sur les terres du Front National. Je veux chasser le Front national de ces terres, j’y mettrai toute mon énergie », a-t-il répété.

Lors de différentes prises de parole tout au long de l’après-midi, Éric Dupond-Moretti a déclaré vouloir mener une « croisade » contre le Rassemblement national et sa présidente. « Le Front national est, pour moi, un véritable danger pour la démocratie », a-t-il insisté.

 

« Tout ce que porte Marine Le Pen, je l’exècre »

En parallèle de ces attaques envers le RN, Éric Dupond-Moretti est aussi revenu sur la candidature de dans la région. «  est un adversaire, il n’est pas un ennemi », a-t-il expliqué. « Je le tiens pour un démocrate républicain. En revanche, tout ce que porte Marine Le Pen, je l’exècre. »

De son côté, samedi matin, Marine Le Pen a ironisé sur « l’obsession » du garde des Sceaux à son égard.

« L’obsession que Éric Dupond-Moretti porte à mon égard, commence à devenir relativement étrange. Il paraît qu’il reste quelques bracelets anti-rapprochement en rab, je suis preneuse ! » a-t-elle affirmé.

8 mai 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.