Ce jeudi, Éric Zemmour, qui avait été relaxé en première instance, a été jugé en appel pour contestation de crime contre l'humanité après des propos tenus face à Bernard-Henri Lévy, en octobre 2019, sur . La cour d'appel de a rejeté la demande de renvoi du procès mais le président de la cour a précisé que la décision ne serait rendue qu’après l’élection présidentielle.

Mais qu’allait-il faire dans cette galère, s’interrogeront de nombreux Français ? Pétain, Vichy, les juifs, avec, au bout du compte, un nouveau risque de condamnation. Les polémiques déclenchées par le Zemmour écrivain se transforment en autant de champs de mines pour le Zemmour candidat.

Pour comprendre les raisons de cette controverse, qui semblera à beaucoup d’un autre âge, il faudrait replonger un peu plus de quarante ans en arrière. En 1981, BHL publie L’Idéologie française, qui déclenchera une intense polémique. Dans son livre, l’intellectuel sermonneur prétend « regarder la France en face » et se livrer à une « généalogie de nos démons ».

De sa « descente aux abîmes de l’idéologie française », l’auteur revient, tel un prophète, pour dénoncer une France tout entière « pétainisée » qui s’est « livrée sans retenue, avec une allégresse obscène » à un fascisme incarné par Vichy. Ce fascisme prend sa source, non pas à Berlin, mais dans cette « France noire » qui révère la terre et les morts, accuse Bernard-Henri Lévy. Barrès, Maurras, Péguy, Bernanos, Bergson, Mounier, tout y passe et tout s’y mêle.

Vaut-il la peine de discuter avec un « philosophe » qui « s’arroge le rôle de justicier », s’interroge à l’époque Raymond Aron ?

Des décennies plus tard, Éric Zemmour prend la peine de discuter avec lui car il a bien compris l’enjeu de cette des mémoires dont l’Histoire n’est pas la finalité mais l’instrument : « Une utilisation redoutable du régime de Vichy et de la collaboration pour jeter l’opprobre sur toute notion de patriotisme, d’attachement à la terre natale », écrit-il dans Le Suicide français.

Car, pour les gardiens du dogme, la menace est toujours là, le ventre de la Bête toujours fécond. Zemmour en est le dernier rejeton. Et peu importe qu’il soit juif, il est la nouvelle figure du Mal et, donc, nécessairement fasciste et antisémite.

Le 5 janvier dernier, Le Monde donne la parole à l’historien Laurent Joly, auteur du livre La Falsification de l'Histoire. Éric Zemmour, l'extrême droite, Vichy et les juifs. Il s’agit de montrer « comment le candidat polémiste construit, dans la plus pure tradition de l’ française depuis plus d’un siècle, un projet politique de persécution des étrangers et de suspension des libertés ». Pour l’historien, pas de doute : « Son projet d’expulser 2 millions d’immigrés ou de suspendre certaines libertés publiques exige des mesures qui n’ont pas été prises… depuis Vichy. Justifier Vichy, c’est justifier qu’on puisse les mettre à nouveau en œuvre. Non plus contre les juifs, mais contre les musulmans. »

La boucle est bouclée, le complot éternel dévoilé : après Pétain, Zemmour. Après les juifs, les musulmans. La généalogie du Mal, ou comment instrumentaliser l’Histoire pour indéfiniment agiter la menace du retour de la peste brune et, ainsi, disqualifier moralement l’adversaire. Tout, ici, est politique.

20 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 5 votes
Votre avis ?
55 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires