Gérald Darmanin est souvent présenté comme un sous-Nicolas Sarkozy. Mais à quoi pourrait bien ressembler un sous-Gérald Darmanin ? Au même Gérald Darmanin, tout simplement ; mais mâtiné de maréchal des logis-chef, façon Louis de Funès dans sa saga tropézienne, à en croire ses récentes déclarations sur France Info et relatives à des manifestations contre le passe vaccinal dans lesquelles notre brave et fidèle limier aurait repéré des gestes factieux… Ce à quoi les étudiants farceurs de la Cocarde ont eu tôt fait de répliquer : « Placé devant ses mensonges éhontés sur les “saluts nazis” de la manifestation de samedi, Darmanin, vexé, continue de mentir de manière grotesque : “Ils tapaient dans les mains, mais c’est de cette manière assez détournée qu’on essaie d’avoir des comportements factieux”. » Bigre. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Tout simplement de simples citoyens exprimant leur désaccord vis-à-vis de la politique sanitaire du gouvernement et qui défilent tout en claquant des mains, bras joints au-dessus de leurs têtes, gestuelle typiquement antirépublicaine, à l’en croire. À ce compte, il faudrait interdire les Gypsy Kings, groupe néo-nazi bien connu de nos lecteurs, eux aussi réputés pour battre des pognes tout en jouant de la guitare. Autre signe qui ne trompe pas, ces manifestants étaient majoritairement vêtus de noir ; soit le signe de l’extrême droite. Certes, mais les défilent-ils autrement ? Non. Mais pour Gérald Darmanin, c’est du pareil au même, toutes choses comparées et bien pesées, nonobstant. Ou de l’art de confondre fashion week et facho week…

Autre indice qui ne saurait tromper : l’omniprésence de Florian Philippot, ancien bras droit de Marine Le Pen, en ces manifestations. Soit encore un homme « d’extrême droite », à en croire notre homme. Ah bon ? Il a pourtant été assez reproché au même son parcours chevènementiste, son gaullo-colbertisme, si ce n’est une vie privée pas tout à fait orthodoxe. Bref, si cette même « extrême droite » est aujourd’hui incarnée par Éric Zemmour et Florian Philippot, il va devenir de plus en plus complexe de l’accuser de suprématie raciale franco-française et de conservatisme moral.

Mais voilà probablement des nuances qui échappent au locataire de la Place Beauvau ; lequel, fort de sa belle âme trempée dans l’acier républicain, s’inquiète publiquement, toujours sur France Info, de « la complaisance pour l’extrême droite dans notre pays ». C’est vrai, quoi… que fait la police ? Peignerait-elle la girafe tandis que seraient menacés les fondements de notre civilisation ? « Non mais, allo quoi ? », pour paraphraser Nabila.

Il est beau, quand il parle, notre pétulant ministre. Surtout quand il évoque « les petits pas de la bête immonde ». Pour résumer, Gérald Darmanin, c’est Bertolt Brecht et Oui-Oui réunis. C’est surtout l’occasion d’un « en même temps » subliminal des plus révoltants, puisque consistant à mettre sur un semblable plan un des plus évidents et un d’extrême droite des plus fantomatiques. Personne n’y croit plus et même lui non plus : peu importe, il faut bien souffler dans le moulin à prières, glisser son obole dans le nourrain et réciter l’éternel mantra de cette démocratie résistant face à la vague brune tout en assurant que l’Élysée, seul contre tous, demeurera vigilant quant à l'avènement d’un possible Quatrième Reich dans les plus proches délais, cachet de la Poste faisant foi.

Pour proférer de telles inepties, il aurait suffi d’envoyer le premier réparateur de photocopieuses du ministère de l’Intérieur venu. Mais ceux qui font mine de nous gouverner ont manifestement préféré envoyer au front un intermittent du spectacle un peu plus capé, lui faisant croire qu’il avait rang de ministre régalien et que ce qu’il avait à dire était important.

Le pire, c’est que le bougre doit sûrement en être persuadé...

20 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 5 votes
Votre avis ?
27 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires