Depuis toujours, me semble-t-il, Jean-Pierre Elkabbach encombre de sa suffisance l’univers journalistique. Il vient encore de donner le 3 mai au matin la mesure de son outrecuidance dans l’émission d’ 1 où il recevait .

La façon dont a été conduit l’entretien visait bien évidemment plus à tenter de déstabiliser Marine que de nous informer sur le contenu de son programme : une demi-heure sur l’heure qu’a duré l’émission fut consacrée à ses relations tendue avec son père, et à l’intervention des lors de la cérémonie du 1er mai ; toujours privilégier l’anecdote sur le fond, relayant ainsi le travail déjà effectué par ses collègues l’avant-veille, qui eux aussi ont fait leur miel de ce fait divers, au lieu d’informer les auditeurs, et en particulier sur les solutions que mettrait en œuvre la présidente du pour mettre un terme à l’invasion africaine de l’Europe qui sévit depuis la « » de la Libye.

Mais le sommet fut atteint en fin d’émission quand Elkabbach demanda à Marine si elle avait déjà visité Auschwitz ou regardé le film Shoah. Regard appuyé du journaliste vers le papa, supposé antisémite, mais surtout revendication ouverte de avec exigence d’allégeance obligatoire et éternelle à la compassion envers les souffrances des juifs. Est-ce bien raisonnable dans une nation laïque ?

Le parti pris plus qu’ouvertement hostile, les gros sabots éternellement chaussés, le communautarisme affiché, vraiment, Monsieur Elkabbach, dégagez l’espace médiatique et faites de la place aux ; j’ai peu d’espoir que nos écoles de journalisme forment des éléments objectifs et impartiaux, mais en tout cas on peut difficilement faire pire que vous !

J’en profite pour saluer le courage et le sang-froid de Marine : quelle motivation il lui faut pour essuyer en permanence ces chausse-trapes, voire insultes déguisées plus ou moins ouvertement. Oui, effectivement, on l’entend d’avantage dans les média maintenant, mais on l’y attend également de pied ferme pour le lui faire payer.

5 mai 2015

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

Messieurs les désinformateurs, pour une fois, merci !

Cette semaine, une nounou musulmane a décapité le bébé dont elle avait la charge et a exhi…