NUPES et Renaissance : en dessous de la mêlée

football_grass_play_football_games_soccer_garden_summer_activity-623521

Exit le barrage républicain, place au mur. C’est une tradition que peu connaissent, l’existence d’une équipe de rugby et une autre de football au sein de l’Assemblée nationale. Des moments sportifs où les députés, tout groupe et toute étiquette confondus, laissent tomber leurs divergences politiques pour porter le même maillot. Ainsi, les députés Louis Aliot et Alexis Corbière avaient pu partager le même vestiaire, le temps d’une rencontre sportive, lors du mandat précédent. À croire que le rugby est par essence moins « facho » que le football.

Or, cette législature va déroger à la tradition. Unie comme un seul homme déconstruit, la NUPES a annoncé que ses députés ne joueraient pas dans la même équipe de foot que ceux du RN. Une annonce faite par Mathilde Panot en première ligne (dans l’Hémicycle, pas dans un XV de rugby), mardi. Dans la foulée, et craignant sans doute un carton rouge, les députés de la majorité ont été vivement encouragés à suivre l’exemple des ailiers gauches du palais Bourbon. Tout d’abord la présidente du groupe Aurore Bergé, suivie par le ministre Olivier Véran, a pris la parole en ce sens. NUPES et majorité main dans la main pour adresser au RN un carton rouge. Geste malvenu, lorsqu’on sait que cette décision se fait au détriment d’un match caritatif. La bonne cause desservie par les bons sentiments, on aura décidément tout vu !

En tout cas, on constate que certains sont moins regardants, le député Ugo Bernalicis a quant à lui préféré partager une partie de ballon rond avec des détenus plutôt qu’avec ses collègues de l’Assemblée. « Très heureux d'avoir joué au football avec les personnes condamnées de la ferme de réinsertion de Moyembrie, dans l'Aisne. Bien plus sympa que d'accepter de jouer avec les fachos dans l'équipe de l'Assemblée », a-t-il tweeté. Le message est clair : plutôt jouer avec des taulards qu’avec des élus de la République, une curieuse conception du régalien pour celui qui fut attaché d'administration du ministère de l’Intérieur et qui aurait sans doute été le Castaner de Jean-Luc Mélenchon. Au fond, on assiste à une énième déclinaison du bon vieux « pas de liberté pour les ennemis de la liberté ». Pas très Coubertin !

Au fond, on est tenté de leur demander de pousser le raisonnement jusqu’au bout : quitter l’Hémicycle lorsque ce dernier est présidé par l’un des deux vice-présidents issus du RN, s’abstenir de prendre ses repas au restaurant de l’Assemblée nationale depuis que leur collègue du RN Christophe Barthès a été élu vice-président de l’association pour la gestion des restaurants administratifs du palais Bourbon. Une position que partagent d’autres élus comme le député DVG Benjamin Saint-Huile qui a déclaré, sur CNews : « Je fais partie de ceux qui n’ont pas envie de porter le même maillot que ces acteurs politiques qui ont une vision du monde radicalement différente. » On serait tenté de lui rappeler qu’ils portent la même écharpe aux couleurs de notre pays. Heureusement, certains députés de la majorité ont dénoncé cette polémique, comme l’élu de Renaissance Ludovic Mendes : « Le sport, rien que le sport. Nous n’avons pas les mêmes idées, mais nous avons le même maillot. L’idéologie politique n’y a aucunement sa place ! » Suivi en ce sens par le député Cédric Roussel et le conseiller régional Laurent Saint-Martin.

Le député Karl Olive, l’un des trois capitaines, regrette quant à lui « l’instrumentalisation et la prise en otage » de ce match caritatif : « De quel droit devrait-on interdire à tel ou tel joueur député de participer selon son parti ? Les étiquettes doivent rester dans le short. » Une belle pantalonnade.

Marc Eynaud
Marc Eynaud
Journaliste à BV

Vos commentaires

19 commentaires

  1. « La bêtise humaine est la seule chose qui donne une idée de l’infini « ( Ernest Renan) ~ « Il n’existe que deux choses infinies , l’Univers et la bêtise humaine . Mais pour l’Univers , je n’ai pas la certitude absolue  » (Einstein) … Plus prosaïquement cette réplique LIno Ventura à Francis Blanche , dans les « Tontons Flingueurs » :  » Les cons , ça ose tout et c’est même à ça qu’on les reconnaît ! » ~ Comment des députés peuvent-ils être aussi sectaires ? Tous portent pourtant la même écharpe tricolore ! Ça ne gêne pas ces crétins de la NUPES et LREM ? Une honte ! ET c’était pour une oeuvre caritative …

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois