Le système parlementaire actuel a atteint ses limites. La quasi-totalité des « élites » de la politique, de la finance, de l' ou des sortent des mêmes écoles, se fréquentent, se mélangent et se cooptent entre elles.

Il serait d'ailleurs amusant de faire la liste des unions entre ces trois castes qui n'en forment qu'une… Untel, a épousé un(e) journaliste, untel, financier a épousé un(e) politique, etc. Il y a donc forcément conflit d'intérêts. Ceux-là mêmes qui sont censés nous représenter ne représentent désormais plus qu'eux-mêmes, leur caste et leurs privilèges.

Pas étonnant qu'il y ait un tel décalage entre la souffrance d'un peuple et les déclarations des politiques, le lavage de cerveau médiatique et les actions des financiers.

Dès lors, un tel système représentatif est faussé et n'est plus à même de gouverner un peuple. Il est donc temps d'en changer. Avons-nous encore besoin de représentants ? Ne sommes-nous pas à même de prendre notre destin en main ? Sommes-nous incapables de prendre de bonnes décisions (et parfois, de mauvaises) ? Sommes-nous des enfants incapables d'assumer nos choix, bons ou mauvais ?

Et si la solution était une directe, à la mode helvétique, avec ses référendums d'initiative populaire qui peuvent intervenir pour tous les aspects de la res publica ?

Cela signifiera, à terme, la fin d'une profession parasite : le métier de politique.

373 vues

6 avril 2013

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.