Le RN a de quoi se réjouir de l’issue du premier tour des législatives. Le parti à la flamme enregistre une poussée électorale avec 4,2 millions de voix, et qui dit augmentation du nombre de suffrages dit plus d’argent. Cette somme, le parti de Marine Le Pen en a cruellement besoin. Avec plus de 23 millions d'euros de dette, le RN a plusieurs fois failli mettre la clé sous la porte. Franceinfo révèle que « l’hiver dernier, en pleine campagne présidentielle, l'état-major avait redouté de ne plus pouvoir payer les fournisseurs ».

C’est donc avec joie que les cadres du parti ont accueilli les résultats de dimanche dernier. « C'est inespéré, on ne fera pas faillite », s'est réjoui, mercredi 15 juin, un élu du Rassemblement national sur Franceinfo. Le Rassemblement national va percevoir sept millions d’euros pendant cinq ans. À ces sept millions s’ajoute le financement apporté par les députés. Si le RN arrive à constituer un groupe à l’Assemblée nationale d’environ 30 députés, le parti empochera un million d’euros chaque année. Le parti de Marine Le Pen pourrait être financé à hauteur de huit millions d'euros, contre cinq millions actuellement.

3922 vues

15 juin 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter