Pendant six heures, un forcené, Mehdi D., a pris en otages six personnes à l’intérieur de la banque. Il a été interpellé sans qu’aucun blessé ne soit à déplorer.

Mehdi D., un multirécidiviste

C’est une scène qui rappelle les films de braquage, mais les motivations semblent tout autres. Jeudi, peu avant 16 h 45, Mehdi D. a fait irruption dans l’agence bancaire BRED, située boulevard de Strasbourg, au Havre (Seine-Maritime). Six personnes se trouvaient alors à l’intérieur. L’un d’entre eux a réussi à s’échapper moins d’une heure après le début des faits, puis deux femmes ont été relâchées avant qu’un employé ne puisse sortir à 21 heures. La prise d’otages a pris fin à 23 heures sans qu’aucun coup de feu ne soit tiré.

L’individu, âgé de 34 ans, Mehdi D., est connu des services de police pour des faits de droit commun et est fiché au Traitement d’antécédents judiciaires (TAD) pour enlèvement, séquestration et port d’arme. Un profil de multirécidiviste qui aurait des antécédents psychiatriques et serait soupçonné de radicalisation.

Des revendications politiques

Ses revendications ne sont, d’ailleurs, pas sans rappeler les attaques de Mohammed Merah perpétrées à Toulouse en 2012. L’individu a évoqué le sort des enfants palestiniens et dénoncé les chaînes d’information et les réseaux sociaux. Il demandait, par ailleurs, un scooter de type TMAX, précise Le Parisien.

Le RAID est intervenu, notamment pour vérifier si l’assaillant avait en sa possession des explosifs. Les négociations ont finalement abouti à une reddition de l’individu, peu avant 23 heures, après six heures de prise d’otages. L’otage, resté jusqu’au dernier moment, est sain et sauf. Mehdi D. devra s’expliquer en garde à vue.

À lire aussi

Lyon : un jeune poignardé à mort dans le métro par deux clandestins

Les suspects responsables de cet acte barbare, deux jeunes d'une vingtaine d'années, des c…