La truculente révélation de Roselyne Bachelot sur Notre-Dame et Brigitte Macron

Bachelot

Elle est ainsi, Roselyne Bachelot-Narquin : un personnage plutôt taquin ! Si la quatre fois ministre prend plaisir à arborer des tenues à l’image de son caractère, haut en couleur, elle est aussi réputée pour son franc-parler. À la fois de culture « plutôt très classique » - elle est lettrée et mélomane -, selon son entourage, elle n’est jamais la dernière à sortir une blague grivoise. Dans son dernier livre paru le 5 janvier, 682 jours, qualifiant ainsi le temps passé au ministère de la Culture, Roselyne Bachelot dézingue sans retenue « le bal des hypocrites ».

Parmi les bonnes feuilles, celle qui est devenue chroniqueuse dans « Les Grosses Têtes » nous révèle le projet - que, gouailleuse, elle s'amuse à décrire phallique - de Brigitte Macron pour Notre-Dame de Paris : « Quand je rentre rue de Valois, le cabinet est en stress : l'Élysée rêve d'un "geste architectural" et m'accuse de n'en faire qu'à ma tête. Bon, ce ne sera pas la dernière fois. Je ne regrette pas cette insubordination quand, déjeunant quelques jours plus tard avec Brigitte Macron, elle me montrera un projet culminant avec une sorte de sexe érigé, entouré à sa base de boules en or... »

Face à la première dame, le ministre de la Culture ne lâche rien, elle se décrit sur RTL comme « une vieille bête de la politique ». De même que lorsque le clergé avait émis, en 2020, « l’hypothèse d’intégrer des vitraux d'art contemporain et du mobilier du XXIe siècle » dans la cathédrale de Paris, cette dernière avait répondu : « La chose est pour moi irrecevable. » Par deux fois, donc, Roselyne Bachelot a su préserver l’authenticité de Notre-Dame de Paris, vent debout contre les polémiques.

Mais attention à ne pas lui donner le bon Dieu sans confession. Elle est quand même celle qui est capable d'affirmer, lors de la promotion de son livre, qu'Emmanuel Macron « a été formidable durant ces 682 jours ». Roselyne Bachelot affiche de plus un conservatisme à deux vitesses. Si elle a soutenu François Fillon dans sa course à la présidentielle en 2015, candidat également soutenu par Sens commun, émanation de la Manif pour tous, l’ex-ministre a toujours manifesté pour le mariage homosexuel. Autre paradoxe : autant on lui doit donc une restauration de la flèche et de Viollet-le-Duc à l’identique, autant elle est restée insensible au sort de la chapelle Saint-Joseph à Lille en officialisant le rejet d’une demande de classement de l’édifice, permettant ainsi aux pelleteuses de déconstruire (en février 2021) une part de notre passé, et ce, malgré la mobilisation d’une association de sauvegarde du patrimoine et de plusieurs personnalités politiques ou du monde culturel, dont Stéphane Bern.

Comme dans toute chose et toute personne, il convient donc de distinguer le bon grain de l’ivraie. Mais pour l’heure, réjouissons-nous et rions avec elle de cette idée complètement saugrenue à laquelle nous avons échappé !

Iris Bridier
Iris Bridier
Journaliste à BV

Vos commentaires

49 commentaires

  1. Juste un petit avis administratif: peut-on cesser de parler de 1° Dame lorsqu’on évoque l’ épouse du Président de la République française ! Ce terme confère une pseudo capacité décisionnelle . Certes, les épouses ne se privent pas d’ être présentes de façon caritative, associative ou autre…. Mais ce statut n’ existe pas dans notre Constitution. Alors que c’ est le cas aux USA. Elles ne sont pas élues par le peuple.

  2. Pauvre Roselyne, j’ai beaucoup de mal à croire que Mme Maron ait eu cette idée saugrenue ! Que ne dirait on pas pour se faire remarquer !!!

  3. Grace à elle on a la confirmation, une fois de plus, que c’est l’épouse de Macron, qui donne son avis sur tout.

  4. C’est une personne qui me déconcerte , parce que d’un côté , je la trouve sympathique et je pense qu’elle a fait une bonne ministre de la culture qui est tombée à un moment où elle était plus dans la gestion liée aux mesures sanitaires que dans les projets à long terme . Elle est certainement une personne qui a une grande culture, et à ce propos elle a été ambassadrice des compositeurs français dans un albums consacré à l’Opéra français avec le titre évocateur de « salut à la France  » . Par contre je n’ai pas compris ses sorties contre Marine Lepen pour un Macron qui explique que la France n’a pas d’histoire !!!

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois