On n’a sans doute pas fini de rigoler, avec cette histoire de « grande fermeté ». Au début, dans la classe politique, on laissait la police agir contre les criminels étrangers. Ensuite, avec une Justice engorgée et militante, avec des forces de police pleines de bonne volonté mais empêchées d’agir concrètement, avec des délinquants étrangers qui constituent un quart de l’effectif des prisons, on a commencé à parler d’autant plus fort qu’on ne faisait rien. On a donc sorti la carte de la fermeté. À mesure que l’impuissance de l’État devenait patente, on est passé de la fermeté à la grande fermeté, puis, bien souvent, à « la plus grande fermeté ».

Gérald Darmanin, qui a retenu les leçons de tous les camps à force de passer de l’un à l’autre, ne pouvait pas se départir de cet élément de langage ridicule, devenu un indispensable de la trousse à outils dialectique du pouvoir. La procédure de réaction à un crime a été standardisée sous son mandat. D’abord, il faut tweeter quelque chose de tragique et de solennel, et annoncer qu’on se « rend sur place ». Une fois sur place, on « condamne avec fermeté » ou « avec la plus grande fermeté », ça dépend (et dans les deux cas, c’est purement rhétorique, évidemment). Et puis, quand il le faut, c’est-à-dire quand on n’a pas le choix, on prend quelques mesures (tout aussi rhétoriques).

Des curriculum vitae anonymes

Pour tous les meurtres, viols, cambriolages commis par des étrangers, le plus souvent soumis à une obligation (polie) de quitter le territoire français (OQTF), il ne se passe rien ; d’ailleurs, le taux d’exécution des OQTF, autour de 8 %, fait de nous le mauvais élève et la risée de toute l’Europe. Il n’y a pas un jour sans que des Français ne soient agressés par des étrangers, et il ne se passe rien.

Gérald Darmanin, donc, a décidé de communiquer sur la fermeté de sa politique. Il croit peut-être échapper à son bilan en donnant une publicité martiale à son inaction. Ainsi, depuis quelques jours, le ministre de l’Intérieur publie sur X les profils des délinquants étrangers qui sont renvoyés chez eux. Il y en a une petite dizaine tous les jours, et le ministère en déroule la litanie. Évidemment, il n’y a que des initiales, pas de prénoms. Ce louable souci de la préservation de l’anonymat évite, également, de se poser la question de la prévalence de certains profils (question dont tout le monde connaît la réponse).

En lisant tous les jours, sur le compte X du ministre, la sinistre suite de profils criminels, on se dit tout d’abord que cette manière de faire n’obtient pas du tout l’effet escompté. En se préoccupant d’une poignée de délinquants, Darmanin n’est pas à sa place et prouve que le tempo médiatique l’intéresse davantage que le travail de fond. Ensuite, s’il était capable d’identifier ces profils, pourquoi n’a-t-il pas renvoyé plus tôt ces gens qui, non seulement n’avaient rien à faire en France, mais surtout y commettaient des crimes et des délits ? Enfin, la présence illégale sur le territoire étant elle-même une infraction, comment compte-t-il faire appliquer la loi en renvoyant les 700.000 à un million de clandestins abusivement renommés « migrants » ?

Il ne suffit pas de communiquer de manière obscène sur des micro-événements. Il faut, aussi, prendre le problème à bras-le-corps… et cesser de mentir. Au moment où Darmanin se gargarisait d’avoir, pour une fois, réussi à faire appliquer la loi, il implantait dans les Vosges, au mépris de la volonté populaire et à l’inverse de ce qu’il avait lui-même annoncé, des migrants venus de Lampedusa. Affres de l’en même temps. Tweets vengeurs, arrangements avec la réalité, retouches et exagération : nous sommes gouvernés par des influenceuses.

9253 vues

30 octobre 2023 à 20:05

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

54 commentaires

  1. Darmanin nous donne les initiales de ceux qu’il expulse. Qui nous dit que ces individus existent ? Sans le nom complet, on n’a aucun moyen de vérifier.

  2. Les juges du Syndicat de la Magistrature prennent tous les Français pour des cons. S’il y avait plus de place sur leur mur, nous y serions tous. Quand va-t-on les empêcher de nous nuire et de protéger les migrants ?

  3. Le cliché ci-dessus confirme bien le profil de DARMANIN, il a exactement la gestuelle du marchand de tapis qui essaie de convaincre le badaud pour lui refiler sa camelote…. Avec de tels personnages pour gouverner. c’est désespérant. Et pendant ce temps là, la France bascule un peu plus chaque jour dans l’insécurité parce que ces fanatiques ne rencontrent aucune résistance, bien au contraire et c’est pourquoi l’insécurité se propage partout en France à la vitesse d’un cheval au galop.

  4. Il va falloir que Darmanin nous explique comment il a fait pour que ce qui n’était pas possible il y a un mois (expulsions faute de laisser passer consulaires) est possible maintenant ? D’un coup de baguette magique il obtiendrait les laisser passer consulaires aussi rapidement pour pouvoir expulser presque tous les jours les indésir

    1. Justement, c’est cela qui est louche, pourquoi nous faire part de son « rendement » aujourd’hui, alors que la « très grande fermeté » avait déjà fait son œuvre, paraît-il?

  5. Depuis que le service militaire a été aboli, qu’a -t-on fait des casernes? On devrait les utiliser pour y enfermer les clandestins (souvent des Arabo-Musulmans) et même y faire des travaux forcés avant d’être expulsés.

  6. Darmanin, Macron, Mélanchon, Hidalgo, le pape, etc. Tous ces noms parmi tant d’autres ne sont que les membres d’une équipe de fossoyeurs de notre pays et de notre société. Ah ! Ils peuvent s’épancher sur les événements passés liés au nazisme, ils peuvent initier des cérémonies aux souvenirs, ils peuvent qualifier certains groupuscules pour nous faire peur ou nous mettre en garde, etc.. Mais le véritable danger vient d’eux, ces lâches, ces pleutres, bref ces futurs criminels qui se drapent dans de vertues dont ils ignorent même le sens. Attention, français. le danger est presque aussi présent à l’intérieur qu’il peut l’être à l’extérieur.

  7. Le ridicule des réprobations énergiques mais sans effet de ce Darmanin et du pouvoir ne peut qu’encourager les islamistes à accentuer leur action ! Les « incivilités », agressions et assassinats vont se multiplier. Toujours avec l’aval des handicapés cérébraux de la gauche? Toujours face à l’apathie des autres? Le cauchemar des bisounours ne fait que commencer…

    1. Merci Rexgurald pour tant d’objectivité.
      Ces pleutres bisounours devraient acheter une paire, même d’occasion… pour sauver la France.
      Beau, intelligent et travailleur pays avant invasion.

Les commentaires sont fermés.