Émeutes à Saint-Cyr-l’École : les aveux de Sonia Brau, maire UDI

Panneau_Gare_Saint_Cyr_-_Saint-Cyr-l'École_(FR78)_-_2022-07-09_-_2

La petite ville de Saint-Cyr-l’École, non loin de Versailles, a payé « un lourd tribut » aux émeutes, lors de la troisième nocturne. Le local de la police municipale ? Ravagé. Le Monoprix ? Attaqué et pillé. Ajoutez à cela un bureau de tabac réduit en cendres, un bus touristique calciné et quelques dégâts annexes, et vous comprendrez pourquoi Sonia Brau, maire UDI, n’en dort plus et a pris la décision de fermer les services municipaux et les gymnases tout le week-end.

La situation ne manque pas de sel, lorsqu’on se souvient que, début mai, le grand danger, pour Saint-Cyr-l’École et la République, c’était… un « concert néo-nazi » qui s’était tenu dans la salle Simone-Veil (horresco referens). Sonia Brau déclarait avec fermeté, à France 3 : « Il est évident que moi et l’équipe municipale au grand complet, majorité et opposition, nous condamnons et nous sommes en colère. » Elle ajoutait : « Il va falloir que cela fasse l’objet d’une réflexion entre nous de savoir si on continue de faire de la location de salle ou pas puisque le risque est énorme. » Risque énorme ? Hormis quelques plaintes des riverains pour des nuisances sonores, la réunion d’extrême droite (comme on dit) avait été si tranquille que ce n’est qu’a posteriori, sur dénonciation de Mediapart, que le maire avait appris la teneur du concert en question. Personne ne s’en était pris au local de la police, au Monoprix ni au bureau de tabac ni au moindre arrêt de bus ou poubelle.

Pour ce qui est des émeutes en cours, l’équipe municipale et l’opposition attendent sûrement que cela se termine pour exprimer « condamnation » et « colère ». Le maire est occupé à battre le pavé. Elle va à la rencontre des parents pour les supplier de serrer la vis aux adolescents. Et, en veine de confidences après plusieurs nuits blanches, elle lâche cet aveu qui se déguste mot après mot :

« Le problème est que ces gens s’en fichent. On sait très bien, car nous avons vu sur les caméras, que les fauteurs de troubles sont des gamins de Saint-Cyr. Mais quand on intervient, les parents s’offusquent, s’énervent, insultent. Ceux qui nous cassaient les pieds il y a vingt ans sont les parents de ceux qui nous cassent les pieds aujourd’hui… Certains terminent même en garde à vue avec leurs enfants. »

Voilà pourquoi les appels à restaurer l’autorité parentale lancés par Emmanuel Macron ou Dupond-Moretti sont vains, dès lors que parents et enfants se retrouvent dans la même haine de la France, élevés et confortés qu’ils ont été dans cette haine par la France elle-même sous prétexte d’« antiracisme » et de « repentance ». Voilà pourquoi frapper les parents… au portefeuille est la seule solution viable.

Autre aveu d’impuissance de Sonia Brau : les « gamins de Saint-Cyr » (dont on ne saura rien de plus ; on devine juste qu’avec les Demoiselles d’antan ils n’ont rien à voir) « savent que personne ne va les arrêter. Que rien ne se passera ensuite. » Ce qu’elle redoute par-dessus tout ? Le Drame, avec un grand D. « Des commerçants m’ont dit qu’ils comptaient dormir dans leur local. Je ne sais pas avec quoi entre les mains (sic)… Je ne veux pas que l’issue vire au drame. » Qu’un commerçant défende sa boutique – son gagne-pain – contre des pillards et qu’il en estropie un ? On imagine que la condamnation serait immédiate et sans nuances. Si sa ville partait en cendres, Sonia Brau s’en arrangerait-elle, de crainte de stigmatiser « les gamins de Saint-Cyr » ?

Samuel Martin
Samuel Martin
Journaliste

Vos commentaires

25 commentaires

  1. Au point où en est la France, ce n’est pas le Centre ou les Centres qui peuvent mettre fin à ces braises qui couvent et dont on en fait venir de plus en plus, avec la pauvreté et les trafics qui augmentent, sans parler des pays étrangers qui jettent de l’huile sur le feu, sur un pays fragilisé. Passant de Catholique, Fille ainée de l’Eglise à Woke +.
    Un Président qui a annoncé gouverner à la fois de Gauche et de Droite, cela revient à se mettre au Centre….sauf pour le Covid comme par hasard ! Macron annonçant la Guerre au Covid, aurait du aussi annoncer qu’il fallait vite entrer à la maison sous risque de faire des années de prison (mais où il n’y a plus de place !) Mais là ILS ont eu peur Lui et ses Sbires du Mondialisme destructeur, de plus en plus seuls…Sauf L.R. et le P.S. (2015 le terrorisme) les 2 Partis à 4 et 2 % qui veulent revenir au Pouvoir ! Aucune confiance. On est vraiment mal ! Je plains les victimes collatérales pas encore assez nombreuses pour faire tomber ce Gouvernement ? ! On verra !

  2. Depuis quelques jours, nous avons en effet la démonstration sans équivoque que le problème en France, c’est l’ultra-droite.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois