[Tribune] Un policier décoré dans le feu de l’action, enfin !

©Jordan Florentin
©Jordan Florentin

Opération séduction en direction de policiers fortement malmenés par les temps qui courent ? Prise de conscience tardive mais désormais indispensable du chaos sécuritaire qui règne en France ? Indispensable message de soutien du ministre de l’Intérieur aux forces de l’ordre auxquelles on demande toujours plus ? Sans doute y a-t-il un peu de tout cela, dans la décision prise par Gérald Darmanin de décorer, ce lundi, le gardien de la paix qui a neutralisé le ressortissent algérien auteur de l’incendie de la synagogue de Rouen, le 17 mai dernier.

Au vu du contexte, la décision prise par le gouvernement de récompenser un fonctionnaire de police courageux et valeureux ne devrait soulever aucun questionnement particulier. Pourtant, tel n’est pas le cas. En effet, au cours de ces derniers mois, plusieurs membres des forces de l’ordre ont été confrontés à des situations critiques. Plusieurs ont ainsi été amenés à faire usage de la force légitime, voire à utiliser leur arme de service. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas toujours été soutenus comme il l’aurait fallu par une hiérarchie plus soucieuse du maintien de la paix sociale à tout prix que de la paix publique tout court.

Chaos sécuritaire

Mais voilà, le cours des choses change vite. C’est ainsi qu’à force de renoncements, de lâcheté et de tergiversations, le pouvoir macronien est aujourd’hui face au chaos sécuritaire. Quartiers hors de contrôle où le trafic de stupéfiants est solidement installé, règlements de comptes réguliers avec leur cortège de victimes collatérales, chiffres de la délinquance qui explosent, notamment les atteintes aux personnes. Et maintenant, nos départements et territoires d’outre-mer qui s’embrasent jusqu’à mettre en difficulté les fondements même de notre République.

Conscients qu’il n’y a plus qu’un seul rempart entre la guerre civile avérée et le maintien d’une paix publique bien mal en point, nos gouvernants comprennent enfin que seul un soutien massif et affirmé haut et fort à nos forces de l’ordre peut permettre de maintenir le paquebot France à flot. Par ailleurs, le nombre très important de morts et de blessés dans les rangs de la police et de la gendarmerie exige un positionnement clair et définitif de la part de ceux qui se disent en « responsabilités ».

Le signal fort envoyé par Darmanin au nom du gouvernement se devait donc d’être sans ambiguïté. Le contexte, il est vrai, est particulièrement favorable. Il permet d’affirmer le souci permanent qui doit être celui de la République de protéger tous les Français, quelles que soient leurs origines et leurs croyances. Il envoie également un message important en direction de ceux qui, pour quelque motif que ce soit, ont ouvertement déclaré la guerre à notre pays et à ses valeurs. Il dit, enfin, aux extrémistes politiques de tous bords que la sécurité est un bien fondamental qui doit être protégé par tous les moyens.

Reste à espérer que la décision du ministre de l’Intérieur de distinguer un modeste serviteur de l’État ne sera pas un feu de paille. Dans la situation actuelle d’insécurité grandissante qui s’empare de nos territoires, le pire est évidement à redouter. Seule une ligne politique claire de fermeté policière et judiciaire permettra de reprendre le contrôle d’une situation inquiétante à bien des égards.

Olivier Damien
Olivier Damien
Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté, Commissaire divisionnaire honoraire

Vos commentaires

42 commentaires

  1. Si cela avait été un russe en vacances en France qui aurait neutralisé l’auteur d’un incendie d’une Eglise ?chrétienne, aurait il été décoré?
    ##
    Les Russes en état de neutraliser un assaillant sont en vacances en Ukraine.

  2. Un policier qui fait son devoir décoré , pourquoi pas? et mon facteur, et mon éboueur ?
    par contre le policier dans l ‘affaire Nahel ,rien , de la prison ; ah zut pas de chance pour lui
    ce n était pas une synagogue à protéger , mais de simples citoyens.

  3. Les enquêtes sont en cours et darmanin n’a pas la prudence d’en attendre les conclusions ! Ne serait-ce pas une forme de « pression » ? Malheur au ministre trop préssé, si un juge mets en examen le policier !

  4. Il fallait aussi couper l’herbe sous le pied d’un président prompt à réagir, faisant fi de la présomption d’innocence.
    Marquer sa différence par rapport à lui.

  5. « Gérald Darmanin de décorer, ce lundi, le gardien de la paix qui a neutralisé le ressortissent algérien auteur de l’incendie de la synagogue de Rouen, le 17 mai dernier. »___ Je me pose une question. Si cela avait été un russe en vacances en France qui aurait neutralisé l’auteur d’un incendie d’une Eglise ?chrétienne, aurait il été décoré?

  6. On ne peut s’empêcher de penser au sort du policier qui a tué le « petit ange » Nahel! Les girouettes officielles tournent au gré des circonstances, peu soucieuses des conséquences sur des familles entières. Sévèrement puni un jour, décoré le lendemain… L’indignité s’ajoute à l’impéritie et au ridicule.

  7. Gouverner c’est prévoir paraît-il…..mais macron et ses sbires organisent marches blanches , décorations à titres posthumes, éloges funèbres et cérémonies de funérailles nationales . Bref , l’Élysée et Matignon auraient matières à créer un ministère de plus , le ministère des pleurs et lamentations

  8. Mr. Darmanin a parfaitement réagi, mais je crois qu’il pense à 2027 car il sera candidat à la candidature.

  9. Cette décision du Ministre de l’Intérieur est une bonne nouvelle : il est primordial de redonner confiance aux forces de l’ordre, et les encourager à ne plus craindre la propagande haineuse déversée sur eux par les agitateurs professionnels.

    • Vous êtes bon public ….Darmanin maire de Tourcoing avait envoyé un courrier à chaque habitant de cette ville afin d’expliquer en matières de sécurité ce qu’il n’a jamais réalisé pendant son mandat . Des Tourquenois avaient applaudi à l’époque , surtout les dealers et autres racailles

  10. Surprenant de la part d’un ministre qui n’a pas été aussi réactif pour défendre ses flics jusqu’à présent. C’est positif. Mais avec ce gvt de tartuffes et Tartarins voyons venir…

  11. Bravo, c’est bien mérité ! Maintenant il est urgent de décorer ce policier qui a empêché nahel de sévir en mettant gravement en danger la vie d’autrui et de s’excuser, de le dédommager, pour ces mois de prison qu’il a faite juste pour donner un nonos afin de calmer nos enragés des banlieues. Apparemment, le nonos n’a pas suffit à calmer les barbares qui ont détruit des dizaines de services publics et autres structures indispensables à notre vie en société.

  12. Il serait prudent de ne pas se laisser berner par les Darmanneries du moment. Il est tout simplement en train de préparer sa campagne de 2027. Plus grosse est la ficelle, plus il y aura de pris. Et manifestement le petit ministre a, encouragé par son ambition sans limites, bien compris comment jouer la partie.

  13. Il est à souhaiter que les policiers comprennent que cette médaille signifie , sans avoir osé le dire , la légitime défense leur est enfin accordée ! Plus de garde à
    vue pour avoir fait son travail ! Accordé le droit de tirer ! Enfin?…. à suivre!

    • J’ai tout de suite eut ce sentiment que le petit ministre récompensait la légitime défense des policiers… intelligement il est vrai puisque nos charmants gauchistes n’ont pas fait d’esclandre !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois