La nouvelle lubie d’Emmanuel Macron ? La « cuisson propre » ! Coût ? Cent millions d’euros !

macron

Précautions d’usage : les lignes qui suivent ne viennent pas d’un article du Gorafi, site certes parodique, mais dont les canulars pourraient être tenus pour plausibles, tant, aujourd’hui, la réalité a tendance à dépasser l’affliction. Ainsi Emmanuel Macron s’est-il longuement « entretenu, ce mardi dernier, avec Samia Suluhu Hassan, présidente de la République unie de Tanzanie, et Jonas Gahr Stare, Premier ministre du royaume de Norvège ».

Au menu des réjouissances ? Un « mode de cuisson propre », nous dit le site de l’Élysée ; ce qui tombe bien, en plein déjeuner officiel. Quezaco ? L’Élysée, toujours, nous en dit plus sur cette réunion de brillants cerveaux : « Alors qu’un tiers de la population mondiale continue d’utiliser la cuisine au feu ou au four rudimentaire au quotidien, provoquant le dégagement de fumées hautement nocives, ce sommet a pour objectif de développer les modes de cuisson propre en prenant en compte les enjeux de pauvreté, de santé et de climat, conformément au Pacte de Paris pour les peuples et la planète. »

Des comptes publics en excédent chronique ?

Dérèglement climatique oblige, on pourrait croire que les poissons d’avril surviennent en plein mois de mai, tout comme les faits divers en pleine été ; mais non. Le message posté par Emmanuel Macron n’est pas une blague de comptoir : « La France s'engage à investir 100 millions d'euros sur cinq ans pour les modes de cuisson propres et mobilisera encore plus grâce au Pacte de Paris pour les Peuples et la Planète et Finance in Common. » En attendant la création, financée par l’argent du contribuable, d’un musée consacré au slip kangourou ? L’histoire ne le dit pas.

À croire que Bercy gère des comptes publics en excédent chronique. Comme si les trois mille milliards d’euros de dette causés par l’homme de la « start-up nation », héraut du « cercle de la raison » et de « la bonne gouvernance », n’étaient que vue de l’esprit. Comme si tout allait trop bien en France. Que la Nouvelle-Calédonie n’était pas au bord de la guerre civile et nos cités à celui de l’embrasement.

D’ailleurs, en quoi pourrait consister ce plan « cuisson propre » ? À des parachutages massifs de réchauds Butagaz™ sur les populations africaines concernées ? Avec les modes d’emploi y afférents : « Prière de ne plus faire cuire votre gnou à la broche sur un feu de bois, c’est mauvais pour la planète ! » Et pour recharger les bonbonnes, prière de s’adresser aux Russes et aux Iraniens, qui ne savent plus que faire de leur gaz. L’histoire ne le dit pas non plus.

Les carottes sont cuites

Il vaut d’ailleurs peut-être mieux pour Emmanuel Macron. Les Échos de ce 16 mai nous apprennent que, pour la France, « l’heure des comptes a sonné » et qu’à échéance de la mi-juin, nous devrions être mis sous « procédure de déficits administratifs ». Bravo, le « Mozart de la finance ! » Même si, en l’occurrence, Emmanuel Macron, loin d’un prodige du clavecin, aurait plutôt des airs de Charlie Oleg, le pianiste façon bastringue de Tournez manège !

Et dire que ce sont les mêmes qui reprochent à une certaine Marine Le Pen d’être, au mieux, économiquement de gauche ou de ne pas avoir de programme économique tout court. Bref, le dernier brevet de compétence tenant encore lieu de gage de légitimité au Château est en train de s’évaporer : nous avons aujourd’hui affaire à des comptables ne sachant même pas compter.

« Cuisson propre », disent-ils ? Les carottes sont cuites, objectera-t-on. À cent millions d'euros pour cette opération, on espère au moins qu’elles seront bonnes. Prière de mâcher lentement.

Nicolas Gauthier
Nicolas Gauthier
Journaliste à BV, écrivain

Vos commentaires

70 commentaires

  1. comme si mille, dix milles fours a bois polluaient moins que leurs super tankers ou qu’un seul boing. combien volent dans le ciel? dix milles? cent milles?
    et combien de yacht et de bateaux de croisière? il ferait mieux de se creuser un peu les meninges, de se sortir les mains des poches et de se mettre au boulot! La France en a besoin.

  2. De toutes façons, pour arriver à ses aux fins, assignées par ses sponsors US, il faut ruiner la France qui est le seul bastion européen un peu récalcitrant à la mondialisation, sur tous les plans, économique, social, sociétal, militaire, industriel, etc, pour nous faire plier, sans quoi nous nous rebellerons. Il est moins incompétent dans sa démarche, que certains qui pensent qu’il travaille pour la France, veulent le laisser entendre. S’il réussit, il sera gouverneur de l’europe, qui sera de fait, un nouvel état américain.

  3. D’abord cela existe déjà = des fours solaires très bon marché et efficaces. Certaines ONG en ont distribués mais il semble (?) que les ménagères sahéliennes préfèrent toujours allumer des brindilles. C’est leur droit mais cela montre qu’aucune foucade pseudo écolo venant de quelque Olympe que ce soit ne sert à rien sauf à balancer du fric… La question qui se pose serait plutôt : Aurions nous dans notre pauvre Constitution que de multiples gâte sauces se sont ingéniés à « amender » une procédure analogue à l’impeachment de ces Américains que nous n’arrêtons pas d’imiter ?

  4. 100 millions la lubie ! Pas moins ! Remarquez quand on a été capable d’inventer le quoi qu’il en coûte à plus de mille milliards, on ne va pas mégoter. Avec 100 millions on peut aussi installer le tout à l’égout et une station d’épuration à Mayotte permettant à cette ile Française d’avoir de l’eau potable, et non des packs de flotte en bouteille, mais surtout d’éviter que des enfants en bas-âge meurent du choléra. Mais que peut-on demander à un président qui laissent rentrer les migrants sur le territoire national puis les laisse crever sous des tentes sous le périph ?
    Ce gouvernement me fait honte !

  5. La phobie du dérèglement climatique n’est qu’une invention de plus pour nous faire peur et nous culpabiliser (les gens ne croient plus au ciel qui tombe sur la tête ni à l’Enfer satanique). Les arbres ont besoin de carbone pour grandir et diaboliser le carbone à ce point tient à l’auto-supplice.

    • Parfaitement exact. Déjà le terme de dérèglement serait à proscrire. Les fluctuations climatiques sont une constante dans la vie sur Terre. Les plus anciennes ne pouvant résulter que du CO2 émis par de gigantesques barbecues de mammouths. Ensuite le climat étant une machine compliquée, il ne faut pas croire que tout le monde aurait obligatoirement chaud. Cela dit j’ai vu des images affolantes de légions de jeunes fanatisées arrachant les arbres plantés par des ONG de bonne volonté. Il y a aussi que la fameuse barrière verte qui devait en zone sahélienne aller de l’Atlantique à la Mer Rouge n’a jamais vu le jour. Alors les cris d’orfraie sur le climat….

  6. Le pianiste sans les mains de Kiev est trop occupé hors des feux de la rampe si bien que le public s’émeut. Heureusement notre Chef pondu par les Banques apatrides est un artiste né qui joue fort bien de la faillite nationale.

  7. Consternant et de plus stupide. L’aide à donner en la matière est d’aider ces pays à utiliser leurs ressources naturelles, en pétrole par exemple, pour faciliter l’accès à l’énergie de leurs populations, et non pas de leur faire la leçon en l’accompagnant d’aumônes ridicules.

  8. Quand un dirigeant d´entreprise méne sa boite au chaos et a la faillite, on lui demande des comptes et il risque la prison . Un président de la république peut mener son pays au bord du gouffre mais continuer a parader sourire aux lévres, l´air de dire  » je vous en…  » .
    Les LR vont ils ENFIN se décider a voter une motion de censure avec la vraie droite ?

  9. Tous les jours une idée et tous les jours une nouvelle bêtise , et cela depuis sept ans .
    Au Royaume des nuls ce président est Roi .

  10. C´est Poutine qui doit se marrer. Il avait choisi la longue table pour ne pas etre contamine, il avait tout de suite vu que Macron inventait un blague par jour pour arriver en 2027 avec une dette mini de 5000 milliards qui fait peur.

    • Nous sommes vraiment au fond du trou, je suis tenté de dire de l’entonnoir, pour en sortir, bonjour….Merci qui? Votons en masse dans quelques jour, sans se tromper, il y a urgence.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois