Comme l’écrivait fort justement notre chère Gabrielle Cluzel, le 15 mars 2021, à propos de l’affaire , qui remontait déjà au 18 janvier 2020 : « Dois-je le préciser, je ne suis pas une aficionado de Mila, ne la prends pas, comme certains, pour Marianne, encore moins pour Jeanne d’Arc, ne goûtant pas la vulgarité ni la provocation. Mais là n’est pas le sujet. Elle reste une adolescente menacée de mort par une horde de fous furieux. » D’ailleurs, c’est justement comme une « adolescente » qu’elle raisonne, tel qu’en témoigne cette nouvelle polémique : soutient-elle ou non la candidature d’Éric Zemmour ?

Jeune génération oblige, tout passe désormais par des tweets, pas toujours bien réfléchis. Le premier : « Je n’aime pas Éric Zemmour, et l’encourager va à l’encontre de mes valeurs. Mais je suis tellement terrorisée dans mon propre Pays, que je me dis qu’on n’a plus d’autre choix que de passer au moins un temps par cette radicalisation bien qu’elle me déplaise. Pour rester en vie. » Puis, ce rétropédalage : « Je n’ai jamais dis que j’allais voter Zemmour, je me pose seulement parfois des questions alors que généralement je le soutiens pas, comme beaucoup. »

Hormis la syntaxe approximative – mais c’est une enfant de son temps –, cette phrase sibylline : « généralement je ne le soutiens pas, comme beaucoup ». Est-ce à croire qu’elle puisse le soutenir de temps à autre ? Comme « beaucoup » ? Quoi qu’il en soit, d’autres adeptes des réseaux sociaux sont encore moins versés dans l’analyse des textes, tel un certain rappeur islamiste : « Toujours vivant parce que tu te caches bien sale grosse pute de Française de mes couilles ton Pays est aux arabes, vive l’Algérie la France est aux Algériens et c’est plus un secret on vous a sodomisé sale pute. On va t’égorger, toi et tous les gens de ton Pays. »

Entre qui posta ce tweet, à l’origine de la polémique, « Votre religion, c'est de la merde, votre Dieu, je lui mets un doigt dans le trou du cul, merci, au revoir », et la prose de ce contempteur, on admettra que l’esprit ne souffle pas toujours à grand vent. Sans surprise, le candidat à l’élection présidentielle Zemmour se mêle aussitôt de la partie, les soutiens politiques de la jeune fille se faisant plus que rares : « Mila, ceux qui veulent vous intimider pour ce message ont un point commun : ils acceptent l’islamisation de la France, tout en pleurant hypocritement sur votre sort. Nos désaccords ne sont rien au regard de la volonté qui nous unit : vivre libres dans une France en paix. »

Une main tendue qui se conclut en fin de non-recevoir, Mila tweetant, dans la foulée : « Pour être claire une fois pour toutes : je ne soutiens pas Éric Zemmour et ne le soutiendrai en aucun cas. Je fuis tous les extrêmes. Et je ne défends pas la France chrétienne, mais la France laïque, ce qui est une vision du monde à l’opposé de la sienne. » Et à l’intention de ceux qui seraient tentés de la prendre pour une nouvelle Jeanne d’Arc, cette ultime mise au point : « Je sais pertinemment que ce serait du suicide de voter pour cet homme, car je suis le genre de personne qu’il souhaite anéantir. » Première nouvelle. Et au nom de qui et de quoi, peut-on savoir ?

On notera que ce débat divise jusqu’aux plus hautes instances des autorités musulmanes française. D’un côté, Abdallah Zekri, le délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM), se prononce sur Sud Radio, le 24 janvier 2020, « contre les menaces de mort » à l'encontre de Mila, tout en ajoutant : « Cette fille, elle sait très bien ce qu'elle fait. Qui sème le vent récolte la tempête. […] Elle l’a cherché, elle assume. » De l’autre, le 8 juillet 2021, le recteur de la grande mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz, lui accorde une visite privée de près de deux heures. Une « visite amicale » et une « marque de paix très importante », pour reprendre les mots de la principale intéressée. Comme quoi rien n’est jamais si simple, n’en déplaise à monsieur le rappeur…

7948 vues

30 décembre 2021

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

44 commentaires

  1. je pense que si cette jeune femme veut vivre  » en paix » il faudrait surtout qu’elle se fasse oublier !!ses déclarations sur ses opinions ne regardent qu’elle, si elle croit devoir les exprimer dans un média quelqu’il soit, alors qu’elle ne s’étonne pas que çà vie soit  » médiatisée » avec les conséquences dont par ailleurs elle se plainds !

  2. Est -ce tout ce que cette jeune donzelle sait faire de ses dix doigts ?
    Lui consacrer un article semble vouloir participer à sa notoriété. Elle n’est pas l’emblème des élégances et encore moins de l’intelligence , juste un pion sur un échiquier .

  3. Qu’elle soit traumatisée on le comprends tres bien mais tirer sur l ambulance c’est pas tres intelligent…

  4. Je pense pouvoir dire sans me tromper, en mon nom et en celui de beaucoup d’autres: ON S’EN FOUT!

Les commentaires sont fermés.