Ce mercredi, les députés en commission ont voté un amendement proposé par Les Républicains et soutenu par la majorité qui prévoit la possibilité, pour les organisateurs de meetings politiques, de demander le passe sanitaire, rapporte Le Parisien. Une mesure qui n’était pourtant pas à l’ordre du jour, les activités politiques étant exclues du champs d’application du passe. Les organisateurs de meetings risquaient des sanctions s’ils le demandaient.

Pour le député LR Guillaume Larrivé, cet amendement est une victoire. Il permettra « un exercice de vérité » avec « des personnes déraisonnables » n’exigeant pas le et les « raisonnables, comme Les Républicains » qui le demanderont.

Forte opposition

Des propos qui ont fait réagir, notamment du côté de La insoumise, par le biais d’Ugo Bernalicis. « Nous n'avons de leçons à recevoir de personne », s’est-il insurgé, tandis qu’au PCF, on dénonce une « manœuvre ». « Nous avons un devoir d'exemplarité mais cela me gêne, on met le pied dans la porte », a quant à lui ajouté le député Bruno Millienne, du MoDem. L’amendement a été voté mais pourrait être retoqué par le Conseil constitutionnel.

3014 vues

30 décembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.