Début octobre, le Pakistan a invité les immigrés clandestins, et particulièrement 1,73 million de ressortissants afghans qui forment la part la plus importante de cette immigration illégale, à quitter le pays d’eux-mêmes avant le 1er novembre. Entre 165.000 et 250.000 Afghans ont repassé de leur propre gré la frontière durant le mois d’octobre. Conformément à ce qui avait été annoncé, depuis le 2 novembre, les arrestations et reconduites à la frontière ont commencé. Quand on dit que c’est une question de volonté politique !

Islamabad a justifié sa décision : la criminalité va de pair avec l'immigration illégale, ainsi que le terrorisme. En 2023, 14 des 24 attentats-suicides commis au Pakistan l’ont été par des ressortissants afghans. Enfin, l'immigration a un coût qui s'ajoute à la longue crise économique dont souffrent les Pakistanais.

Les Nations unies font les gros yeux

Malgré toutes ces raisons d’expulser une population indésirable, de bonnes âmes se sont manifestées : les Nations unies se sont inquiétées, des ONG diverses ont protesté. La sécurité de la population du pays d’accueil, sa capacité à supporter le coût des migrants, voilà ce dont l’ONU et les ONG droits-de-l’hommistes se soucient comme d’une guigne, en Asie comme en Europe. Le dogme avant tout : les populations sont faites pour se déplacer et être accueillies.

En Occident, deux pays se sont proposés pour accueillir une partie de ces Afghans en cours d'expulsion : l’Allemagne et les États-Unis.

Des milliers d'Afghans de plus pour l'Europe

Avant la crise migratoire pakistanaise, États-Unis et Allemagne avaient signé, cet été, un accord avec l'Afghanistan. Objectif : accueillir les Afghans actuellement en Afghanistan qui ont travaillé avec les armées allemandes et américaines pendant l'occupation du pays. Les Allemands sont prêts à recevoir 20.000 réfugiés, sans compter les conjoints et enfants ; les Américains, 175.000-500.000 avec le regroupement familial !

Comme si ce flot de migrants ne suffisait pas, vont s'y ajouter ceux qui attendaient leurs papiers au Pakistan et dont ce pays ne veut plus. Car, pour une partie des Afghans qui y migrent, ce n'est qu'une étape : le pays constitue une porte d’entrée en Europe (une de plus) : c’est là qu’ils pourront trouver une représentation occidentale, ambassade ou consulat, auprès de laquelle demander le statut de réfugié. Aussi l’Allemagne, touchée par tant d’amour et de désir, a-t-elle décidé d’étudier le cas de mille demandeurs afghans. C’est trop peu pour l’association Pro Asyl (est-ce utile de préciser sa raison sociale ?) : elle réclame que l’Allemagne accélère les procédures administratives pour autoriser le maximum d’Afghans à venir s'installer chez elle, avec regroupement familial à la clé…

De même, côté américain, on est prêt à prendre 25.000 de ces Afghans en transit au Pakistan. Une lettre signée par d'anciens diplomates et des responsables d'ONG demande au Pakistan « de ne pas expulser des milliers d'Afghans qui attendent un visa américain »… On peut penser que les Afghans installés aux États-Unis y seront cantonnés. Mais ceux que l'Allemagne appelle de ses vœux ? L'espace Schengen les attend les bras ouverts.

Masochisme occidental

Voilà des populations dont le Pakistan ne cache pas le caractère criminogène voire terroriste et dont il se débarrasse pour cette raison. Des ressortissants que leur pays d'origine, loin d'accueillir comme autant de fils prodigues, est bien content d'envoyer au loin, chez les infidèles. Ils s'ajouteront au tiers-monde bien implanté en Europe. Comment appeler cela autrement qu'un masochisme occidental, dès lors que nous avons fait la même expérience que le Pakistan : nous connaissons la délinquance ordinaire et les terroristes qui profitent du flux migratoire.

Qui plus est, si les Afghans sont malheureux dans la République islamique du Pakistan, eux qui, même lorsqu'ils fuient les talibans, sont intensément islamisés, que viennent-ils faire chez nous, à part grossir les rangs des prochaines manifestations pro-Hamas ?

6288 vues

06 novembre 2023 à 20:25

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

41 commentaires

  1. Quoi ! Immigration égale insécurité, je n’arrive pas à y croire !! Oh, les vilains pakistanais, heureusement l’Allemagne est là pour faire preuve d’humanité, ensuite nous récupérerons les « déchets » la France étant devenue une poubelle.

  2. 1,7 million d’Afghans expulsés du Pakistan : l’Allemagne prête à en accueillir.
    Sans doute pour aider l’industrie de la coutellerie ou, comme l’a dit Sandrine Rousseau, pour mieux les surveiller?

  3. Qui se feront un plaisir de venir en France pour notre social.
    Les Allemands n’ont pas les pieds sur terre .

  4. Trois phases employées par l’Islam sous l’Empire byzantin, à notre époque moderne.
    Dans une première étape : début de l’immigration musulmane venant d’Algérie, Maroc, Tunisie, en petits groupes de travailleurs isolés, dans les années d’après deuxième guerre mondiale.
    Deuxième étape : 1973, la loi de Giscard sur le regroupement familial, début réel de l’invasion islamique de la sphère publique.
    Enfin, la phase actuellement en cours : où l’on voit la prolifération des mosquées, les revendications communautaires, la destruction d’églises, le déferlement de millions de musulmans dans les cités périphériques des grandes villes, et l’expansion, sans contrôle, dans les villages de nos provinces.
    Ce sera (c’est déjà) non pas l’intégration des migrants à la France, mais le début de l’intégration des Français dans l’islam.

  5. Nouvelle route de l’immigration ou route dites « Route des terroristes » : Pakistan-Allemagne via France.

  6. Le Pakistan les expulsent car trop dansgereux. Aucune chance qu’ils retournent dans leur pays. Monsieur Darmanin qu’allez-vous faire quand ils se présenteront en France en provenance de cette chère Allemagne.

    1. Il dira, comme pour ceux débarqués à Lampedusa : « Nous n’avons pas vocation à les accueillir ! »
      Parce que Darmanin a beaucoup d’humour, n’est-ce pas…

  7. Expulsés et recueillis par l’Allemagne à bras ouvert !!!
    En conclusion 1, 73 millions de musulmans plus ou moins extrémistes qui vont envahir toute l’Europe avec l’aide de l’Allemagne et financer en grande partie par la France !
    Vite remettons nos frontières , c’est indispensable !

    1. Tout à fait, et envoyons à l’Allemagne tous nos migrants au lieu de les décentraliser en province, pourquoi aller les chercher au Pakistan ?

  8. Continuons à importer les attentats. L’Allemagne et les USA (bien entendu) nous montrent le chemin à suivre. Et n’en doutons pas un seul instant ce gouvernement de bons à pas grand chose va suivre le mouvement.

  9. Près de 2 millions d’afghans expulsés manu militari du Pakistan, sujet qui ne fait pas de vague dans les médias gauchistes français…
    Mais, si jamais il n’y avait que 2 afghans expulsés de France « avec égards », tous les médias gauchistes français seraient sur le pont vent debout !
    Cherchez l’erreur.

  10. J’ai l’impression que l’Allemagne, n’a pas digéré les défaites militaires des deux dernières guerres et qu’elle compte se venger à la prochaine avec l’aide des islamistes. A ce jeu là, elle risque d’être la seconde victime.

  11. Voilà des dirigeants efficaces. Ils n’ont pas de problèmes avec des OQTF. Nous , français, c’est une reconduite aux frontières par jour. Eux, c’est mille. Le Pakistan n’est pas mis au rang des non fréquentables pour autant. Les pakistanais dorment beaucoup mieux et leur commerce se porte bien. Macron a certainement quelques excuses et irresponsabilités à nous glisser, comme d’habitude. Ces afghans vont terminer leur parcours européen chez nous. Ce n’est qu’une question de prise de conscience des intérêts offerts par la France.

Les commentaires sont fermés.